Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog kodamian

Un avion rien qu'à 2 !

21 Septembre 2006, 16:08pm

Publié par kodamian

Messieurs, votre avion est avancé !

 

D'incroyables histoires arrivent parfois au cours des vacances.

Tel fut le cas lors de notre retour depuis les Iles Matagi et Qaméa ( au large de Taveuni ) vers Matei, ville du nord de Taveuni où se trouve le seul aéroport de l'Ile.

Nous avions décidé, Alon et Moi, d'essayer de trouver un moyen autre que le bateau pour nous rendre à Vanua Levu. Or, le seul moyen disponible était l'avion.

Nous avions quitté par bateau le Matagi Resort, ile réservée aux Millionnaires américains mais sur laquelle nous avions fait quand même une petite halte, grâce aux contacts liés avec les travailleurs de l'ile.

Puis à peine arrivé à Taveuni, nous avions sauté dans un taxi pour rejoindre Matei. Et sans aucune idée s'il y avait un vol le jour même vers Savusavu, capitale de Vanua Levu, nous nous étions rendu à l'aéroport.

Incroyable ! 10 minutes après notre arrivée, un avion arrivait et repartait dans la foulée vers la direction désirée. Nous achetâmes les billets et c'est avec une incroyable surprise que seuls nos bagages se trouvaient sur le chariot qui se dirigeait vers l'avion. C'est alors que nous constatâmes que nous étions les seuls passagers de l'avion.

 

 

 

 

Et enfin, la vue depuis l'avion.

Voir les commentaires

Canne à Sucre à Fidji

21 Septembre 2006, 14:50pm

Publié par kodamian

Canne à Sucre à Fidji

 

L'industrie de la canne à sucre à Fidji est importante pour l'économie du pays, et est à l'origine de l'arrivée de la population indienne dans ce pays du pacifique-sud.

Le climat est en effet propice à Fidji pour la culture de la canne à sucre, en particulier à Viti-Levu, l'ile principale, et Lautoka, Nausori  et Ba en sont des centres importants. On trouve également dans le nord de Vanua-Levu une production importante de canne à sucre autour de Lambasa.

La canne est coupée manuellement, et est amenée en train ou en camion vers les " moulins à sucres " où elle sera alors transformée pour en extraire son précieux atout.

Il arrive qu'un chauffeur de camion chargée de cannes attende six heures entre le moment où il entre dans la file de camions en attente , et le moment où il sortira de l'usine débarassé de son chargement.

 On trouve donc 4 grands Moulins à Sucre, les Sugar Mill à Fidji.

C'est en 1880 que commence l'histoire de la canne à sucre avec l'installation d'une compagnie australienne à Fidji. Le gouvernement facilita l'installation de cette industrie en permettant l'achat de terre et en autorisant l'arrivée de main d'oeuvre bon marché en provenance d'Inde. C'est par le système d'Endictment que fut permise cette arrivée de travailleurs. Les indiens venaient pour des contrats de 5 ans à FIdji, en se voyant " offert " le billet aller par bateau. Mais ils devaient repayer leur billet retour en retravaillant encore 5 autres années. Beaucoup de ces indiens décidèrent que leur sort étant meilleur que dans la mère-patrie, il était préférable de s'installer durablement à Fidji. Aujourd'hui, les descendants de ces indiens représentent plus de 50% de la population fidjienne, ce qui créa des troubles de temps à autres dans l'archipel. Les terres sur lesquelles se trouvent les plantations sont pour la plupart louées aux autochtones qui possédent plus de 80% des terres , et, quand le bail arrive à terme, il arrive souvent aujourd'hui qu'il ne soit pas renouvelé, et les travailleurs indiens viennent alors grossir le flot d'habitants des banlieues des grandes villes fidjiennes.

Les profits des compagnies de sucres atteignirent des records pendant la première guerre mondiale. Mais par la suite, la situation devînt plus compliquée et il y eut alors nationalisation des moulins dans les années 1970.

En raison de phénomènes climatiques aléatoires, telles des périodes de sécheresse, il arrive que l'économie de la canne soit fortement affectée. Il y a aussi des périodes où le prix du sucre sur le marché mondial s'écroule et celà tend à rendre la vie des travailleurs d'autant plus difficile.

 

 

 

Voir les commentaires

Fidji en Août 2006

18 Septembre 2006, 14:37pm

Publié par kodamian

3 semaines à Fidji en Août 2006

Au cours du mois d'août 2006, je suis parti pour la troisième fois à Fidji.

