Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog kodamian

L'Histoire est un enjeu important de l'intégration

1 Mars 2013, 11:07am

Publié par kodamian

http://www.presseetcite.info/journal-officiel-des-banlieues/memoire/reseau-memoires-histoires-lurgence-de-la-memoire

 

Un article très intéressant à lire peut être consulté sur ce lien ci-dessus sur internet. Il concerne Michel AUDOUIN, notre nouveau Préfet et Administrateur du Territoire des Iles de Wallis et Futuna, à partir du 30 mars 2013.

Celui-ci a participé au débat dont parle l'article.

A sa lecture, on ne peut que se sentir directement concerné ici, au bout du monde, dans le territoire le plus reculé de la nation française, par les propos tenus lors de la journée  du samedi 30 juin consacrée aux mémoires, aux histoires et aux transmissions.

En voici un extrait :

 « Je soutiens l'initiative du réseau. Je crois que l'Histoire est un enjeu important de l'intégration. Malheureusement les institutions ne considèrent pas la mémoire comme étant un élément constitutif de l'immigration. » Le directeur de la Direction de l'Accueil, de l'Intégration et de la citoyenneté préconise un enseignement de l'Histoire sur deux niveaux : « L'Histoire nationale commune avec toutes les parties de l'Histoire mais également l'enseignement d'une Histoire individuelle, l'Histoire des différents peuples qui constituent la nation française aujourd'hui ». Pour lui le problème reste le suivant : « On n'a pas réussi à écrire une Histoire des banlieues ! ».

 

je vous laisse lire la suite sur le lien, mais ici, à Wallis et Futuna, il est important de savoir que l'Histoire avec un grand H, l'Histoire du peuple et des traditions polynésiennes est plus que tri- millénaire, avec l'arrivée des polynésiens depuis Taiwan il y a trois milles ans environ, avec les traces retrouvées de la culture LAPITA, puis le peuplement par les Tongiens vers le 13ème - 15ème siècle, enfin avec l'arrivée des missionnaires dans la première moitié du XIXème siècle qui a fondamentalement changé la société et les rapports humains sur nos îles.

J'ai souvent insisté auprès de mes amis wallisiens et futuniens sur le fait que les Polynésiens représentent un des peuples de navigateurs le plus grand de l'Histoire, sinon le plus grand,  qui, alors que les européens faisaient du cabotage il y a plusieurs milliers d'années sans s'éloigner des côtes, n'hésita pas à franchir les océans et à utiliser les vents et les étoiles pour se guider et retrouver le chemin à travers l'immensité " pacifique ".

Je suis sûr que notre nouveau préfet s'intéressera de près à l'Histoire du Peuplement de nos îles et à l'Histoire plus généralement de cette partie reculée du Monde, mais aussi au fait que, bien qu'éloigné de la métropole par plus de 22 000 kilomètres, il se rendra compte que chaque citoyen de Wallis et Futuna  se sent profondement français et est fier d'avoir un père, un fils ou une fille, un frère ou une soeur , qui a servi sous les couleurs de l'armée française. D'ailleurs, je rappelle que 27% des jeunes s'engagent dans l'armée, ce qui représente le plus haut pourcentage de la France.


Commenter cet article