Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog kodamian

5 ans après ... un certain 30 avril 2003 ...

30 Avril 2008, 10:29am

Publié par kodamian

Il est des dates qu'on oublie et d'autres que l'on retient.

En ce 30 avril 2003, je rends les clés d'un appartement où je viens de vivre durant 12 années, à Paris. J'y ai vécu et j'y ai exercé mon métier.
Mais en raison de la décision du propriétaire des murs de vendre son bien, je me suis résigné à quitter cet endroit.
Et je me rappelle très bien qu'en ce jour bien précis, je me suis dit : " où serais-je dans 5 ans ? ".

En ce 30 avril 2008, si je fais un bilan des cinq dernières années, je pense peut être que l'expression " avoir une bonne étoile " a un sens .
Car je dois dire que j'ai passé cinq années superbes ...

Ayant trouvé le 18 juin 2003, soit six semaines plus tard,  un remplacement à faire à Bora-Bora, je m'envolai pour la Polynésie Française, puis, ce remplacement terminé, j'enchainai à Wallis et Futuna pour un autre remplacement, qui se prolongea, et qui se transforma en CDD puis en CDI l'an passé .

5 ans déjà ...

Mais la question que je me pose aujourd'hui :

et dans 5 ans, où serais-je le 30 avril 2013 ?


Wait and see ...



En tout cas, bon vent ...








Voir les commentaires

un ilôt, c'est joli ... une floppée d'ilôts, c'est le paradis ...

29 Avril 2008, 16:26pm

Publié par kodamian


Si vous vous promenez sur les plages du Sud de l'ile, vous pourrez depuis la plage d'Utufua apercevoir toute la série des ilôts du sud.

N'hésitez pas à aller du village d'utufua à la plage de Kului ( appelée plage de RFO ), en passant par la mer à marée basse.
Vous ne le regretterez pas.

Vous apercevez sur cette photo l'ilot de la passe, qui est celui le plus à gauche . La passe par où rentrent les bateaux se trouve à la droite de cet ilôt.

Voir les commentaires

Avant d'aller nourrir les cochons, il faut ramasser les cocos...

29 Avril 2008, 16:12pm

Publié par kodamian

J'avais écrit il y a quelques jours un article sur la nourriture des cochons. Ces derniers, je le rappelle, se nourrissent d'une part de produits achetés en magasin, et d'autre part de cocos. Mais ces noix de cocos, il faut bien aller les ramasser quelque part.
Alors en général, le samedi, il y a la matinée consacrée à aller dans sa plantation et à ramasser les cocos tombés pendant la semaine ou les semaines précédentes.
On peut remplir plusieurs sacs, en pensant que plus on aura de cocos, moins on aura besoin d'aliments achetés au magasin, assez couteux ( un sac de graines coute plus de 17 euros aujourd'hui , environ 2100 xpf ).
Une fois les cocos ramassés, ils sont mis en sac, et attendent un véhicule pour être amenés à l'endroit où ils seront ouverts et où leur  chaire sera mise de côté pour les cochons.
Mais le camion ne peut pas toujours s'aventurer jusqu'à l'endroit où les sacs sont mis de côté dans la plantation et il faudra alors les porter ... sur le dos pour les mettre dans la benne.
Mieux vaut avoir un 4 x 4 , car les chemins permettent facilement de s'embourber.

Voir les commentaires

Le malheur des uns ... fait le bonheur des autres ...

29 Avril 2008, 15:50pm

Publié par kodamian


Il était une fois un petit poisson,
qui se promenait tranquillement dans le lagon,
quand tout à coup, un plus gros que lui,
décida de lui créer des ennuis.

Le petit poisson, se sentant en danger,
décida aussitot de s'écarter.
Et d'un élan rapide, se dirigea vers les rochers
Bien conscient du terrible danger.

Arrivé près du bord, et toujours poursuivi,
il n'eut plus qu'un passage,
Pour se retrouver sur la plage.
Mais c'est là que commencèrent ses ennuis.

