Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog kodamian

Préparer le cochon : sensibles , s'abstenir !

30 Mai 2008, 12:27pm

Publié par kodamian


Le cochon (puaka) une fois tué, il va être préparé avant d'être cuit au umu.
Le cochon va tout d'abord être rasé, c'est à dire totalement débarrassé de ses poils.
Puis vient l'étape cruciale .
On doit  le " vider " de ses organes, et c'est toute une technique.
Celà va consister à enlever  tous les viscères, et c'est une véritable leçon d'anatomie à laquelle on assiste : les intestins, le foie, le coeur, les poumons, etc...

C'est avec une précision " chirurgicale " que l'acte est effectué, et les petits sont là pour apprendre des grands les gestes qu'ils pourront reproduire plus tard.

 

Une fois totalement vidé, le cochon pourra alors être cuit . On remplit la cavité " vacante " de troncs de bananiers ( pukui fusi ) et des cailloux chauds ( maka vela )
En tout cas, il faut avoir le " coup de main ".

 

C'est toujours un spectacle que d'assister à cette préparation, et je dois avouer qu'avant de venir à Wallis, j'ignorais totalement la façon dont on procédait.

Voir les commentaires

Par où commencent à murir les bananes ?

30 Mai 2008, 12:05pm

Publié par kodamian

Voici un régime de bananes .

Il commence à murir par le haut, et celà va vite ... En quelques jours , toutes les bananes seront mures et prêtes à être consommées.

En général, on accroche le régime et on va cueillir banane après banane, au fur et à mesure .

Mais attention à l'indigestion , si on mangeait tout le régime d'un coup .


Bon appétit.

Voir les commentaires

Merci pour vos commentaires ...

30 Mai 2008, 12:01pm

Publié par kodamian

J'ai la chance d'avoir quelques lecteurs qui me laissent
des commentaires, et ceci me réconforte d'une part dans mon blog, mais d'autre part celà apporte quelques corrections ou précisions à mes écrits :

Voici un copier-coller d'un commentaire fait au sujet de mon article sur le UMU . J'y ai joint une photo.

precision:
gutu umu = là (le trou) où l'on chauffe les pierres et cuit les preparations.
gutu umu kasa = gazinière (four à gaz moderne)
tafu = là où on dispose la terre qui servira à recouvrir le umu.
umu = four traditionel
paito = local , le falé ou l'on fait le umu
KAI umu = faire le umu.


Merci à vous, Paulo .

Voir les commentaires

Des livres, encore des livres, toujours des livres .

30 Mai 2008, 11:26am

Publié par kodamian

" Maman, je m'embête, il n'y a rien à faire ! "

Ce sont les vacances scolaires et on entend par ci et par là qu'il n'y a rien pour les enfants .

Mais que leur propose-t-on ?

Il y a bien sûr des activités sportives qui sont organisées pendant les vacances et il y a même un centre de vacances en pension complète  qui a été créé tout spécialement à Futuna pour ces vacances.

Et les maisons des jeunes ? Il y a l'internet qu'on peut découvrir à des prix raisonnables.

Et la bibliothèque de Mata-Utu, le Café falé ?

Les vacances scolaires sont une occasion révée pour faire découvrir aux petits comme aux grands ces espaces de culture, dans lesquels on trouve toute sorte d'ouvrages, de la bande dessinée au roman policier, du dictionnaire à l'encyclopédie, ... et où l'on pourra aussi s'initier à internet dans les maisons des jeunes.


Alors, il suffit de franchir la porte, pour découvrir ou faire découvrir un univers peut être inconnu aujourd'hui pour certains, mais qui , soyons en sûrs, fera le plaisir de ceux qui y entreront.



Voir les commentaires

L'économie wallisienne : quoi faire ?

30 Mai 2008, 10:07am

Publié par kodamian

Hier soir, un débat intéressant sur l'avenir de wallis et futuna était diffusé sur RFO, et les intervenants expliquaient pourquoi la situation actuelle semblait " figée " et quelles seraient les possibilités d'y rémédier.

Néanmoins, on voit que les choses bougent, car certains gardent confiance en l'avenir. Et l'avenir, ce sont les jeunes et ce sont  ceux qui positivent, ceux qui veulent aller de l'avant, ceux qui partent étudier à l'extérieur du fenua et qui y reviennent avec des métiers où ils existent des opportunités. L'avenir, ce sont aussi les investisseurs qui trouveront le fenua attractif pour réaliser leurs ambitions.

