Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog kodamian

Mon voyage en corée du sud en avril - mai 2014 durant 17 jours (3)

15 Mai 2014, 02:00am

Publié par kodamian

Mon voyage a débuté par la visite de l'île de Jeju, celle qu'on appelle " l'hawai coréen ". Cette île située au sud de la péninsule peut être abordée par la voie des airs ou par ferry. Il faut à peine une heure pour s'y rendre depuis l'aéroport de Gimpo, situé à 45 minutes environ de l'aéroport international d'Incheon. On peut s'y rendre également en ferry depuis Mokpo ou depuis Wando ou depuis Busan.
 

L'île présente le particularisme singulier d'être dédié au tourisme et d'attirer ainsi chaque année des millions de coréens et d'étrangers dorénavant. On y trouve des sables de plage blanc comme à Hyeopjae à l'oùest de l'île, mais également de nombreux sites intéressants comme les tubes de lave de Manjagul ou encore le plus haut sommet de la corée du sud à 2000 mètres d'altitude, dans le parc national d'Hallasan.

On peut y faire de très nombreuses randonnées à pied par des sentiers appelés " ollé " qui sillonnent l'île, et on peut se rendre par différentes voies au sommet de l'île.

Je suis resté trois jours à Jeju et je pense que c'est un minimum pour en faire le tour, mais certains y consacrent deux semaines. Toute l'activité touristique est bien organisée et les transports sont faciles d'un endroit à l'autre. 

J'y ai découvert mes " premiers temples " a Sanbangsan , mais aussi des sites historiques avec le bateau de " Hamel ", explorateur hollandais échoué avec son bateau sur l'île et retenu pendant une douzaine d'années à la cour du roi. L'histoire est intéressante.

On y trouve des chutes d'eau à Seogwipo qui se jette directement dans la mer, phénomène assez rare pour être signalé.

Ilchulbong est situé à l'est de l'île et on y trouve un cratère, vestige d'un ancien volcan et on y trouve aussi les fameuses plongeuses qui ramènent à la surface les fruits de leur pêche quotidienne.

Jeju vaut vraiment le détour et ce fut un très bon début de mon séjour en Corée du sud.

On a bien sûr de très nombreux restaurants dont les spécialités sont à la fois les poissons et fruits de mer, mais également la viande dont le fameux " black pork ".

On cuisine sur les tables où des réchauds sont installés et la préparation se fait sous nos yeux.

Pour accompagner le repas, le soju , alcool de riz, est habituel. On peut demander des " mekdjew " également ( bière ).

 

C'est un ferry qui me reconduit vers le " continent " et le capitaine nous invite à venir visiter la cabine de pilotage. On verra d'ailleurs sur son écran le site où le ferry a coulé il y a juste une semaine de celà. C'est un souvenir très triste et tout au long de mes 17 jours de périple au pays du matin calme, j'assisterai à de nombreuses veillées et cérémonies en souvenir des disparus.

Wando, port où je débarque , est à proximité de Ganjin, ville connue pour ses " céramiques ". La visite du musée dédié à cet art plus que millénaire nous en apprend beaucoup sur la façon de préparer l'argile de façon à le modeler, puis les deux phases de cuisson dans des fours très spéciaux.

De Ganjin, je rejoins Boseong , fameux pour ses plantations de thé. Mais la lecture de blogs m'avait permis de savoir qu'il y avait un endroit spécial où il fallait aller dormir à Boseong, le jimjilbang. C'est un endroit où une salle commune permet aux gens de se reposer, à côté de laquelle il y a une pièce chauffée par un feu de cheminée le soir sans aucune ouverture, qui permet de " transpirer " et d'éliminer toutes les toxines. C'était très sympathique de pouvoir ainsi partager son temps avec des coréens, de manger sur place et de passer une nuit très originale à même le sol, dans des habits donnés à l'entrée de l'endroit.

De Boseong, après la visite des plantations de thé, on peut rejoindre Yulpo, avec sa belle plage et surtout ses spas aux thé , qui permettent parait-il d'éliminer les douleurs articulaires et autres problèmes dermatologiques de toute sorte. C'était très sympathique et l'endroit est très fréquenté par le troisième age.

Départ ensuite pour Gwangju, la grande métropole du sud-oùest du pays. Ce sera mon premier " couchsurfing " et je dois dire que c'est une expérience insolite et inoubliable. Le site " couchsurfing.org " permet de rencontrer des gens dans le monde entier qui vous propose de vous recevoir et de partager avec vous des passions telles les randonnées, les échanges culturels. J'avais été invité par une famille et celà m'a permis de faire connaissance de plus près à la culture, mais également d'aller visiter un parc national à Naejansan, très typique de la nature coréenne. La forêt de bambou de damian est aussi un point fort de la région.

Gwangju fut connue en 1980 pour des manifestations réprimées sévérement et par un mouvement de renouveau de la société coréenne.