Atoloto dormait, avec un oeil ouvert,
quand tout à coup, il vit, pas très loin de ses pieds,
un casse-croute délicieux, sans besoin de couverts,
et d'un bond s'empara, d'un bon petit gouter.

Pauvre petit poisson, telle est ta destinée,
mangé par un poisson, ou par un être humain,
tu finis comme festin, mais rassure-toi donc
nous sommes tous des mortels,et c'est bien naturel
de finir ses jours, sans l'avoir décidé,
mais tu n'as pas souffert, et tu as terminé
une vie bien facile dans un pays tranquille.


Voir les commentaires

De Wallis à Futuna , le twin-otter ...

22 Avril 2008, 16:08pm

Publié par kodamian

Comment aller aujourd'hui de Wallis à Futuna ? 
A la nage , hum ! c'est un peu loin, un peu froid, et plein de grosses bêbêtes ...
En bateau, oui ! si on en a un ...
En avion : c'est définitivement la seule solution qui existe pour nous autres, simples mortels, pour rejoindre les deux iles de notre COM ex TOM , Wallis et Futuna .
c'est le " et " qui relie wallis et futuna, le Twin-otter.

C'est un avion qui transporte en général une douzaine de passagers, qu'on pèse avant le voyage  ( rassurez-vous, le poids est le même au départ qu'à l'arrivée ) et dont on pèse les bagages de soute et bagages à main.

L'avion met environ 1 heure entre le départ d'Hihifo et l'arrivée sur la piste de Vélé à Futuna, dans le district d'Alo.
Le cout d'un aller-retour est d'environ 20.000 xpf (160 euros ).

Il y a toujours un pilote et son co-pilote présents dans la cabine de pilotage.
Et je dois dire que je prends plaisir à m'asseoir au premier rang pour pouvoir apprécier le décollage comme si j'étais dans la cabine. Il n'y a pas de porte de cockpit dans cet avion, il n'y a pas de boisson ni de sandwich et il n'y a pas d'hotesse de l'air.

L'avion est sûr, bien qu'un accident puisse toujours arriver, comme celui du même type d'avion entre Mooréa et Tahiti l'an passé. (Polynésie Française ).

Le seul hic avec le twin-otter, et je tiens à le préciser, c'est qu'on ne sait jamais quand on part ... et jamais si on arrive.
Je précise.
Il arrive parfois qu'en raison de météo défavorable, l'avion ne décolle pas et que le vol soit reporté de plusieurs heures, voire tout simplement annulé pour la journée.
Il arrive aussi qu'il y ait des problèmes techniques, et l'arrivée d'une pièce peut prendre des jours. D'ailleurs , il faut à ce moment-là, si l'avion est bloqué à Futuna, qu'un autre avion vienne déposer la pièce à changer ainsi que les mécaniciens à même d'effectuer la réparation.
Si la panne a lieu à Wallis, c'est avec l'avion d'aircalin que la pièce sera acheminée.

Mais ce n'est pas tout.
Il arrive que l'avion parte, mais qu'arrivé en vue de la piste de Futuna, les conditions sont telles ( vent important ou pluie diluvienne ) que les pilotes prennent la sage décision de rebrousser chemin tout simplement.
C'est frustrant d'être à quelques centaines de mètres à vol d'oiseau de son point d'arrivée et de ne pouvoir y arriver.
Mais tout celà est fait, soyez en sûr, pour la sécurité des passagers et des membres d'équipage, et la vie n'a pas de prix.

Alors, si vous envisagez un prochain voyage à Futuna, sachez dorénavant que l'aventure commence ... dès que vous achetez votre billet !

A bon entendeur, salut ! ( l'expression fera plaisir à quelqu'un qui se reconnaitra ).



Voir les commentaires

Apprendre l'anglais : l'expérience fidjienne ...