Mais dans quels secteurs ?

Le tourisme, la peche, ...

Je pense, à mon humble avis, qu'une petite décision permettrait peut-être au territoire de voir changer les choses.

Laquelle ?

Eh bien, tentons l'expérience d'autoriser la concurrence sur la ligne aérienne wallis-nadi.

Parce que je reste persuadé que le Tourisme est un des éléments clés du développement de notre fenua, mais qu'il faut pour celà attirer les touristes par des prix attractifs au niveau aérien.

On pourrait imaginer un tourisme " écologique " , avec de nombreux " gites ruraux " ou " chambres d'hotes " sur l'ile, ce qui permettrait ainsi aux vilageois d'en profiter.
Ainsi, des activités pourraient être créées, comme les locations de vélo, les petites structures de restauration locale, les embarcations permettant de se rendre sur les ilots, que sais-je encore ...

A Fidji, que j'ai visité plusieurs fois déjà, on a attiré des touristes en faisant participer à la fois les investisseurs étrangers et la population. L'économie fidjienne a bien sûr d'autres ressources, comme la canne à sucre et la peche, mais le tourisme est une manne intéressante.

Si on imaginait des vols " plus abordables " entre wallis et papeete , entre wallis et samoa , entre wallis et tonga, entre wallis et nadi, entre wallis et le vanuatu , alors peut être que celà pourrait être l'avénement d'une nouvelle ère sur le territoire.

Imaginons 200 touristes en permanence sur le fenua, qui dépenseraient disons 20.000 xpf par jour ( 160 euros environ ) . Celà ferait entrer sur le territoire 200 x 20.000 = 4.000.000 xpf par jour, soit 120.000.000 xpf par mois. ( 1.000.000 euros ) . Annuellement, ce serait une coquette somme de 12.000.000 d'euros.

Or 200 touristes, ce n'est pas la " mer à boire " , mais plutôt " un lagon à exploiter à fond " .

Il faut faire naitre le " rêve " : Wallis, le dernier paradis ... 
Mais bon, c'est aux agences de tourisme et aux spécialistes de trouver le " truc " qui accroche .

Exemple : il y avait " Voir venise et mourir " ... Alors on pourrait dire " Voir Wallis ... , quel PLAISIR ! " .



Néanmoins, quand on regarde la situation de wallis et futuna par rapport au reste du monde, je dois avouer honnetement qu'on vit dans un paradis relativement protégé.
Y a t il des " clochards " à wallis et futuna ? non
Y a t il des gens qui n'ont pas assez à manger ? non
Y a t il des gens qui n'ont pas de toit pour dormir ? non
Y a t il des gens qui ne peuvent consulter le médecin , faute d'argent ? non
Y a t il des gens qui sont seuls ? non, car l'esprit de famille est là et la solidarité est le ciment de la société wallisienne.

Alors bien sûr, il y en a qui ne pourront pas acheter tout ce que l'on trouve au magasin, c'est vrai. Mais peut être faut il faire la part des choses entre ce qui est utile et nécessaire , et ce qui est superflu. Entre bière et cigarettes, twisties et omai, il y a bien des dépenses dont on pourrait se passer.

J'ai voyagé sur les cinq continents, et je constate au bout de cinq ans , que la vie est belle à wallis et futuna.

Mais, vous, chèrs lecteurs ( environ une quarantaine quotidiennement ), si vous avez des idées, alors pourquoi ne  pas les soumettre en commentaire ?

 

Voir les commentaires

Mes dernières lectures

28 Mai 2008, 08:44am

Publié par kodamian

J'ail la chance d'avoir des parents qui adorent lire, et chaque fois que je reviens en métropole, j'en profite pour recevoir les meilleurs livres qu'ils viennent de terminer.
J'ai alors un immense plaisir à me plonger dans ces romans ou biographies ...
De même, quand je deviens " gardien de maison ", je découvre de nouveaux auteurs chez les gens chez qui je demeure, et celà permet de me plonger dans de nouvelles lectures intéressantes.

