Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog kodamian

Pierre-Olivier Malherbe : globetrotter avant l'heure !

2 Août 2016, 14:51pm

Publié par kodamian

Un tour du monde au XVIème siècle
Un tour du monde au XVIème siècle

Un article intéressant trouvé sur internet permet de connaître l'Histoire d'un des premiers français " tourdumondiste " : à lire passionnement !

De 1581 à 1609, ce sera 17 années autour du monde pour cet aventurier avant l'heure.

référence :

http://plus.lefigaro.fr/note/au-fil-du-temps-1616-20121210-1644553

Pierre-Olivier Malherbe né à Vitré (Ille et Vilaine) en 1569, est considéré comme le premier voyageur à avoir effectué le tour du monde par voie terrestre. Issu d'une famille de négociants en voiles, il embarque à Saint-Malo en 1581 à destination de l'Espagne pour apprendre le métier chez un de ses oncles. En cette deuxième moitié du XVIe siècle San-Luca de Barrameda (Andalousie) à l'embouchure du Guadalquivir est un important comptoir Breton non loin de Séville. Il hispanise son nom en Pedro Lopez Malahierva, apprend l'Espagnol, et travaille 10 ans dans la boutique de « Toiles Bretonnes et bas-à l'aiguille ». Durant son séjour en Espagne il fait des études d'ingénieur à l'université de Valladolid. Voulant aller au Mexique il se procure un ordre de mission sous son nom Espagnol (la Nouvelle-Espagne est interdite aux étrangers), auprès de l'université de Salamanque.

1592, il embarque pour les Amériques et sitôt arrivé, il se rend à Mexico où il rencontre le vice-Roi Mendoza. Poursuivant le rêve des Conquistadores, il découvre une mine d'argent qu'il exploite avec un associé. De gros problèmes dans l'entreprise, l'oblige à fuir vers le Panama, le Pérou et la Bolivie, notamment la cité minière de Potosie célèbre pour sa « montagne d'argent » le Cerro-Rico. Il reprend la mer et descend jusqu'à la Terre de Feu passant par le détroit de Magellan.

Puis il vogue vers les Philippines, et arrive en Chine. A Canton, il reprend son nom Français et parvient à s'introduire dans le milieu des notables chinois séduits par le récit de ses aventures, et son expérience. En Inde il rencontre le Grand Moghol Akbar dont il devient l'ami et qui règne depuis 1556 Celui-ci est un conquérant qui a agrandit considérablement son empire et un croyant à la recherche du syncrétisme (ouverture vers d'autres religions). Malherbe reste 3 ans en Inde et voyage à travers le pays. On pense qu'il serait allé jusqu'aux sources du Gange, puis au Tibet, en Ouzbékistan ? Il aurait aussi visité Kaboul et Samarkande. A la mort de l'empereur il reprend la route vers la Perse où il est accueilli par le Shah qui le laisse visiter son territoire à loisir. Le Shah lui propose même d'épouser la fille du roi d'Ormouz, déclinant l'offre il décide de rentrer en France,. Parcourant l'Arabie, la Mésopotamie, la Syrie il parvient à Alexandrette (Turquie) où il embarque sur un bateau Marseillais en 1609.

De retour en France, après un périple de 17 ans, il rencontre plusieurs fois Henri IV à qui il narre ses aventures, et, surtout son géographe Pierre Bergeron (1585-1638). Après la mort du roi, il retourne en Espagne pour une nouvelle affaire commerciale. Il serait mort en 1616, mais certaines rumeurs le disent repartit pour le Mexique.

Pierre-Olivier Malherbe n'a laissé aucun écrits, son histoire est connu par la retranscription du géographe de la cour, et des traces dans les archives Espagnoles.

à lire également :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre-Olivier_Malherbe

référence photo :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b20000990/f2.item

Un livre " les 7 portes du Monde " conte l'Histoire de l'aventurier.

Les Sept Portes du monde

Roger FALIGOT

Ce roman relate l'épopée véridique du Breton Pierre Malherbe, le premier voyageur à avoir effectué le tour du monde par voie terrestre entre 1592 et 1608.

« Marchand d'outre-mer », chasseur de trésors, duelliste hors-pair, le Breton Pierre Malherbe est le premier voyageur qui a effectué, à partir de 1593, un tour du monde par les continents. De retour en France, en 1610, il confie à Henri IV le secret de son périple. Le roi assassiné emporte ce secret dans la tombe. Mais il est enfin dévoilé dans ce roman. Malherbe y révèle comment il a traversé LES SEPT PORTES DU MONDE.

LA PORTE D'EN-BAS : à Vitré ou débute son odyssée avant de lever l'ancre à Saint-Malo.
LA PORTE DU LARGE : de la baie de Cadix, il vogue vers le Mexique et découvre un trésor.
LA PORTE DU SOLEIL : au Pérou, ingénieur de mines d'argent, il s'éprend d'une Inca mutine.
LA PORTE DE JADE : de Chine, au service de l'empereur Ming, il gagne le Camboche, le Siam et Ceylan, et du sud de l'Inde part pour l'Afrique.
LA PORTE DU PARADIS : ami du Grand Moghol en Hindoustan, il se rend en mission au Tibet, négocie des diamants à Golconde, s'en va en guerre au Goujarate.
LA SUBLIME PORTE : sous le charme d'une « belle Persienne » d'Ispahan, il devient espion du shah, gagne Bagdad, Jérusalem et Venise.
LA PORTE DE L'ENFER : à Paris, il suggère à Henri IV de créer la « Compagnie des Indes », déjoue une conjuration au Louvre, retourne en Bretagne et disparaît mystérieusement.

Quatre siècles plus tard, l'écrivain Roger Faligot suit Malherbe à la trace en Espagne, au Pérou, en Bolivie, en Chine, au Sri Lanka, en Inde. Il reconstitue la vie du premier « trotte-monde » qui forme la trame de cette fabuleuse épopée.

Pierre-Olivier Malherbe : globetrotter avant l'heure !

Commenter cet article