Pendant les deux premières semaines de voyage, j'ai suivi approximativement le même itinéraire que celui que j'avais effectué quelques mois auparavant, à savoir les visites des deuxième et troisième plus grandes îles de l'archipel, Vanua Levu et Taveuni.

Mais cette fois-ci, c'est en compagnie d'un copain venu me rejoindre d'Europe que j'ai effectué ce voyage. Pour lui, qui n'était jamais venu dans le pacifique sud, cette découverte fut stupéfiante.

Alon a déjà beaucoup voyagé de par le monde, emportant avec lui son sac à dos et son appareil photo en amérique du sud ou en asie du sud est. Mais le voyage à Fidji fut d'après ses dires une expérience inoubliable, riche d'enseignements sur les cultures polynésiennes et mélanésiennes, et surtout fantastique au point de vue des paysages de lagons.

Voici le parcours que nous avons effectué pendant quinze jours :

nadi - suva : parcours en bus.

suva : visite du musée national, du marché  et spectacle de la relève de la garde présidentielle

 

suva - taveuni : une nuit de bateau en couchette ! Génial de voyager en 1ère classe sur le lagon.

taveuni : A Matei : Retour chez Bibi's Hide Away, une guesthouse où j'étais déjà allé et qui loue des falés avec cuisine et salle de bain attenantes dans un grand jardin plein d'arbres fruitiers.

taveuni : Plongée ou Snorkeling dans le détroit séparant Taveuni de Vanua Levu. Plonger dans le détroit de Somosomo, entre Taveuni et Vanua Levu, au Rainbow Reef, un des 10 endroits les plus réputés au monde, ne peut que laisser des souvenirs inoubliables. Pour ma part, j'ai fait du snorkelling et je ne regrette pas cette étape de voyage. Géant !

Matei - Bouma : Bus . Nous sommes allés vers les premières et deuxièmes cascades à quelques minutes ou dizaines de minutes de la route, et là, c'est géant de plonger dans une eau fraiche et claire avec le spectacle de chutes d'eau de plus de dix mètres.

Bouma - Lavena : Bus. Guest House au " terminal du bus " .

Taveuni présente des paysages a vous coupé le souffle. C'est dans le parc national de BOUMA que fut tourné " Retour vers le Lagon Bleu ". La mer y présente des couleurs déconcertantes. Si le paradis existe, alors c'est sans doute ici.

 

On emprunte le " Lavena Coastal trek " et on aboutit au bout d'une bonne heure à une double cascade où l'on peut retrouver les plaisirs de l'eau fraiche et déguster le repas emporté avec soi.

Et puis le soir; c'est avec les habitants du village qu'on fait la fête en buvant le kava, en dansant et en chantant à tue-tête.

A votre santé et bonne dégustation !

De retour vers Matéi, on s'arrête sur une plage de sable noir où l'on attendit un bateau pour rejoindre l'ile de Qaméa, où l'on m'avait dit que des habitants venaient de Futuna. Pour y aller, on s'arrêta dans l'ile de Matagi, complexe hotelier réservé à de riches touristes. Qu'à celà ne tienne, on y prit un copieux petit déjeuner ! Puis après une ballade sur cette île privée, on rejoignit en bateau l'ile de Qaméa. J'appris les noms de famille des gens qui étaient venus de  Futuna, les familles Alofi, Lavelua et Vetaoa . On dormit chez l'habitant et on alla visiter l'école et le reste du village.

De retour à Taveuni, c'est une chance inespérée qui nous permit d'attraper un avion pour partir vers Vanua Levu, et nous fûmes les uniques passagers du Twin Otter. Quel spectacle que de survoler le détroit de Somosomo !

A Savusavu, c'est la visite du yacht-club avec tous ces bâteaux ayant traversés le pacifique sud, les catamarans arborant les couleurs de nombreux pays.

 

 Puis la nourriture y est excellente est copieuse.

J'en profité pour aller seul me ballader à Nukubolu, village dans lequel j'étais déjà allé en Mars. Les gens me reconnurent immédiatement. Et de nouveau, ce fut le partage de nourriture entre eux et moi.

Savusavu - Lambasa par la " Coastal Road " : c'est en bus qu'on voyagea en longeant la plus grande baie du pacifique, la Nateva Bay. Un paysage de forêts, de lagons aux couleurs éblouissantes s'offrit devant nous durant la quasi-totalité du voyage. Au nord de l'ile, c'est le spectacle des plantations de cannes à sucre que nous pûmes apprécier.

