Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog kodamian

Défiscaliser à wallis ... oui, c'est possible ...

25 Octobre 2007, 07:53am

Publié par kodamian

Depuis quelques semaines, un sujet revient régulièrement dans les discussions. Il s'agit de celui de la défiscalisation.
Depuis qu'une mission est venue sur le territoire pour constater sur place ce qui s'y passait et quelles étaient les entreprises qui avaient demandé une aide, beaucoup ont retrouvé le sourire.

En effet, une partie des investissements réalisés va être " pris en charge " par le système de défiscalisation.

Mais de quoi s'agit-il exactement ?

J'ai fait une petite recherche sur internet et voici un " copier-coller " qui apporte quelques éléments d'informations.

Investissements

 

La Loi Girardin précise aussi les investissements productifs réalisés par une personne physique depuis le 21 juillet 2003 jusqu'au 31 décembre 2017 dans les DOM-TOM et les collectivités territoriales. Ces investissements peuvent être réalisés par le biais d'une entreprise individuelle ou de sociétés soumises à l'impôt sur le revenu (IR) ou d'un groupement économique (GIE)

 

Les activités et secteurs concernés

 

L'entreprise doit avoir une activité agricole, commerciale, artisanale ou industrielle relevant des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC).

 

La réduction d'impôt concerne tous travaux de rénovation et de réhabilitation d'hôtels, de résidences de tourisme ou de villages de vacances classés.

 

La réduction d'impôt est également applicable à l'exploitation d'une concession de service public local à condition qu'ils soient réalisés dans les secteurs éligibles.

 

Public concerné :

 

Toute personne physique qui :

 

  • •  exploite une entreprise ayant réalisé des investissements éligibles
  • •  est associée d'une société de personnes (SNC, SARL de famille ou EURL)
  • •  est membre d'un groupement soumis à l'IR

 

Réduction d'impôt :

 

Location de l'investissement :

Dans le cadre d'un contrat de location d'une durée de cinq ans minimum et sous certaines conditions.

 

Montant de la réduction :

La base applicable est le montant hors taxes des investissements productifs. La déduction s'impute sur l'impôt dû au titre des revenus de l'année de réalisation de l'investissement. Elle est de :

•  - 60 % à Wallis et Futuna (70 % dans le secteur de l'énergie renouvelable)

La réduction d'impôt est imputée en totalité sur l'Impôt sur le Revenu dû au titre de l'année au cours de laquelle l'investissement a été réalisé.

 

L'excédent éventuel est un crédit d'impôt utilisable les cinq années suivantes. S'il existe après cette année encore un crédit il est remboursé dans la limite d'un montant d'investissement de 1 525 000 euros.

Voir les commentaires

I taku kei nofo i falani, ne'e mole au ako te lea faka-uvea...

24 Octobre 2007, 15:06pm

Publié par kodamian

Ite aho nei, e au kamata palalau lelei te lea faka-uvea mo toku kaumea. E mole faigataa aupito.
Kua kamata mahino lelei te talalogo i te lea faka-uvea. Mahino 75  ite teau o te'u kupu.

Manatu'i ke i te tau ka hau , hoki mahino anai 85 ite teau !!!

Tonu ke ako i te aho fuli pea tonu ke felavei mo kaiga uvea .

I te fale koloa, i te fale mahaki, i toku kii kolo ko higoa ko utufua, palalau tuumau te lea faka-uvea.

Malo !

Voir les commentaires

Des pannes, encore des pannes, toujours des pannes ...

20 Octobre 2007, 10:22am

Publié par kodamian

Désespoir !
Tel est le mot que l'on pourrait entendre de la bouche des futuniens ces jours-ci à wallis !
La raison en est simple .

Le twin-otter est cloué sur place à Wallis en raison d'une interdiction de vol par la DGAC ( direction générale de l'aviation civile ). Il faut remplacer des cables, obligation faite depuis les conclusions de l'enquête sur l'accident du même avion à Tahiti.

