Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog kodamian

Finale du Volley pour le district de Mua ... une belle journée

29 Juin 2009, 16:46pm

Publié par kodamian

En ce dimanche 28 juin 2009, tous les amateurs et tous les supporters de Volley du district de Mua s'étaient donnés rendez-vous sur les terrains de sport à côté de l'église de Malaefoou pour la finale de Volley-ball.
Dès le matin, les équipes et leurs supporters prenaient place autour des installations sportives et c'était parti pour une journée bien sympathique.
Les organisateurs avaient tout prévu : la sono, les animations musicales, les arbitrages, et le temps aussi était pour cette journée de la partie, après les orages connus la veille.

De nombreux matches se sont déroulés et la victoire est revenue finalement à l'équipe de Teesi pour les Hommes et à celle de Lavegahau pour les Femmes.

Le soir, au falefono de Malaefoou, tout le monde était réuni pour la remise des coupes et un kava a été servi à cette occasion à tout le monde. Animations musicales, danses et spectacles variés se sont prolongés tard dans la nuit, pour le plus grand bonheur des petits comme des grands.

Aucun incident n'est à déplorer pour cette journée, qui est d'ailleurs un prélude à la journée du 22 juillet qui verra l'affrontement amical des équipes de tout le fenua cette fois-ci.

Quelques photos de la journée ...

Une " tribune " permettait aux organisateurs de comptabiliser les scores et de les retransmettre rapidement à l'assistance.
La sono était impeccable et n'a connu aucun dysfonctionnement durant toute la journée.

Les équipes étaient pour certaines reconnaissables par leurs maillots uniformes...
comme l'équipe " Katolika " par exemple, qui fut vainqueur de la compétition chez les hommes.
Les matches se sont succédés à un rythme effrené durant toute la journée.
Et l'organisateur fut ravi de l'ensemble de son déroulement. Chapeau !
Les femmes comme les hommes se sont battus jusqu'au bout pour gagner...
sous les encouragements de spectateurs ....de tout poil !
La musique a emaillé toutes les parties et le disc-jockey a concocté un programme qui a plus à l'assistance.
Entre les parties, les équipes se trouvaient un petit coin tranquille pour se reposer avant le prochain match.
Ici, l'équipe de Lotoalahi qui finira avec la coupe en argent chez les Hommes.
Et même derrière les filets, on pouvait voir le sérieux des parties.
Concentration : un maître mot dans le volley ! On ne doit pas perdre une balle !
Et sous la vigilance des organisateurs, tout s'est bien déroulé.
Les conseils ont été donnés pour le déroulement des épreuves.
Les arbitres ont été intransigeants par rapport aux règles de l'art.
Le soir, tout le monde se réunit au faléfono de Malaefoou
où les responsables du district ( le faipule de Mua ), des associations et des services concernés étaient réunis.
Chacun a reçu sa coupe, et un kava a été offert.
Bien sûr, festivités a rythmé avec danse et demonstration par des groupes de leur savoir-faire.
Mais la coupe, portée par tous, a ensuite rejoint les véhicules qui ont sillonné l'ile pour crier " Victoire ".
Avec mon appareil photo, j'ai eu un " succès fou " !!!...

Rendez-vous est pris pour le Mercredi 22 Juillet 2009, pour le tournoi d'Uvea où les 3 districts s'affronteront alors.

Voir les commentaires

Qui est Marie-Luce Penchard ?

25 Juin 2009, 07:07am

Publié par kodamian

C'est la remplaçante d'Yves JEGO au secrétariat d'état à l'outre-mer, qui est agée de 50 ans et qui possède une maitrise en sciences économiques.

C'est la première fois qu'une " ultra-marine " , car elle est d'origine guadeloupéenne, est nommée à ce poste.

C'est la fille de Lucette Michaux-Chevry, elle-même femme avec une brillante carrière politique ( ministère sous Jacques CHIRAC entre 1986 et 1988 ( chargée de la francophonie ) , puis sous la présidence de François MITTERRAND, dans le gouvernement d' Edouard BALLADUR entre 1993 et 1995  ( action humanitaire)  ).

Peut être qu'un jour, nous aurons le plaisir de la voir sur le fenua.

Elle va travailler avec Brice HORTEFEUX, nommé ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales.

