Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog kodamian

demain lundi ...

9 Mars 2008, 11:57am

Publié par kodamian

Demain, c'est lundi ...

Une nouvelle semaine commence .

En métropole, les résultats du premier tour des élections municipales seront connus et il est à parier que de nombreux débats etofferont les journaux télévisés.

Quel sera le climat à Paris ? 

Aucune idée en ce qui concerne la météo, l'hiver n'est pas encore terminé, mais en ce qui concerne le climat politique, il est sûr qu'il ne sera pas tempéré, mais plutôt agité. Entre sondages et cote de popularité, on n'arrête pas de polémiquer ces temps derniers sur tel ou tel sujet, décision, ...

Mais ici à Wallis, ce sera un lundi comme un autre, car il n' y a pas d'élections municipales à Wallis.

Enfin, un lundi presque comme un autre ...

Certains disent qu'il y aurait avant Paques l'élection du futur roi. Rumeur, rumeur ... Il ne reste que deux semaines avant les fêtes pascales, et les réunions entre familles n'ont pas encore réussi à nommer le nom du successeur du défunt Tomasi Kulimoetoke, qui avait régné pendant plusieurs décennies sur le fenua.

Demain, c'est lundi ...

lundi, lundi , ...

Voir les commentaires

Dimanche à wallis : qu'y faire ?

9 Mars 2008, 11:43am

Publié par kodamian

dimanche à wallis :

Que fait-on le dimanche à wallis ?

C'est la question que se posent ceux qui viennent d'y arriver, et qui se demandent comment ils vont occuper leur week-end.

Alors il y a plusieurs options qui se présentent à eux ...

Tout d'abord, le dimanche, c'est " ahotapu " ou " jour interdit " en wallisien . je traduirais mieux en disant " jour sacré ". En effet,  une grande frange de la population est très religieuse, et se rend tous les dimanches matin à l'église, qu'il s'agisse de la cathédrale de Mata-Utu ou une des églises réparties sur l'ensemble du territoire.
Les catholiques représentent plus de 90% de la population, et sont très pratiquants.
D'ailleurs, j'avais été impressionné la première fois que j'avais vu le chauffeur de l'hopital, qui , m'emmenant au dispensaire, se signait chaque fois qu'il passait devant un cimetière. C'est une habitude et tout le monde la respecte.
A la toussaint, on repeint les tombes et on honore les défunts, en particulier ceux qui sont morts dans l'année.

Je vous invite à vous rendre à une messe, et en particulier un jour comme celui de Paques, car vous pourrez observer les coutumes dans les habits, les offrandes faites et les cérémonies de kava, danses , et repas offerts à cette occasion.

Mais le dimanche, on peut aussi aller à l'ilot, c'est à dire prendre un bateau , à moins que celà soit le sien, pour se rendre sur la barrière . Les ilots du nord peuvent être rejoints depuis Vailala, ceux du sud depuis Gahi ou Halalo. Mais des pêcheurs peuvent vous emmener moyennant un prix négocié à l'avance.

L'ilot, c'est l'occasion de s'éloigner un peu du rythme de la semaine, et de profiter de moments agréables, de bons repas et de belles plages de sable blanc. Je recommande en particulier Faioa et nukuloaloa au nord.

Pour ceux qui disposent de bateaux, c'est l'occasion de parties de peche.

Le dimanche, on peut aller se ballader sur la cote oùest de l'ile, aller au fort tongien ou sur les belles plages qui le jouxte. 

Le dimanche, on peut se joindre aux wallisiens qui jouent pendant des heures à la pétanque.

Le dimanche, bien sûr, on peut tout simplement rester à la maison et lire ou regarder la télévision ou se baigner à Kului... La bibliothèque en face de l'IUFM dispose de livres  laissés par des profs. ou donnés par d'autres personnes. La plage de Kului est accessible par la cote de RFO ( Matalaa  ), en tournant à gauche avant la réservoir d'eau.

Le dimanche en général, les gens organisent des réunions entre amis.

Voici quelques idées pour " meubler " vos dimanches ...

Mais je suis sûr qu'il y en a bien d'autres et vous ne vous ennuyerez jamais.