Lambasa : la ville indienne offre un grand contraste par rapport aux petites localités jusqu'à présent traversées. Bruyantes, cosmopollites ( surtout indienne ), commerçante, la ville permet de retrouver un internet Haut débit de qualité. On y mange indien. Namasté à tous mes amis !

 

Lambasa - Nautosi - Nadi : la plus grande erreur ? Un trajet de presque 24 heures en bus - bateau - bus pour retourner vers Nadi. Mais celà permit de voir le paysage de toute la partie occidentale de Vanua Levu et d'emprunter en arrivant à Viti Levu, l'ile principale des Fidji, la Kingsroad qui traverse le nord du pays.

A Nadi, Alon décida d'aller se reposer dans un club , le Beachcomber, où c'est la fête 24 h / 24. Pour ma part, on m'avait parlé des Iles Mamanucas et Yasawas depuis trop longtemps pour que je n'y aille faire un tour.

Aussi vite dit, aussi vite fait , et je suis allé ainsi jusqu'au nord des îles Yasawas, stoppant à trois endroits différents : Nanuya Leilai , Manta Ray et Waya . 2 nuits dans chaque endroits . Le premier est le spot où fut tourné " Le Lagon Bleu " , et c'est de nouveau un lagon magnifique . A Manta Ray, je pus avoir mon plus beau spot de Snorkeling de ma vie , mais aussi ma première expérience de Kayak de Mer, qui se termina par la nécessité d'être remorqué en raison d'une brutale tempête. Puis Waya, c'est l'endroit où il faut aller car de cette île, après une ballade d'un peu plus d'une heure en montagne, on peut avoir une vue sur toutes les iles Yasawas, sur les Mamanucas et sur Viti Levu, voire même Vanua Levu si le ciel est dégagé.

Alors c'est sûr, si vous devez aller quelque part pour vos prochaines vacances, allez à Fidji, c'est géant !

 

 

BOULA

 

Voir les commentaires

Mon Scooter !

18 Septembre 2006, 07:54am

Publié par kodamian

Mon Scooter

 

*

J'ai acheté mon Scooter de marque BAJAJ ( marque indienne ) il y a un an déjà et j'en suis très satisfait.

On m'avait mis en garde au départ par l'achat d'un scooter autre qu'un Vespa, mais je dois dire que je n'ai rencontré depuis mon acquisition aucun réel problème.

Il s'agit d'un 50 centimètres cube , mais qui a néanmoins une réelle puissance.

J'ai appris à faire les dosages huile - essence car c'est nécessaire pour ce genre d'engin.

Il n'y a pas de vitesse à changer et je roule à environ 35 - 40 kilomètres / heure .

Dans la mesure où les distances sont très courtes à Wallis, c'est l'outil idéal pour se déplacer et profiter du paysage.

Mais s'il commence à pleuvoir, attention, car celà peut devenir très glissant et mieux vaut alors s'arrêter sur la route et attendre le passage de l'averse.

 

Voir les commentaires

Le ramassage des cocos

17 Septembre 2006, 11:38am

Publié par kodamian

Le ramassage des cocos

 

La corvée de cocos, c'est presque quotidien mais le but n'est pas principalement de ramasser les noix pour un usage alimentaire humain, c'est surtout pour nourrir les cochons . En effet, les cochons apprécient le coprah et en sont très friands. D'autre part, c'est une nourriture qui revient moins chère que d'aller acheter des sacs d'aliments pour porcins au magasin.

Il faut donc aller régulièrement aux champs et trouver les cocos secs. Chaque famille a ses propres terrains sur lesquels on trouvera de nombreux cocotiers, si ces derniers n'ont pas été coupés bien sûr !

Alors quels sont les cocotiers qui feront l'affaire ?  Il peut s'agir d'un cocotier qui soit tombé et on récolte en une fois pas mal de noix . Autrement, il faut aller à la cueillette des cocos tombés. On peut bien sûr grimper au cocotier mais c'est plus fatigant et celà mettrait beaucoup plus de temps.

Les cocos seront mis en tas, puis on va les débarasser de leur carapace de fibres pour ne conserver que la noix de coco proprement dite.

 C'est à l'aide d'un pieu que ce travail va s'effectuer.  Le pieu est planté dans la terre et d'un geste répétitif, toute la guangue du coco va être arrachée de la noix centrale.

