Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog kodamian

les jeunes wallisiens condamnés à l'exil ?

24 Février 2008, 08:37am

Publié par kodamian

La situation de l'emploi à Wallis constitue un des problèmes majeurs de la jeune génération.

Après avoir terminé ses études sur le Fenua, le jeune wallisien n'a d'autre choix que de poursuivre sa formation à l'extérieur, que ce soit en France métropolitaine, en Nouvelle-Calédonie ou en Polynésie Française.

Il a la possibilité également de rejoindre l'armée ou la gendarmerie, ou de trouver une activité salariée à l'extérieur du territoire.


Mais qu'en est il des possibilités de retour ?

Aujourd'hui, la stagnation, voire la diminution du nombre de salariés sur le territoire ( moins de 2000 environ ) est un fait avéré,  et le faible  nombre d'entreprises nouvelles qui recherchent des diplômés, constitue un frein au retour des jeunes  sur le  fenua.

Est-ce que celà peut changer ?

Oui, bien sûr que celà peut changer.

Tout peut changer, mais il s'agit d'une volonté, d'une volonté de tous les acteurs, économiques et politiques.

Il y a des freins au développement que tout le monde connait , et c'est à ce niveau que les partenaires se doivent d'agir.

C'est vital pour le territoire, dont la population de jeunes pourrait décroître dans les années à venir si rien n'était fait pour y pallier.

Combien de wallisiens restent désormais à l'extérieur , combien réveraient de vivre avec leur famille à wallis ou futuna, mais ne peuvent en raison de l'impossibilité d'y trouver une activité rémunératrice pour subvenir aux besoins de leur famille ?

Wallis est un paradis, certes, mais c'est un paradis pour ceux qui en ont les moyens. Or, pour beaucoup, quitter Wallis est une " obligation " pour pouvoir trouver un emploi.

Il y a des wallisiens et futuniens qui sont heureux de vivre en métropole, et j'en ai rencontré. La société de consommation les attire, mais n'est ce pas normal parce que nous vivons désormais dans une société consumeriste.
Pour ces derniers, passer les vacances à Wallis ou Futuna permet de reprendre contact avec la famille et les amis, mais il n'est pas question pour eux de revenir à vivre. A moins que ce soit d'y envisager leur retraite.

Mais pour d'autres, c'est un véritable déchirement que de devoir quitter famille et amis, village et coutume, mais que faire ? Le choix " économique " prime là où l'argent est roi. 

Le Tourisme, la peche, l'agriculture, autant d'activités qui pourraient être source de revenus pour les habitants du territoire si éloigné de la métropole.
Mais il faut pour celà une véritable révolution des mentalités et il faut se dire que l'avenir appartient aux Jeunes.

Tout le monde meurt un jour ou l'autre , et on dit souvent que les cimetières sont remplis de gens indispensables.

Mais l'avenir, ce sont les jeunes , ce sont les entrepreneurs, ce sont les forces " vives " de la nation, comme s'évertuent à le répéter nos politiques .

Alors laissons ces jeunes décider eux-mêmes du Wallis et Futuna dont ils rêvent pour le futur, pour eux, pour leurs enfants , et pour la société toute entière.

Nous sommes aujourd'hui à un tournant à Wallis, entre respect de la coutume indispensable pour perpétuer le souvenir et les traditions et  d'autre part modernisme et réalité.

Souhaitons qu'un avenir radieux permette à tous de bénéficier des bienfaits du progrès, et le progrès ne vaut que s'il est partagé par tout le monde.

Egoîsme ne rime pas avec Wallis, parce que la société polynésienne se conçoit dans la communauté, dans le partage et dans le respect .

Demain est un nouveau jour, et chaque jour qui passe est une nouvelle chance , un nouveau départ ...

Ici à Wallis et Futuna, nous sommes les Premiers au Monde à voir le soleil se lever sur la nouvelle journée.

Nous sommes en avance sur tous les autres citoyens du monde; alors profitons-en et agissons, soyons créatifs, imaginatifs et ainsi nous développerons un paradis par pour certains seulement, mais pour le bienfait de tous.


Commenter cet article