Alors, bon dimanche.




Le dimanche,

Voir les commentaires

L'ile de Pâques ... avant Pâques ...

7 Mars 2008, 22:03pm

Publié par kodamian

moai-copie-2.gif

S'il est une ile à découvrir, c'est bien cette dernière. Et surtout maintenant, à deux semaines des fêtes de Paques.

L'ile de Paques, qui porte son nom du fait de sa découverte à la période de Paques par les espagnols, est située dans le Pacifique Sud.

Elle est chilienne, et ses habitants sont des polynésiens qui y sont arrivés il y a plusieurs centaines d'années.

Tout le monde se rappelle du film " Rapa nui " .


J'ai vu ce film il y a quelque temps, et je fus surpris de comprendre quelques mots prononcés par les autochtones. En effet, ce sont les mêmes mots qu'on utilise ici à wallis.

Ainsi, en haut se dit " aluga " , en bas " ki lalo " , les chefs sont appelés comme ici les " aliki ".

Pour se rendre à l'ile de Paques, on prend le vol : Papeete - Ile de Paques - Santiago du Chili.

En général , on y reste 5 jours et on peut faire de très belles balades.


Voilà .

Je tiens à remercier Amanda pour sa très belle photo que vous pouvez voir au début de cet article.

Voir les commentaires

1 dollar = 4.25 francs français . 1 euro = 1.54 dollar us

7 Mars 2008, 18:27pm

Publié par kodamian

Il y avait à l'époque une monnaie qui s'appelait le franc français.

Mais cette monnaie n'a plus cours aujourd'hui.

Si cette monnaie existait toujours, 1 us dollar vaudrait 4.25 francs français.

Enfin, peut être y aurait-il eu pas de dévaluation par rapport aux autres monnaies européennes, si la monnaie unique européenne n'existait pas.



Mais nous en sommes à l'euro. Et il y a stabilité en Europe du fait que nous avons la même monnaie à Berlin, à Madrid, à Paris, à Rome, à Luxembourg , à La Haye , etc..


Aujourd'hui, 1 euro = 1.54 us dollar.

Voir les commentaires

acheter de l'artisanat local, c'est possible à wallis

5 Mars 2008, 13:42pm

Publié par kodamian

Dans chaque village, il est possible de trouver dans les " artisanats locaux " , des produits fabriqués des mains des habitants.

Que trouve-t-on ?

Des colliers de coquillages , appelés kahoa pule 

Des boucles d'oreille, appelées hau 

Des bracelets, appelés vesa 


Des tapas, que l'on peut accrocher au mur par exemple, de toute taille

Des falas, nattes wallisiennes

Des porte-chèquiers, des porte-passeports,

Des cartes de wallis et futuna

Des habits , appelés kofu  ( une chemise par exemple )

Des huiles , appelées en wallisien  " lolo " , dont l'usage est pour le massage, pour sentir bon ou  pour les cheveux .

En tout cas, c'est toujours un plaisir et plein de découvertes avec la population que je vous invite à faire lors de vos visites.

Voir les commentaires

une vespa, c'est bien. Mais toute la famille dessus, ça craint !

5 Mars 2008, 13:34pm

Publié par kodamian

Je n'avais pas bu , je vous le promets, quand , revenant dans le sud sur mon petit scooter bajaj, j'eus en face de moi la vision d'un scooter VESPA, la célèbre marque italienne, non pas avec une personne " à bord ", ni deux , ni trois, ni quatre, mais 5 , toute une famille en entier.

Le père conduisait avec l'enfant tenant le guidon, puis derrière, le fils, puis derrière, la maman portant du côté un bébé, et enfin, le dernier tenant tant bien que mal la maman.

tahi, lua, tolu, faa, lima ... eh bien, oui, j'avais bien compté jusqu'à 5.

C'est vrai, ils n'allaient pas bien vite, mais quand même...

Celà me rappella mes voyages en asie il y a quelques années, où c'est monnaie courante, dans la mesure où très peu possèdent des voitures.

TOKAGA NA KOUTOU FETOKI !