Voici quelques uns des derniers livres que j'ai lus:



Avant le gel    :  d'Henning Man kell
(http://www.evene.fr/livres/livre/henning-mankell-avant-le-gel-14950.php)

Résumé du livre

Fin août 2001, dans la forêt aux abords d'Ystad, la police fait une atroce découverte : une tête de femme coupée, deux mains jointes comme pour la prière, reposent près d'une bible aux pages griffonnées d'annotations. Ce crime intervient après une série d'incidents macabres, notamment l'immolation d'animaux par le feu. L'inspecteur Wallander est inquiet. Ces actes révoltants seraient-ils le prélude à d'autres sacrifices, humains cette fois, et de plus vaste envergure ? Linda Wallander arrive à Ystad, impatiente d'endosser l'uniforme de la police. Contre l'avis de son père, elle se lance dans une enquête parallèle, qui l'entraîne vers une secte religieuse fanatique, résolue à punir le monde de ses péchés. Linda va bientôt le regretter.

 

 

Légendes
(http://www.evene.fr/tout/Robert-littel)
Livres  
  Légendes un livre de Robert Littell [+]
Editeur : Flammarion [+]
Date de publication : 6/10/2005
Traduit de l'américain par Natalie Zimmermann

...e... Après son best-seller 'La Compagnie', Robert Littell, en mélangeant fiction et réalité, littérature et actualité brûlante, s'impose une nouvelle fois comme un des plus grands ...

 

Un roman russe
(http://www.evene.fr/tout/emmanuel-carrere)
Livres  
  Un roman russe un livre d'Emmanuel Carrère [+]
Editeur : P.O.L [+]
Date de publication : 1/3/2007

..."La folie et l'horreur ont obsédé ma vie. Les livres que j'ai écrits ne parlent de rien d'autre. Après 'L'Adversaire', je n'en pouvais plus. J'ai voulu y échapper ....

 

Une gourmandise Une gourmandise
de Muriel Barbery (Auteur)

 

     

L'élégance du hérisson L'élégance du hérisson
de Muriel Barbery (Auteur)
 )

Voir les commentaires

Le 1er dictionnaire hébreu-wallisien- français

27 Mai 2008, 10:08am

Publié par kodamian

Les langues, c'est une passion.

Alors j'ai décidé de créer un petit dictionnaire hébreu-wallisien-français , à l'aide d'amis à la fois en Israel et à Wallis.

Ce n'est pas une tâche si facile, mais bon, il faut un début à tout.

On écrit l'hébreu avec des lettres hébraiques, mais on peut le transcrire phonétiquement également.

Voici quelques mots du futur dictionnaire :


ledabeh - palalau - parler
likro - lau - lire
liktov - tohi - écrire
lesapeh - fakamatala - raconter
lesarek - gaoi - jouer
lilmod - ako - apprendre
letaiel - haele - se promener
lessaiem - osi - terminer

katan - veliveli - petit

gadol - lahi - grand

karov - ovi - près

rarok - mamao - loin

tov - agalelei - gentil

ra - kovi - mauvais

 

erad - tahi - un

chtaim - lua - deux

chaloch - tolu - trois

arba - fa - quatre

Hamesh - nima - cinq

chech - ono - six

cheva - fitu - sept

chmone - valu - huit

teicha - hiva - neuf

esser - hogofulu - dix


iom richon - ahotapu - dimanche
iom cheni - monite - lundi
iom chlichi - felia tolu - mardi
iom revii - felia fa - mercredi
iom Hamichi - felia nima - jeudi
iom Chichi - felia ono - vendredi
iom Shabat - moeaki - samedi


Pour un début , c'est un début ...

Voir les commentaires

l'hébreu n'est plus une langue morte ...

27 Mai 2008, 09:27am

Publié par kodamian


Qui aurait pu le croire ?
Au début du vingtième siècle, seule une poignée d'érudits conversait en hébreu, et personne n'imaginait qu'un jour, cette langue parlée il y a vingt siècle en Israel serait un jour de nouveau une langue vivante.
On lisait en hébreu dans les synagogues, certes, mais c'est le yiddish qui était plus communément parlé en europe centrale, et le judéo-espagnol ( ladino ) en afrique du nord.

Or, quand l'idée d'un état juif prit forme, une des premières interrogations fut de savoir quelle langue y serait parlée. Serait-ce l'anglais, le français, etc... ?

La réflexion menée à ce sujet parvint à une conclusion : il fallait retrouver la langue d'origine du peuple juif, en l'adaptant bien sûr à l'évolution de la société.


Et c'est ainsi que l'hébreu moderne prit forme.

