Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog kodamian

kodamian n'existerait pas sans elle : adieu maman !

26 Novembre 2012, 00:58am

Publié par kodamian

Voilà, c'est fini ! Après six mois de lutte contre la maladie, ma mère vient de s'éteindre à l'age de 76 ans samedi 24 novembre  2012. 

Une femme incroyable, qu'on avait tenté d'assassiner plusieurs fois durant la deuxième guerre mondiale, mais qui avait finalement survécu à l'holocauste grâce à une bonne étoile qui la protégeait surement quelque part.

Femme polyglotte, parlant couramment l'allemand, le polonais, le hongrois, puis l'hébreu et l'anglais, avant d'entreprendre l'étude du français à la sorbonne à 23 ans, c'était aussi une violoniste hors pair, sortie du conservatoire de Tel-Aviv en Israel. Son père l'avait initiée dès sa plus tendre enfance à la musique classique, car il était lui-même un violoncelliste hors-pair.

Puis elle avait arboré avec fierté les couleurs de TSAHAL, l'armée israélienne, en atteignant le grade de sergent, et elle avait combattu à côté des français et des anglais en 1956 au cours de la campagne de Suez.

Mariée à un ingénieur chimiste aussi rescapé de la shoah, mère de trois enfants, Daniel, Michel, et Anne ( D'où le nom de KO.DA.MI.AN , car KO sont les deux premières lettres du nom de famille de son époux ) elle poursuivit des études universitaires en France à Nancy puis elle devint Professeur d'allemand tout en continuant à jouer du violon dans l'orchestre philarmonique des Vosges.

Durant toute sa vie, sa devise a été de voir le présent et l'avenir, de toujours avoir des projets et de ne pas regarder vers le passé, et toujours d'encourager ses enfants à aller de l'avant et à franchir tous les obstacles, en leur donnant la meilleure éducation possible.

Toujours curieuse de tout, elle adorait la littérature française et étrangère ( en hébreu, en allemand, en hongrois , en anglais , etc...), le théatre, l'opéra, le ballet et bien sûr la musique classique.

Dès sa retraite, elle recommença à jouer du violon en étant très fière de pouvoir améliorer constamment son niveau et était heureuse de pouvoir  jouer dans différents ensembles avec d'autres merveilleux musiciens, pianistes, violoncellistes, altistes et autres violonistes en jouant tous les " classiques " du répertoire musical ( Mozart, Bach, Brahms, Mendelsohn, etc...). D'ailleurs, elle n'hésitait pas à faire des " Masters Classes " pour apprendre et s'améliorer tout en ayant un immense plaisir à partager cette musique qu'elle adorait.

Elle adorait également voyager, et était fière d'avoir visiter tous les pays d'Europe. Mais les autres continents ne lui étaient pas inconnus, et à travers la visite en Asie du Japon, de la Chine, de la Thailande, puis la visite des Etats-Unis et d'Hawai et du Canada, elle n'arrétait pas d'être émerveillée par les beautés de notre petite planète.

Elle avait également être très fière d'avoir pu rendre visite à son fils Michel dans le  Pacifique Sud en demeurant chez son fils Michel ( c'est moi )  à Wallis et Futuna et à Bora-Bora.

Toujours curieuse, elle continuait à apprendre, apprendre encore, et ainsi les langues russes et espagnoles devinrent familières à ses oreilles.

Le bridge était un hobbie transmis par sa mère d'origine hongroise et elle le pratiquait  avec son époux régulièrement à Torcy (77200) , où elle vécut les vingt dernières années de sa vie.

Un sacré parcours !

Mais tout celà n'aurait pu être possible sans son époux, Waldemar, qui lui aussi partagea avec elle son immense curiosité pour la lecture, les voyages, les rencontres et la soif de connaitre en général. 

De tous ses amis dans le monde entier, en France, en Israel, aux Etats-Unis, en Australie et ailleurs sont parvenus des messages à l'annonce de sa disparition car une chose est sûre : elle suscitait toujours de l'admiration pour sa gentillesse.

Maman, on t'aime et on ne t'oubliera jamais ! Daniel, ton fils ainé, Anne ta fille et moi-même Michel avons eu la chance d'avoir une mère formidable, toujours à notre écoute et d'un excellent conseil, avec un amour indéfectible.

 

novembre 021

 

      PHOTO PRISE LE 11 NOVEMBRE 2012 

Famille Maman 069

Famille Maman 070

Famille Maman 078

Famille Maman 098

Famille Maman 106

Famille Maman 151

Famille Maman 188

Famille Maman 189

Famille Maman 228

 

 

Famille Maman 328

Commenter cet article

SYLVIA 19/01/2013 08:11


Bonjour MICHEL


J'ai découvert ton site par hasard et j'ai été attristée d'apprendre la disparition de ta maman que j'ai connue.
Je suis SYLVIA, la fille de Thèrese, l'épouse de ton oncle STEFAN décédé en août 1987. Ma mère, tout comme moi, vivons désormais à MENTON dans le Sud Est.
Beaucoup de bons souvenirs au Thillot lorsque nous vous rendions visite.
La vie a suivi son cours pour chacun d'entre nous mais je suis très liée avec ton cousin Jean-Philippe qui m'avait donné des nouvelles de votre famille.


Ceux que nous aimons nous quittent, hélas, l'Amour ne disparait pas pour autant.
Bises SYLVIA


 

Lionel 09/12/2012 15:46


Mes sincères condoléances.


 


Lionel, Nouvelle-Calédonie.

Marie-Noëlle 06/12/2012 10:43


Il est des chagrins bien difficiles à surmonter quand
disparaît un être cher.

Mais quand la peine s’atténuera, il restera les plus beaux souvenirs.



Permettez-moi de vous apporter toute mon amitié dans ces difficiles moments, et de vous offrir mes plus sincères condoléances.

Morgane et Baudouin 03/12/2012 04:09


Très bel hommage à ta maman, toutes nos condoléances Michel pour cette triste nouvelle.


Au plaisir de te voir à Futuna