 

ATTENTION DE NE PAS TOMBER !

Voir les commentaires

Au talalogo hier soir, on parle de monopole d'importation...

5 Mars 2008, 13:15pm

Publié par kodamian

Monopole d'importation : info ou intox ?

Il est vrai que les magasins ici à wallis ont pour la plupart un seul fournisseur. 

Certains petits commerçants affirment qu'ils n'ont pas le choix d'approvisionnement, et que si , malencontreusement, ils leur arrivaient de commander à quelqu'un d'autre, ils se verraient alors bannis par le grand importateur de l'ile. Plus aucune livraison ... incroyable, mais vrai !

Soyons sûr qu'il y a bien une  commision chargée de la concurrence et que cette dernière  fera toute la lumière sur cette histoire " abracadabrantesque " de Monopole . 



" Des batons dans les roues " , pouvait-on entendre hier soir de la part d'un importateur qui a pignon sur rue, mais s'il pouvait nous préciser de quel genre de " tokotoko " ( baton en wallisien ) il s'agit , on en aurait pour sa faim .. et pour sa soif , parce que parler beaucoup , ça assèche le gosier .


Quel monopole pourrais-je citer à wallis et futuna ?

Ah oui, Aircalin !

C'est la seule ligne qui relie wallis à l'extérieur.

Mais la concurrence , où est - elle ?

Eh bien, il faut se poser les bonnes questions . Alitalia n'a aucun intérêt à relier wallis et nouméa , Aeroflot non plus , Aero mexico encore moins . Pourquoi pas Qatar airways ou Emirates, avec leur nouvel A 380 ??? 
Il faudrait leur proposer déjà , en soulignant le bénéfice à faire sur une ligne wallis-nadi à 660 euros l'aller - retour pour 1 heure de vol . Mais l'A 380 , pourrait-il se poser sur notre petit territoire ? C'est là qu'est la question .
Tant qu'à construire une piste à Vélé, faudrait demander qu'ils agrandissent alors celle d'Hihifo.

Autre monopole , canal satellite , à 6500 xpf ( 55 euros ) l'abonnement basique.

Pourquoi par exemple d'autres bouquets ne s'installerait pas comme SKY  TV  ou une des nombreuses compagnies de Robert Murdoch, qui semblent pouvoir être captées par nos voisins du sud, je veux dire, les fidjiens ?

Ah oui, c'est en  " faka pilitania "  , c'est à dire en anglais .. Mais justement, celà permettrait à nous tous d'en connaitre un peu plus sur la langue , non pas de Shakespeare, mais de WALLIS , nom du célèbre navigateur dont on attribue jusqu'à aujourd'hui le nom à notre petit   FENUA.

Bon, en tout cas, une chose est décidée ...

J'irai voir chez CAP CENTER , le nouveau grand magasin du centre, ce qu'il y a à acheter et j'en ferai un petit résumé.

Ah , au fait, une nouvelle surface va ouvrir très prochainement, c'est en face d'UVEA SHARP, et parait-il , selon les rumeurs du lagon, qu'il y aura plein de bonnes affaires à faire ... et à defaire .

A bon entendeur, salut  ( je réécris cette expression pour un pote, qui comprendra ). ( enfin j'espère, parce que je lui ai expliqué le sens exact de la phrase qu'on avait omis de lui enseigner au lycée de Mata-Utu ).

Voir les commentaires

Proche-orient :4 mars 2008 - Khaled Asmar | Mediarabe.info

5 Mars 2008, 12:45pm

Publié par kodamian

Israël aurait renforcé ses positions aux frontières avec le Liban et la Syrie.

Plusieurs sources font état, ce matin, d’informations alarmistes qui convergent sur l’imminence d’une opération militaire d’envergure dans la région. Au moment où le blocage politique est total au Liban et la crise de confiance entre Arabes et Syriens menace la tenue du sommet arabe de Damas, et au moment où la Syrie continue d’alimenter et d’exploiter la crise à Gaza pour camoufler son ingérence au pays du Cèdre, les informations alarmistes prennent toute leur ampleur.