Des grammairiens, des intellectuels, des universitaires s'assirent autour d'une table et posèrent les fondements de la nouvelle langue que le peuple d'israel allait parler.
Ce fut dès le début du vingtième siècle qu'en palestine, encore dépendante de  l'empire ottoman, que ce " combat " commença, et les premiers kibboutznikim ( habitants des kibboutz ), se mirent à apprendre la nouvelle langue, l'hébreu moderne.


Au moment de la création d'Israel, en 1948, il fallut apprendre la langue à tout le monde, et des centres d'intégrations spéciaux , les oulpans, se chargèrent de l'enseignement de la langue.
On appelle d'ailleurs en Israel les Merkaz clita les centres où les nouveaux immigrés apprennent non seulement la langue , mais également la culture, et la façon de vivre et de pouvoir se débrouiller en Israel.


Il y a eu plusieurs grandes " alyah " ou " montée vers Israel " .
Et à chaque fois, c'est par la langue commune que le peuple se cimenta.

Néanmoins, aujourd'hui, Israel est un des pays au monde où l'on parle le plus de langues.

Et j'ai même eu l'occasion d'y parler quelques mots en ... wallisien au moment d'une interview à la télévision israélienne l'an passé.

Voir les commentaires

ça a bougé à Wallis et Futuna entre 2003 et 2008

27 Mai 2008, 08:14am

Publié par kodamian

En 5 ans, qu'est ce qui a changé à wallis et futuna ?
Il y a plein de choses qui bougent à wallis et futuna, dans tous les domaines.
Le fait d'y vivre permet de constater les changements qui apparaissent au fur et à mesure que le temps passe.

Voici quelques choses qui ont changé et qui me viennent à l'esprit :

Tout d'abord, le nombre de voitures en circulation est beaucoup plus important.
D'autre part, on a assisté à un certain nombre de constructions de nouvelles maisons.
Au niveau de l'équipement TELECOM, on a assisté à l'arrivée en force de l'internet, tout d'abord à bas débit puis aujoud'hui à haut débit.
Au niveau du sport, on a assisté à la construction du stade de KAFIKA.
Au niveau de la santé, on a assisté à la rénovation des dispensaires de l'agence de santé, à la maison dédiée à la dialyse rénale, et au début de la rénovation de l'hopital de sia.
Au niveau transport aérien, il y a l'arrivée bientôt du deuxième twin, et la construction de la nouvelle piste de l'aéroport de Vélé, à Futuna.
Au niveau des magasins, de nouvelles enseignes sont apparues sur le territoire.
Au niveau maritime, il n'y a plus qu'un bateau qui fait la rotation mensuelle avec le territoire.
Au niveau des institutions, l'ancien roi Tomasi KULIMOETOKE est décédé en 2007, et à ce jour, n'a toujours pas été remplacé.  On a assisté aussi à la mise en place d'un sous-préfet à Futuna.
Au niveau associatif, on a assisté au développement de VAKALA, pour les sports maritimes, et à la construction de maisons des jeunes .

J'en oublie surement, mais quoi qu'on en dise, ça bouge à wallis et futuna.

Voir les commentaires

le umu

26 Mai 2008, 14:01pm

Publié par kodamian

Comment fait-on cuire les aliments dans ce qu'on appelle le four wallisien ( umu ) ?

Tout se passe sous le " paito " , où l'on fait tout d'abord chauffer des pierres ( teu maka ) grace à du petit bois et à des cocos secs.

Une fois que le bois et les cocos se seront consummés, les pierres très chaudes seront alors placées comme dans une cuvette et on disposera dessus les mei ( fruits à pain ) , cochon (puaka), les ignames (ufi) et les taros ( talos ), les bananes ( pukaka ) , le poisson ( te ika )...

On recouvrira le tout de feuille de bananiers, puis de sable, et quelques heures plus tard, tout sera prêt pour être consommé.

Je sais, celà vous donne l'eau à la bouche, alors une seule façon d'y gouter ... VENIR A WALLIS.


Quelle préparation est adorée à wallis ?

C'est le " peke-peke " : il s'agit de mei grillé qu'on fait tremper dans le lait de coco .

Il y a également le vaihu qui est apprécié par les fins connaisseurs . Il s'agit de poisson avec du lait de coco.

 

Quel régal !

Quand on pense à tous ces jeunes qui perdent leur temps ... et leur argent à acheter des twisties ( chips ) !

Voir les commentaires

1 2 3 > >>