En cherchant le nom " Penchard " sur wikipedia, j'ai trouvé qu'il s'agissait d'une commune située en Seine-et-Marne (77), c'est à dire en Ile-de-France.

Voir les commentaires

Un conte wallisien : Talapili, Talamoe et le petit " Toamisa "...

23 Juin 2009, 10:45am

Publié par kodamian

En parcourant Internet, j'ai trouvé une histoire, enfin un conte raconté par les " vieux " à leurs petits " mokopuna " ( petits enfants ) et qui concernent l'histoire de Talapili et Talamoe.
De quoi s'agit-il ?
L'histoire se déroule aux environ de 1450.

En fait, les versions divergent d'une personne à l'autre, mais voici ce que j'ai trouvé, et peut être pourrez vous me corriger en ajoutant un commentaire à cet article.

Talapili et Talamohe avaient gagné une guerre contre Alagau, et avaient décidé d'organiser une fête, avec distribution de nourriture et un combat de chiens.
Leur chien gagna contre tous les autres chiens, jusqu'au moment où ils aperçurent un jeune enfant qui revenait de chercher de l'eau de mer avec son animal.
Ce chien fit peur à celui des deux chefs, qui s'enfuit.
Alors ils le tuèrent et le donnèrent à manger à leur propre chien, ce qui fit que l'enfant appelé Toamisa pleura en rentrant chez lui à Tua.
Racontant l'histoire à son père, Fakahega, ce dernier l'envoya voir sa mère, nommée Lupeolo , en s'enfuyant à l'endroit appelé désormais Lulu Fakahega. Sa mère était entrain de travailler l'écorce de Tapa, à côté du mont Atalika ( voir précédent article ).
Celle-ci, écoutant l'histoire, appella à l'aide ses 4 frères et ceux ci décidèrent de donner une bonne leçon a Talapili et Talamohe. L'ainé, Muliutu, décida d'entrainer la famille à la guerre, mais étant en retard au rendez-vous fixé, ces frères commençèrent sans lui. Muli'utu arrivant, voyant ses frères partis, se munit d'une lance et se mit à poursuivre les combattants,  et trouva Talapili à Nuku'hake, qu'il tua avec la lance. Talamohe fut tué avec la même lance à Tala'amoa
Ainsi s'achève l'histoire, avec la victoire de l'armée d'Atalika.
Depuis lors, il n'y eut plus de combats de chiens.



  

Voir les commentaires

Quand la musique est bonne...bonne,bonne,bonne ...à Wallis !

23 Juin 2009, 06:33am

Publié par kodamian

Si vous venez un jour à Wallis, vous ne manquerez surement pas de croiser des voitures ou " engin " de toute sorte avec de gros amplis à l'arrière et qui sillonnent les routes du fenua, avec la musique à fond.
Mais il pourra aussi vous arriver de croiser d'autres engins " bricolés " porteurs de tout un appareillage permettant au voisinage de profiter de la musique.
Ainsi, celà peut être sur une brouette ou encore sur un charriot que les amplis, la batterie, le lecteur DVD seront installés de façon à pouvoir, une fois connectés avec un lecteur MP3, MP4 ou encore un I-POD, d'émettre de la musique choisie en fonction des gouts à tout un auditoire, volontaire ou involontaire car se trouvant sur le passage de la petite troupe de " fans ".
A Malaetoli comme ailleurs sur le fenua, c'est ainsi que certains pourront connaitre et retrouver leur musique préférée !
Certains seront empéchés de dormir, car celà peut aller jusqu'à minuit que la tournée musicale gratuite qui débute à la tombée de la nuit rentrera sagement à la maison.

C'est entre amis que l'installation se fait et tout le monde participe à l'élaboration de l'engin sur " deux roues " ...

Un I-pod dans le cas présent, et le tour est joué ...

En avant la musique ...
Chacun vérifie une dernière fois que la connectique est bien en place, que tout fonctionne bien, et alors, on peut y aller...
Chacun a d'ailleurs un rôle bien précis : celui qui tire le charriot, celui qui choisit les morceaux .. C'est sérieux, la musique, on ne s'improvise pas comme ça " disc jockey !  ".
Ainsi, la musique passe à travers Wallis et tout le monde est content ( enfin presque ).

Voir les commentaires

Un rebond en " trompe-l'oeil " ?