 

Les cocos seront alors mis dans un panier traditionnel confectionné avec une palme de cocotier, ou bien dans un sac de jute .

 Ils seront emmenés au parc à cochon , mais seront tout d'abord coupés en deux .

Avec la machette et un geste précis, le coprah en sera extrait et donné alors aux porcins.

 

Bon appétit.

Quelques photos sur l'album photo " kodamian " .

 

Voir les commentaires

Premières Photos de Wallis

16 Septembre 2006, 09:01am

Publié par kodamian

Premières Photos de Wallis

 

Je vous les ai promises, les voici en ligne sur l'album de Wallis ( colonne de gauche du blog ) . Les premières photos de Wallis ont été prises lors de mon retour en avion depuis Fidji, la semaine dernière.

J'espère que ces quelques premières photos vous permettront d'avoir un aperçu de cette île du pacifique sud qui peut et d'ailleurs doit faire rêver plus d'entre vous !

Le paradis existe, je l'ai rencontré, et en voici quelques photos.

 Un seul commentaire ....

 

F I N I E S   L E S    V A C A N C E S   !!!!!

Voir les commentaires

Vie traditionnelles au pays du matin calme

7 Septembre 2006, 20:41pm

Publié par kodamian

Le Pays du matin calme

C est l autre nom que porte la coree du sud.

 

Voici quelques photos de  scenes de vie traditionnelle d autrefois ...

Voir les commentaires

Seoul Moderne

7 Septembre 2006, 20:21pm

Publié par kodamian

La ville de Seoul est tres moderne, tres propre, tres securisante, tres bruyante de jour comme de nuit.

Les coreens travaillent enormement, alors ne leur parlez surtout pas des 35 heures.

Ils travaillent jusqu a tard dans la soiree, et on rencontre alors vers 21h - 22h enormement de gens dans les rues qui sortent des entreprises, bureaux ou memes des universites, et qui vont alors manger dans les nombreux restaurants qu on trouve dans de nombreux quartiers animes.

Les coreens savent sortir et ils profitent de l atmosphere de seoul pour s engouffrer dans de petits restaurants a echelle humaine pour aller deguster d excellents kimchi ou autres plats locaux, a base de viande ou de poissons .

Voici quelques photos ...

Sur cette photo ci-dessus, il n y a plus qu a choisir son menu ...

Cette photo ci-dessus montre une realisation de ces dernieres annees ... la transformation d une autoroute urbaine en un lieu de promenade et de detente pour les habitants de seoul.

Les petits commerces dans des rues tres animees, c est ce que l on trouve dans de nombreux endroits de seoul.

Mais ci-dessous vous pourrez voir que les coreens savent aussi gronder contre leurs conditions de travail et ainsi faire greve ...

C est la lutte ... finale ...

Alors on voit beaucoup  de policiers et des militaires en ville et cela ne rigole pas avec l entrainement

 

Allez les gars, quelques pompes ...

Voila, mais au fait, le drapeau de coree du sud ... je l avais oublie alors en voici deux d un coup

Allez c est fini ... donc STOP ... en coreen

Voir les commentaires

Le Metro ... a Seoul

7 Septembre 2006, 20:13pm

Publié par kodamian

Le Metro a Seoul

Le Metro de Seoul est tres pratique et permet de se rendre a pratiquement tous les endroits desires. Seul l aeroport international d Incheon situe a une cinquantaine de kilometres de la ville n est pas encore accessible par train depuis le centre ville de seoul, mais c est l histoire de quelques mois encore ...

 

A Seoul, toutes les stations sont numerotees ainsi que les sorties d acces, ce qui permet facilement de s orienter malgre la barriere de la langue et surtout son ecriture.

On s assoit tous les uns a cote des autres et l espace central est laisse libre.

 

Voici quelques photos pour comprendre plus facilement .... Bon voyage

On se croirait presque a Paris ...

Sur le quai, on attend le metro, et durant la journee cela peut etre tres calme ...

Ce qui m a surpris, c est surtout le calme et la tranquilite des passagers.

Et voici des amis rencontres au backpacker de Seoul ... United Color of Benetton

Voir les commentaires

La releve de la garde a Seoul

7 Septembre 2006, 20:07pm

Publié par kodamian

Voici quelques scenes de vie en coree : La releve de la garde

Impressionnant, n est ce pas ?

 

Voir les commentaires

1 2 > >>