Jeonju, ville du bibimbap, spécialité culinaire, fut ma prochaine étape, un peu au nord et la ville présente tout un quartier typique de l'ancienne corée moyennageuse. Un plaisir de déambuler à travers ses ruelles et ses jardins avec de très beaux temples. 

De jeonju, je rejoins jinju, ville fortifiée dont les murailles sont toujours présentes et où des affrontements eurent lieu lors de l'attaque japonaise dans les années 1592 - 1597.

La ville vaut la peine d'une étape si l'on n'a pas encore vu de ville fortifiée en corée du sud.

Le bus me permettra de rejoindre le parc national de Jirisan par son entrée sud, à ssangyesa, où j'aurai la chance de pouvoir rencontrer d'autres coréens qui me feront visiter leur propre plantation de thé ainsi que leurs maisons, tout en dégustant leur spécialité culinaire. De très belles balades sont possibles dans le sud  du parc qui mènent à des chutes d'eaux ( bokpo en coréen ). Les randonneurs sont d'ailleurs nombreux en corée et de tous les ages, mais beaucoup de retraités s'adonnent à se plaisir et toujours en groupe.  Ssangyesa présente de très jolis temples et j'y assisterai à une cérémonie de fin de journée avec les religieux bouddhistes.

D'ailleurs je rejoindrai plus tard la ville d'haiensa et ses temples célèbres pour le tripitaka koreana, tablettes en bois très importantes pour le bouddhisme. Un endroit également dans le parc de Gayasan avec de belles randonnées à plus de 1000 mètres d'altitude.

Ma destination suivante sera la ville de Gyeongju avec ses fameux tumulis sous lesquels reposent les tombes des rois du temps où Sylla régnait en maître sur la péninsule. C'est un " must " à voir et la ville présente de nombreux temples. On peut d'ailleurs y rester plusieurs jours et y louer un vélo pour se déplacer d'un endroit à l'autre. J'y rencontrerai un couple sloveno-autrichien avec lequel je parcourerai la région pendant toute une journée.

Puis direction la cote est et la ville de Pohang, où se trouve la société POSCO, un des leaders mondiaux de la sidérurgie ( Pohang Steel Company ). La ville a un très beau front de mer avec de très nombreux restaurants et une promenade qui attirent de nombreux habitants tous les soirs, avec l'illumination des immeubles sur plusieurs kilomètres.

C'est de là que j'embarquerai pour l'île d'Ulleung-do situé dans la mer du Japon, et qui est aussi une merveille à découvrir.
L'île volcanique est à 3 heures de bateau et elle présente un charme dûe à son caractère plutôt familial, bien que très touristique. On y fait de très nombreuses balades , dont celle pour atteindre le sommet de l'ile par le sud ou par le nord : je le ferai deux fois ! Absolument spectaculaire par le nord où l'on peut voir un cratère entouré de montagnes à 360° . Mais il y a aussi cette balade le long des falaises de plusieurs kilomètres de long qui permet de découvrir le littoral.

Il faut au moins rester deux nuits sur place pour profiter de la beauté de l'île. C'est aussi avec un couple de jeunes coréens que je sillonerai les montagnes et qu'on partagera les repas le soir, " testant " les différentes spécialités , dont des soupes de poissons et des grillades.

Retour vers la péninsule, et direction sokcho dans le " grand nord " où j'irai voir " la corée du nord " avec des jumelles. On voit cette plage où les barbelés nous rappellent la séparation entre " deux mondes ". Je me baladerai dans les villes sillonnant la cote , dans les petits ports de peche ainsi qu'à sokcho où il est étonnant de voir des inscriptions en russe. Eh oui, on a une ligne de ferry qui gagne l'extrème-orient russe depuis Sokcho.

C'est à quelques kilomètres du fabuleux parc de Seoraksan où je ferai mes derniers treks et visites de temples. Ce sera d'ailleurs le jour de l'anniversaire de Bouddha, qui est une fête nationale et un jour férié en corée du sud.

 Osaek est à voir aussi pour les spas et ses balades dans la merveilleuse forêt  de Seoraksan, à trois heures seulement en bus de Dong Seoul, la gare routière de l'est de Seoul.

Enfin Seoul pour y passer quelques 24 heures. J'y étais déjà allé lors d'une précédente escale coréenne, mais la ville est jolie et on y trouve de nombreux parcs avec de beaux points de vue sur la ville. La tour de seoul est aussi un lieu à voir avec ses murailles mais il faut " grimper " pas mal de marches si l'on veut l'atteindre à pied.

Voilà, le voyage se termine avec plein de souvenirs d'un pays extraordinaire de par la gentillesse de sa population, sa sécurité et sa " simplicité " à y voyager.

 

Kamsamnida : merci !

 

 

Commenter cet article