22 Juin 2009, 12:42pm

Publié par kodamian

On assiste à un rebond boursier depuis quelques semaines. Mais est ce un véritable retournement de tendance ou ne s'agit-il là que d'un rebond éphémère ?
Seuls les devins pourraient le dire !
Mais le graphique importé de " boursorama " montre une éventualité d'une rechute dans les semaines à venir.
Et alors, une chute vers les 1750 points pour le CAC 40 ?
Wait and See ...

Prudence prudence pour ceux qui pensent ou à qui on fait penser que le moment d'investir sur le long terme est venu.
Une crise économique sans précédent depuis une cinquantaine d'année affecte le monde entier, avec des indicateurs tels les niveaux du chomage ou encore les taux d'endettement des pays qui atteignent de nouveaux sommets.

Aujourd'hui, la sécurité des placement rime plutôt avec " fonds en euros " ou " Livret A ", qui ne rapporte que quelques pourcents, certes, mais qui n'entrainent au moins pas une fonte du capital.

A bon entendeur, salut !

Voir les commentaires

Le Mont Atalika : une vue splendide sur le sud de l'ile

22 Juin 2009, 10:14am

Publié par kodamian

Ce week-end, en allant en expédition une fois de plus dans le sud de l'ile de Wallis, pour rejoindre Talietumu depuis Malaetoli, nous nous sommes arrêtés à un endroit appelé " Atalika ", d'où la vue sur le sud-est de l'ile est splendide.

On peut apercevoir en effet les cocoteraies qui dominent l'ensemble du sud de l'ile, on aperçoit au loin Matala'a, Gahi, l'église de Malaefoou et au fond les ilôts du sud de l'ile.
Mais le mont Atalika, à quoi celà correspond géologiquement parlant ?
Voici ci-desous un schéma trouvé sur internet et qui décrit le paysae volcanique.
En effet, il y avait un volcan important qui a explosé et le mont Atalika correspond ainsi à la pente du cratère, de même que le Mont Matala'a que l'on trouve à Utufua.

De plus, il y a une histoire que raconte les Grands Parents à leurs petits enfants, concernant le Mont Atalika.
Il s'agit de l'histoire de Talapili et Talamohe, qui sera l'objet d'un prochain article.

Cette balade nous a permit de découvrir un endroit où il y a des centaines de chauves-souris, appelés " peka  " en wallisien. On pouvait voir les mères avec leurs petits et notre arrivée à d'ailleurs créer une agitation dans les lieux.


Alors, si vous êtes intéressé par la balade, n'hésitez pas ! Partez à la découverte du fenua.

La balade s'est terminée bien sûr par une superbe baignade à Lanutavake qui est devenu notre endroit de prédilection en raison de la fraicheur de ses eaux et de son panorama exceptionnel.

 

Voir les commentaires

Descente à Lanotuli, un des lacs méconnus de Wallis.

19 Juin 2009, 06:49am

Publié par kodamian

On en apprend tous les jours, et c'est très recemment que j'appris l'existence d'un lac à proximité de la chapelle de Saint Pierre Chanel, dans le district de Mua.
Il s'agit du lac " Lanotuli ", qu'on pourrait traduire par " le lac muet ", peut être signifiant qu'on entend peu parler de lui.
Et pourtant.
Il est splendide.
Il n'y a que 30 à 40 centimètres d'eau de profondeur, un peu plus à certains endroits, car il a totalement été recouvert par la végétation.
Les wallisiens le connaissent pourtant pour venir y recueillir des fleurs pour l'élaboration de colliers.
Pour y accèder, il faut être accompagné d'un " connaisseur " et être armé d'un " hélé " , machette, car la végétation y est très dense et l'accès peu commode.
Il faut se munir d'un short et de chaussure pour l'eau, car on doit être  à mi-cuisse dans le lac.
Mais l'aventure en vaut la chandelle.
Voici quelques photos prises lors de cette aventure.
On commence à apercevoir le lac, recouvert de végétation.
Mais il y a tout un enchevêtrement de lianes qu'il va falloir franchir avant d'atteindre les bords du lac.

Mais l'utilisation d'un guide et d'une machette sont indispensables.
Dès qu'on entre dans le lac, on a de l'eau à mi-cuisse.

Le lac est plus profond à certains endroits.
Et la récompense, ce sont ces fleurs qui permettront plus tard la confection de colliers.
Merci à mes compagnons de route, Soane et Mika.