L'avion d'air calin  pour sa part avait connu une grève de certains personnels ce jeudi et n'était pas arrivé sur le territoire.

Et , comble de tout , le CASA, avion militaire, qui s'était envolé hier matin pour Futuna a dû rebrousser chemin ... au-dessus de la piste de Futuna, car le train d'atterrissage ne pouvait pas sortir !!!
Heureusement, au retour vers Wallis, c'est un déblocage manuel qui a permis à l'avion d'atterrir à Hihifo sa,s encombres.

Les futuniens espèrent vraiment que les paroles du secrétaire d'état arrivé il y a quelques jours pour une visite sur les deux iles permettra de faire arriver un nouvel avion sur le territoire et que les problèmes seront réglés.

Mais je pense personnellement que la meilleure idée passe par l'arrivée d'un bateau qui fasse la liaison entre les deux iles.

Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi dans ce territoire français du bout du monde, on ne dispose même pas d'un bateau qui permette d'assurer à la fois le transport des personnes et celui des marchandises.
Et qui pourrait, si un jour un problème d'avion se produisait, arriver sur les lieux rapidement.

Alors révons à ce jour où un  ATR fera la liaison entre les deux iles et où un bateau assurera une liaison plusieurs fois par semaine entre les iles soeurs. Celà a un prix , c'est sûr, mais  ne faut-il pas investir en moyens si l'on veut permettre à ces territoires si merveilleux de se développer.

Voir les commentaires

En direct du cyber-centre de Malaefoou : BRAVO !

20 Octobre 2007, 10:22am

Publié par kodamian

Ca y est ! C'est ouvert.
Je vous écris cet article depuis le nouveau centre internet de Malaefoou qui a ouvert dans la maison des jeunes, à côté de l'église.
Super, on y dispose de plusieurs équipements internet connectés avec le haut-débit, et au moment où j'écris, il y a un cours fait par un professionnel pour expliquer les différentes possibilités qui existent avec l'informatique moderne et l'audio-visuel.

Pendant les prochaines semaines, il y a gratuité d'utilisation, puis un système de forfait sera mis en place.

Bravo au territoire pour cette initiative, qui sera suivie de l'ouverture de centres similaires dans les deux autres districts de l'ile.

Aujourd'hui, on ne peut plus dire que Wallis et Futuna sont au bout du monde, car grace au clavier de l'ordinateur, à la souris et à des enceintes ainsi qu'une petite caméra, on peut être connecté avec le reste du monde.

Voir les commentaires

Vendredi 19 octobre sur Thalassa : WALLIS ET FUTUNA

17 Octobre 2007, 08:07am

Publié par kodamian

Un commentaire me l'apprend sur le blog, et donc je vous invite à voir cette émission.

Voir les commentaires

" Une honte pour la France " : les mots du ministre ESTROSI

17 Octobre 2007, 08:07am

Publié par kodamian

La visite du secrétaire d'état à l'outre-mer s'est déroulée ces jours-ci sur notre territoire. Christian ESTROSI n'a pas chômé . D'une ile à l'autre, il a été amené à visiter de nombreux sites des deux iles, commençant tout d'abord par Futuna,où il a posé la première pierre du chantier de l'aéroport de Vélé ainsi que la première pierre d'un batiment d'un des collèges de l'ile. Il a pu rencontrer toutes les personnalités de l'ile. 

Il a pu se rendre compte des infra-structures, notamment du wharf de Leava, dont l'état nécessite rapidement une remise " aux normes " . Il a pu se rendre compte de la difficulté de liaison entre les deux iles, avec une fois de plus, la panne du Twin-Otter, le seul avion qui relie les deux iles soeurs. C'est un avion du même type qui s'est écrasé il y a quelques mois entre Tahiti et Moorea. 
Peut être un deuxième avion dans un proche avenir ? Révons un peu !