22 Avril 2008, 15:55pm

Publié par kodamian

Les  gens à Wallis et Futuna ne pensent pas pour la plupart d'entre eux  qu'on puisse apprendre l'anglais aux iles Fidji.
Les gens pensent à l'Australie et à la Nouvelle-Zélande, qui sont des pays anglophones bien sûr et qui ne sont pas trop éloignés.

Mais à une heure de Wallis, et à un prix raisonnable étant donné la proximité aérienne ainsi que le coût de la vie, il y a les iles Fidji où il est possible de trouver des formations dans la langue de Shakespeare.

Alors pourquoi hésiter ?

Se renseigner ne coute rien de nos jours, avec internet, alors j'ai découvert un site qui propose des cours de formation de tout niveau.

Aujourd'hui, les anciens TOM qui sont devenus des COM, c'est à dire des Communautés d'outre-mer , se doivent d'être plus proches des zones géographiques environnantes. C'est en tout cas le souhait de notre gouvernement et de nos dirigeants. Wallis et Futuna sont entourées par des iles anglophones, avec lesquelles les échanges sont extrémement limités aujourd'hui. La volonté étant là, il serait intéressant en conséquence de se rapprocher de nos voisins, qu'il s'agisse des iles fidji, samoa, tonga ...
Connaître l'autre, c'est faire le premier pas vers une meilleure compréhension et vers de futurs liens . Alors pour celà, il faut connaitre la langue, et l'anglais est la langue de communication de nombreux pays dans le Pacifique.


The Family Learning Center (Fiji)
SUVA, Fiji
We are an American couple who have taught English for 16 years in Korea, Thailand, India, Guatemala and Fiji. ( traduction : nous sommes un couple d'américains qui avons enseigné pendant 16 années en corée, en thailande, en inde, au guatémala et à fidji ).

Leave your textbooks at home and let us help you learn to USE ENGLISH from the moment you step off the plane! Palm trees, beaches and blue skies help keep you calm and focused, while our staff help keep you pampered and comfortable. ( traduction : laisser vos livres à la maison et laissez nous vous aider à maitriser l'anglais depuis le moment où vous débarquerez . Les palmiers, les plages et les ciels bleus vous aideront à rester sereins et concentrés, pendant que notre équipe prendra soin de vous ).

Student Visas available! ( traduction  : possibilité de visa étudiant ).

 


Contact Information:
S. Kabakoro
PO Box 18432
Suva 00000
Fiji

Tel:               679-330-1991       
Fax: 679-330-1991
Email: Email us
WWW: Visit our website

Voir les commentaires

Faire réparer son bateau à Fidji , pourquoi pas ?

22 Avril 2008, 15:43pm

Publié par kodamian

Lorsqu'on arrive à Wallis  avec son bateau, on peut se demander où on pourra effectuer des réparations que l'on ne pourrait faire sur place.

Il suffit de se rendre en quelques jours aux iles Fidji, où l'on pourra trouver tout ce qui est nécessaire pour faire les travaux d'entretien classiques et les réparations éventuelles.



L'avantage de Fidji par rapport aux territoires français du Pacifique, c'est tout d'abord le prix. Les prestations sont assurées à un coup moindre, en fait un des plus bas du pacifique sud.

Et en plus, on peut profiter de son séjour fidjien pour gouter aux plats traditionnels et pour faire connaissance avec une population amicale . Alors pourquoi vous en privez ?

Si vous décidez un jour de venir nous rendre une petite visite, n'ayez plus peur pour d'éventuels soucis de navigation, Fidji  sera là pour vous aider et pour résoudre vos problèmes.


Je vous assure, je n'ai aucune comm. du gouvernement fidjien pour assurer cette promotion ( je suis bien bête, diraient certains ).

Je me rappelle avoir vu pas mal de bateaux mouiller à Savusavu, dans l'ile de Vanua Levu.

x
x

Voir les commentaires

Avec Skype, wallis n'a jamais été aussi près du monde !