Voir les commentaires

Partie de Volley-ball, un des sports préférés des wallisiens

19 Juin 2009, 06:38am

Publié par kodamian

Pratiquement tous les soirs, les jeunes des villages de Wallis se réunissent autour de leur terrain de volley-ball et entament des parties qui pourront durer jusqu'à la tombée de la nuit.Les jeunes sont réunis autour du terrain cimenté ( attention aux chutes ) et chacun prend à coeur la partie ! Il faut gagner ! Mais la bonne humeur est toujours de mise et les parties de rigolades sont monnaie courante.
Chacun essaie d'impressionner l'autre par des " smash " de force insoupçonnée, par des stratégies de jeu dignes des plus grandes équipes.
Qui va gagner ? Qui va perdre ? L'important, en fin de compte, est de participer et d'avoir pris plaisir à finir la journée.
A la fin de la partie, chacun va reprendre son matériel. Hé oui, l'un va reprendre " ses poteaux ", et l'autre son filet et la balle.
Ah oui ? Et moi, dans tout ça ?
J'ai été l'arbitre de la partie, ce qui m'a permis de savoir qu'on compte jusqu'à 25 pour cloturer une partie.

Merci aux jeunes de Vaimalau pour la bonne ambiance !

Voir les commentaires

Tous à la chorale !

18 Juin 2009, 06:43am

Publié par kodamian

Les soirées passent, mais ne se ressemblent pas pour autant.
En ce mardi soir, c'était " Chorale " avec mes amis wallisiens.
Il faut savoir que les chants religieux tiennent une place importante dans la vie des wallisiens, qui pratiquent assidûment la religion et se rendent régulièrement à l'église.
D'ailleurs, toutes les prières sont émaillées de chants religieux que les jeunes et les moins jeunes ont répété tout au long de soirées, afin d'être prêts le jour " J " , comme on dit ici à Wallis.
Qu'il s'agisse d'une cérémonie de baptême, de mariage ou de l'enterrement d'un proche, on aura alors la participation de groupes de chanteurs qui feront de leur mieux pour que les prières soient les plus a même de plaire à l'auditoire.

Après le repas avec mes amis, direction à quelques " falés "  de là, sous un falé communautaire ( falefono, pourrait-on dire ),  pour une répétition de chorale religieuse !

Le piano et la pianiste et les partitions sont en place ...


Et les participants aussi ...

Chacun a pris le soin d'apporter sa natte pour s'asseoir plus confortablement , et alors silence !
Il faut écouter le " Maitre de cérémonie " .
Garçons et Filles participent aux chants, et le Chef d'orchestre a pris soin de répartir les participants en fonction du timbre de leur voix. Les graves d'un côtés, les aigus de l'autre ...

Chacun a son recueil de textes religieux en langue wallisienne.
Et c'est dans la bonne humeur  que se passera cette soirée ...

Voir les commentaires

Les Week-end se suivent, mais ne se ressemblent pas !

15 Juin 2009, 17:28pm

Publié par kodamian

L'aventure est au bout du chemin !
Et c'est vrai !
C'était un week-end " aventure " ce samedi et ce dimanche, à la découverte ( ou à la redécouverte ) du sud de Wallis, de Lanutavake au lac de Lano avec sa célèbre grotte en passant par le lac Lalo lalo et en poursuivant par le fort tongien d'Utuleve, après avoir longé la plage de l'oùest de l'ile.

Week-end qui débuta tout d'abord par la coupe de bambous pour servir à la construction d'un petit " falé " devant le falefono de Malaefoou, en vue de la célébration de la Fête Dieu en ce dimanche 14 juin 2009.

En quelques dizaines de minutes, on pouvait alors avoir tous les poteaux du futur " falé " construit, n'attendant plus qu'un toit qui serait mis le dimanche matin à partir de tressages de feuilles de cocotiers effectués par les villageois.
La coutume ou tradition veut que les tâches soient affectées à certains villages, et c'est ainsi les jeunes du village de Vaimalau qui réalisèrent cet assemblement, sous la direction de leur chef de village.