Mais ce qui l'a frappé, c'est l'état de l'hopital de Kalévélévé, ce qui l'a amené à parler de " honte pour la france " de recevoir des patients dans de telles conditions.  Il a été " impressionné " par la vétusté des lieux et par le manque de moyens dont disposent les équipes médicales pour exercer.

Espérons que cette prise de conscience permettra rapidement à l'hopital d'obtenir les crédits nécessaires, sinon à sa reconstruction, tout du moins à sa rénovation et à l'arrivée d'un équipement de radiologie indispensable à l'aide au diagnostic pour les médecins.

Le ministre a été séduit tout au long de son séjour par l'accueil réservé par la population et en particulier par les enfants qui n'ont pas manqué d'être toujours présent au cours de la visite. En récompense , jeudi sera férié pour les écoles primaires cette semaine.

A Wallis, le ministre a pu inaugurer la maison de l'environnement ainsi que la maison des jeunes de Mua,  premier endroit dédié à l'internet ADSL dans le sud de l'ile au service de la population, à Malaefoou, à deux pas du dispensaire.

Il s'est incliné sur la tombe du roi défunt TOMASI KULIMOETOKE à Mata-Utu.

Il a participé à une rencontre avec les élus du territoire  à l'assemblée territoriale et a ainsi fait des allocutions concernant les promesses qu'il s'engage à faire . 
Il a évoqué la cherte du coût de la vie et des déplacements avec les autres territoires. Il est vrai qu'à plus de 850 euros ttc, le prix wallis-nouméa aller-retour est un véritable scandale !!!

Développement du territoire, aide à l'investissement, aide aux jeunes, développement du sport, augmentation du pourvoir d'achats, développement des emplois dans le secteur privé, etc... les sujets n'ont pas manqué.

Le ministre a promis un suivi constant des affaires , mais n'a pas confirmé ou infirmé si la visite présidentielle de Nicolas SARKOZY en 2008 dans la région comprendrait une escale à Wallis et Futuna.

Pour commencer sa dernière journée sur le territoire, le ministre s'est octroyé une petite plongée matinale dans le lagon, ce qui l'a mis en forme pour toute la journée selon ses dires.

Merci pour cette visite et qu'elle nous emmène , à nous tous wallisiens, futuniens, résidents sur le territoire, une amélioration des conditions de vie de la communauté entière.

Espérons-le !

Voir les commentaires

un réseau si ... pacifique !

17 Octobre 2007, 08:07am

Publié par kodamian

airpacific.jpg


Air Pacific, la compagnie aérienne fidjienne, dispose d'un réseau autour du Pacifique assez important, et on peut ainsi se rendre depuis Nadi un peu partout autour de l'océan pacifique.

Sur leur site, vous aurez plus de détails : www.airpacific.com

Voir les commentaires

Le Wallisien sans peine ...apprendre une langue (corrigé !)

15 Octobre 2007, 13:16pm

Publié par kodamian

Pour apprendre une langue, après en avoir appris les rudiments, il faut faire et refaire des traductions. Et alors, le travail consiste à s'inventer des phrases et à les faire traduire, puis à apprendre, ré-apprendre et toujours apprendre.

Voici un exemple de mes phrases de la semaine :

Je n’ai pas eu le temps de faire le repas, car j’ai dû aller à l’hopital.
 
Ne’e mole ma’u hoku temi teuteu’i ( mo’o fai ) te mea kai, he n’ee au mau'a alu ki te opitali.
 
Je suis pressé, aide-moi à ranger la maison

Kuau fakavilili, tokoni mai ki te fakama’a o toku api.
 
La voiture est en panne, il faut que j’appelle Jean pour qu’il l’emmene à Mata-Utu.
 
Kua mate taku motoka. E tonu kau pau'i kia Soane kena ave ki Mata-Utu.
 
Où peut-on acheter des livres à Mata-Utu ? je ne sais pas.
 
Pe feala ke totogi teu tohi i Mata-Utu ? mole au iloi.
 