22 Avril 2008, 15:31pm

Publié par kodamian

 
Skype, je vous en ai parlé, c'est vraiment génial ! Grace à l'internet à Haut Débit qui a fait son apparition à Wallis et Futuna depuis quelques mois, la vie de beaucoup a changé.
En effet, on peut non seulement parler à ses amis en france ou dans le reste du monde, de québec à tel-aviv en passant par papeete ou nouméa, mais on peut en plus se voir.
Les petites caméras vendues aujourd'hui partout et que l'on branche tout simplement sur son ordinateur permettent de faire de la véritable " visio-conférence " avec ses interlocuteurs. Avec casque et micro en plus, on est parfaitement équipé.
On se voit, on se parle, on s'envoie des fichiers " photos " ou " musique " ou que sais-je encore , c'est quelque chose de MUY GENIAL !
De plus, on peut aussi faire des discussions à 3.
Alors pourquoi s'en priver ?
Aujourd'hui, le monde n'a jamais été aussi petit, et il est vrai que l'on peut désormais parler de " petite planète ".
on voit à la fois son interlocuteur et on se voit dans le petit écran de contrôle.
On peut ainsi même faire " visiter " son environnement si le cable de sa caméra est assez long.

Voir les commentaires

Préparation à la danse du village : que la fête commence !

22 Avril 2008, 15:21pm

Publié par kodamian

S'il est une personne en ce bas-monde qui est un mauvais danseur, c'est bien moi. Car le rythme, j'ai dû le laisser probablement dans le ventre de ma mère, qui est d'ailleurs musicienne.

Je n'ai absolument aucun rythme quand je danse, je ne l'entends  pas. Alors j'essaie d'imiter les autres.

Quand on m'a dit que ce serait sympa si je participais à la danse du district de Mua, qui aura lieu le 1er mai prochain, j'ai pourtant tout de suite accepté, car ce qui compte, ce n'est pas de " gagner ", mais " de participer ". ( Pierre de Coubertin ) 
 Et d'ailleurs, il n'y a ni gagnant, ni perdant, dans ce genre de manifestation.
C'est juste la bonne humeur et le plaisir de se retrouver tous réunis pour une fête à laquelle participent tous les gens des villages du district, et où sont les bienvenus tous ceux qui ont envie d'y aller.


 
Alors pour la fête, il faudra revêtir le costume traditionnel, et donc le " manu " est de mise.
Le collier de fleurs aussi .

Alors heureusement, pendant plusieurs soirs cette semaine, il y a des répétitions et ce sera l'occasion d'être peut être un moins " catastrophique " dans les mouvements, qui se succèdent à un rythme effréné certaines fois.

Allez, courage, on dit bien en wallisien : " malo te mauli " , qu'on pourrait traduire par : " courage à la vie " .

Voir les commentaires

Les différentes Terminales à Wallis .

21 Avril 2008, 10:33am

Publié par kodamian

On trouve toutes sortes de terminales à Wallis, des terminales classiques S, ES et L , mais également des terminales professionnelles, comme les terminales STG, CSS, HR, METT, MVA, MCMS, FINITION.
( CSS = carrière sanitaire et sociale )
( HR = hotellerie - restauration )
( METT = Métier électricité )
( MVA = Mécanique véhicules automobiles )
( MCMS = Métier de la comptabilité , métier du secrétariat )
( FINITION = peinture, carrelage, menuiserie, etc... )

Les terminales classiques conduisent, une fois le bac en poche, à partir pour Nouméa, Tahiti ou la métropole pour continuer ses études.
En ce qui concerne les bac-pro, celà permet d'avoir déjà un métier et d'entrer dans la vie active.

Malheureusement, à Wallis et Futuna, il y a peu de débouchés en raison du faible nombre d'activités sur le territoire.
Les " recruteurs " sont principalement l'administration, l'agence de santé du territoire, et quelques entreprises dans le domaine privé.

Les Terminales étudient au lycée de Mata-Utu, dans le district d'Hahake.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>