Le samedi soir, on s'amuse à Wallis. Les jeunes alors prennent à bras le corps si je puis dire leur  " musique " et circulent alors pour faire profiter tout le monde de leurs meilleurs morceaux. Pour ceux qui ne disposent pas de voiture, c'est sur une brouette qu'est assemblée toute la " technique " avec lecteur DVD, baffles ou hauts parleurs, et lecteur MP3 par exemple ...! Et en avant la musique !

 

Bien sûr, le lendemain, on ne se lève pas à 05h00 comme d'hab., mais plus tard, et on profite pleinement du petit déjeuner. Et alors, un programme ?

Alors partons à la découverte de notre " fenua " !!!

C'est en passant à proximité de la Chapelle de Saint Pierre Chanel que l'on aura un chemin d'accès pour le lac lanutavake.

Certains nous rejoindront par la route avec leur Vespa, alors que nous avons pour notre part décidé de traverser le toafa pour rejoindre depuis Malaetoli ce sanctuaire religieux avant de gagner le lac.
Attention, la descente est abrupte et un chemin sera dégagé grace aux " hélé " emportés ( machette ).
Mais la descente en vaut la chandelle et une baignade d'une heure dans ce lac est un " moment " de joie pure !!!
Ceux qui ont eu la flemme de descendre nous attendent sur le chemin qui jouxte le lac et c'est en deux groupes que l'on rejoindra la maison.
Mais il fait  " soif " , alors ... un jus de coco s'impose ... Quoi de plus sain, de plus naturel et de plus frais !!!
Surtout quand on dispose d'une bouteille d'eau glacée, qu'on vide et dans laquelle on introduit le jus du coco fraichement cueilli.
Alors là, c'est un délice pur ! Quel régal !
Mais il est temps de manger ! On rentre au " falé " et le taro avec le poulet et le riz nous attendent, de quoi être rassasié.
Comme on dit ici à Wallis, après avoir bien mangé , " KUA MAKONA "
Une petite pause, quelques exercices pour certains ... et on reprend notre baton de pelerin l'après-midi.
Direction le lac lalo lalo et juste après, la croix à la " croisée des chemins " : soit le nord, soit la plage d'utuleve.
C'est alors à la découverte d'une grotte inconnue ( sauf de ceux qui la connaissent ) que nous partons !
Après une traversée ( non pas du désert , mais de la zone très boisée ), nous arrivons tant bien que mal à trouver l'entrée de l'antre. Attention, c'est abrupt et ça peut être glissant .
Mais nous sommes des " Robinsons Crusoé " , des " Indiana Jones " , n'est ce pas !!!
Et on entre ...
C'est très profond, très sombre, mais heureusement, j'ai pris ma lampe frontale d'explorateur et nous partons à la découverte de ce gouffre.
On doit se baisser même si l'on n'est pas grand, car le plafond , qui ruisselle d'ailleurs, est très bas. Nous explorons le sol et découvrons un sol rouge, plein de coquillages .
Tout parait si étrange à de telles profondeurs ! Au centre de la terre !
Je cherche désespérement sur les murs les traces de mammouths, ou de baleines , qui auraient été dessinées il y a des dizaines de milliers d'années. Mais rien, je ne trouve rien !
Ce sera pour une prochaine fois que nous deviendrons célèbres !!!
En tout cas, ce fut une vraie expédition et par chance, la lampe ne s'éteint pas, car nous n'aurions jamais pu sortir autrement, nous n'aurions pas retrouvé notre chemin.
Il y a en tout cas toujours, même au bout de plusieurs années de vie à Wallis, des choses que je continue à découvrir.
Nous décidons sur le chemin du retour de passer par Utuleve et d'aller faire un tour du côté de l'ancien fort tongien.
Pour celà, nous allons suivre le bord de mer.

Nous arrivons bientôt à un petit chemin, à proximité duquel un vieux " Poclain " a été abandonné à son sort !
On arrive alors au lieu dit d'Utuleve, l'ancien fort tongien, et il y a encore des traces " humaines " qui prouvent de la présence d'ancêtres ici. Cette mandibule humaine par exemple avec quelques dents encore en place.
Le fort Tongien va garder ses secrets, à l'abri de ses impressionnants remparts !
En tout cas, après une journée comme celle-là, c'est une bonne nuit de sommeil qu'il faut pour récupérer et pour entamer une semaine de travail.
Allez, au week-end prochain, pour de nouvelles aventures !

Voir les commentaires

1 2 > >>