Je voudrais aller à l’ilôt demain, mais je ne connais personne qui peut m’emmener.
 
E au fia alu ki motu apogipogi, kae mole au iloi he tahi kena ave au.
 
L’infirmière m’a dit que la piqûre ne fait pas mal , mais j’ai peur.
 
Te fafine faifaito’o, ne’ena ui mai ko te huki e mole mamahi,  kae au mataku.
 
Le docteur a dit aux enfants qu’il fallait faire attention aux moustiques.
 
Te toketa ne’e na ui age ki te kau toe ke tokaga ki te’u namu.
 
 
Les enfants avaient faim après la classe. Alors ils sont allés au magasin acheter des gateaux et des bouteilles d’eau.
 
Ko teu toe ne’e natou fia kakai i te osi o te ako ; pea natou olo o to'o te’u foi-keke mo te’u foi hina vai.
 
Le grand-père de marie est tombé et s’est cassé la jambe. Je dois aller le voir à l’hopital, mais avant, je dois préparer le umu.
 
Te kui a malia ne’e to pea ne’e fasi tona vae. E tonu kau alu o sio kiai i lopitali kae ia mua o taku alu, au fai te umu.
 
J’ai oublié de te dire que Tosi avait téléphoné. Elle ne rentrera pas ce soir à la maison. Elle restera à Vailala.
 
Ne’e au galoi ka ui atu ne’e telefoni mai ia tosi. Mole hau anai ki heni pouli. E nofo anai ia  i vailala.
 
Si j’avais de l’argent, je m’achéterais une nouvelle Vespa.
 
Kana iai la haku foi fala, e au to’o nei haku vespa foo’u.
 
Quand ils seront grands, les enfants pourront aider leur père à la plantation.
 
Ka natou lalahi, te'u toe feala anai tokoni tanatou matua i te gaue’aga
 
Avant de partir à l’ilôt, vérifiez que vous n’avez rien oublié.
 
Ia mua o takotou olo  ki te motu, vakai mu'a na’a iai he mea ne’e galoi.
 
As-tu entendu ? les voisins vont construire une nouvelle maison.
 
Nee ke logo’i la ? Ko te vaha'a fale, e fa’u tonatou fale fo'ou.
 
La semaine prochaine, Paul et Thomas se réuniront au faléfono pour préparer l’arrivée du président de l’assemblée territoriale.
 
Vaha’a ka hau , ko paulo mo tomasi e natou faka tu'u tu'u ke teuteu’i te ha'u o te pelesita o te fonu faka telituale.
 
Depuis 4 ans, j’habite à wallis et je peux parler correctement le wallisien.
 
Talu mai ta'u e fa, e au nofo i uvea nei pea au palalau lelei te lea faka uvea.
 
Ne roule pas trop vite, sinon tu vas tombé et tu auras un accident.
 
Tuku tau lele vave fau na’a ke to, na’a ke fai faka'i
 
N’écoute jamais cet enfant-là ! c’est un menteur !
 
Tuku tau fakalogo ki te tamasi'i aena ! E gutu loi !
 
Arrête de faire de bruit ! Arrête de crier !
 
Tuku tau logo’a a ! Tuku te kalaga !
 
Tu dois te parfumer avant d’aller à la messe, parce que c’est important de sentir bon .
 
E tonu ke ke valikaloni ia mu'a o tau alu ki te misa. E lelei te magoni.
 
Excuse-moi, peux-tu m’expliquer pourquoi tu es venu en retard ?
 
Silou, fakamatala mai pe koe ne’e ke tuai mai ?
 
La mer est agitée aujourd’hui, il y a de grosses vagues et le ciel est plein de nuages. Il y aura peut-être une tempête cette nuit.
 
Ko te tai tokakovi, lalahi te’u peau, ko te lagi e kau aoa. Feala pe ke afa i te po nei.
 
 Les bateaux ne doivent pas sortir sur le lagon .
 
Mole fe'ala ke olo te’u vaka i te tai.
 
Tu as une belle pirogue. Elle va vite ? j’aimerais faire un tour.
 
Tou vaka e lelei. E gaholo ? E vave ? E au fia heka iai o fai tulu.
 
Le bateau est arrivé au wharf ce matin à six heures. Il y a beaucoup de containers. Les camions arrivent et emmenent les containers vers les magasins.
 
Ne’e tau mai  te sitima i te uafu ananai uhu i te hola ono. E lahi teu kesi. Kua ha'u te kamio o fetuku te'u kesi ki te'u koloa.
 
 A Malaefoou, il y a une nouvelle salle où l’on reçoit l’internet.
 
I Malaefo'ou, kua i ai te koga fale fo'ou ki te iteneti. ( kua haele ai te iteneti ).
 
Où est le falefono à Teesi ? A côté du cimetière.
 
E ifea te falefono o Teesi ? I te vae tanuma .
 
J’ai rencontré des wallisiens en France, à Paris. Ils travaillent depuis cinq ans , mais téléphonent à leur famille à Tepa.
 
Ne’e au felavei mo te kau uvea i Palesi. E natou gaue talu mai ta'u e nima i falani. E natou telefoni tu'umau ki tona tou'u  famili i tepa.
 
Je ne me suis pas encore marié, mais j’espère rencontrer une jolie fille cette année.
 
He'eki au ohana kae au faka’amu ke au mau he kii tahine matalelei.
 
J’ai trois enfants, deux garçons et une fille.
 
Ko aku tamaliki e tolu, tagata e lua mo te tahina e tahi.
 
Les élèves sont sages et écoutent le professeur.
                                                                                                      
Ko te'u tamaliki e tokaga  lelei  pea fakalogo ki te faiako.



ps : ces phrases ont été corrigées le jeudi 24 avril 2008. je tiens à m'excuser pour les éventuelles fautes qui pourraient se trouver dans mes phrases en wallisien.
 

Voir les commentaires

Avis de tempête ...

12 Octobre 2007, 08:15am

Publié par kodamian

Le temps varie du jour au lendemain à Wallis et je pourrais même dire qu'il varie d'une minute à l'autre. Il n'est pas rare de voir le ciel s'obscurcir brutalement  et d'être soudain face à une averse tropicale. En à peine quelques minutes, des trombes d'eau déferlent sur le fenua. 
Et puis, quelques minutes plus tard, le soleil réapparait et le beau temps semble être revenu pour le restant de la journée.

Tel est le climat que l'on rencontre dans notre pacifique sud. 

Tous les soirs, on peut suivre la météo au " Talalogo " ou Journal local de RFO , avec la direction des vents, les horaires des marées.

Hier soir, on a pu avoir en fin de journal un avis de tempête qui déconseillait aux bateaux de sortir du lagon et aux gens de limiter leur déplacement.

Mais pour l'heure, tout va bien et rien n'annonce un ouragan ni un cyclone . 

La saison des cyclones est en général en fin d'année, en novembre et décembre.

C'est d'ailleurs la raison pour laquelle les bateaux qui traversent le Pacifique d'Est en Oùest font de telle sorte d'arriver à bon port avant cette période.

Je regarde par la fenêtre et il fait beau, pas un nuage à l'horizon ...


Pourvu que ça dure ...

Voir les commentaires

une photo récente ...

12 Octobre 2007, 07:52am

Publié par kodamian

Cet article-là, c'est plutôt pour la famille, car ils me demandent souvent . Tu peux pas nous envoyer une photo récente ?
Alors voilà qui est fait, et au moins, ça restera quelquepart, et celà ne sera pas parmi toutes les tonnes de mails qu'on reçoit tous les jours ... ou presque.




kodamian-copie-2.jpg

Allez, à mes chers lecteurs, à bientôt pour un prochain article ...

Voir les commentaires

1 2 3 > >>