 

En effet, un site libanais croit savoir, ce matin, que les responsables politiques et militaires libanais ont été informés du « déploiement de huit régiments israéliens sur la frontière israélo-libanaise et israélo-syrienne (dans le Golan), où une vingtaine de bulldozers ont préparé le terrain pour les blindés ». Le même site ajoute que « les réservistes israéliens ont reçu des instructions par des minimessages (SMS) ».

Selon la même source, « la marine israélienne a dépêché trois destroyers dans les eaux internationales, au large du Liban, et que les batteries de missiles anti-missiles de type “Patriot” ont été déployées dans l’Etat hébreu où les autorités ont mis au point toutes les mesures de protection et de sécurisation des populations civiles ».

Enfin, on apprend de même source que « l’armée syrienne et le Hezbollah surveillent cet activisme militaire israélien soutenu. Les responsables du parti chiite libanais auraient évacué leurs familles en Syrie pour les mettre à l’abri », comme ils l’avaient fait quelques jours avant l’opération du 12 juillet 2006, qui avait provoqué la guerre des 33 jours. Cette évolution intervient au moment où des informations circulent au Liban sur l’imminence d’une opération d’envergure que le Hezbollah pourrait mener pour venger Imad Maghnieh.

D’autre part, le quotidien saoudien « Al Watan » affirme ce matin que la tension est très palpable dans la région. La population du Sud-Liban craint une reprise de la guerre et commence à quitter la bande frontalière vers le nord. Plusieurs familles se sont déjà réfugiées dans la région de Saïda, alors que d’autres ont demandé à leurs proches établis à Beyrouth de préparer des logements qui pourraient les héberger, au cas où la situation se dégradait.

Les plus pessimistes s’appuient sur les appels à la prudence lancés par Riyad et Koweït aux ressortissants saoudiens et koweïtiens au Liban, et sur l’évacuation des familles des diplomates saoudiens à Beyrouth, pour donner à leur alarmisme tout le sens du mot. Ils estiment que « la résolution 1803 du Conseil de sécurité de l’ONU, votée hier lundi (3 mars 2008) par 14 des 15 membres du Conseil (l’Indonésie s’est abstenue), et instaurant de nouvelles sanctions contre l’Iran, serait l’un des derniers actes qui précèdent l’intervention militaire contre la République islamique ». Or, une telle intervention, ajoutent-ils, aura ses lourdes répercussions sur le front israélo-libanais et israélo-syrien. Ce qui explique le déploiement massif de Tsahal dans la région.

D’autres points de vue, moins pessimistes, estiment au contraire que les agissements israéliens et américains, notamment l’arrivée du destroyer USS Cole au large du Liban, ne sont que des gesticulations destinées à mettre en garde le régime syrien contre sa politique suicidaire et contre son entêtement à s’ingérer dans les pays voisins (Liban, Irak, Palestine) et à y répandre l’instabilité, seul moyen pour assurer sa propre survie. C’est ainsi que les adeptes de cette théorie expliquent le silence complice des pays arabes à l’égard du massacre israélien à Gaza.

Contrairement à leurs populations, les régimes arabes sont en effet conscients que « les Palestiniens subissent les conséquences de leur propre politique, et récoltent les fruits des tirs de roquettes commanditées par Damas ». Bien que la réaction israélienne ait été démesurée et disproportionnée, et qui n’aurait été suspendue que le temps de recevoir Condoleeza Rice à Jérusalem et à Ramallah, aucun pays n’a pu réellement la critiquer. Au contraire, les Monarchies du Golfe, l’Egypte et la Jordanie sont particulièrement remontées contre la Syrie, à qui elles reprochent d’utiliser les Palestiniens comme « chair à canon ». Elles menacent de boycotter le sommet arabe qui est prévu à Damas à la fin mars.

Or, l’échec de cette réunion sonnera le décès effectif de la Ligue arabe, déjà « cliniquement morte », mais menacera aussi le régime du Baas syrien, particulièrement isolé et tétanisé par la perspective du Tribunal pénal international qui doit juger les assassins de Rafic Hariri. L’opinion publique soupçonne unanimement le régime syrien de vouloir incendier sciemment la région, pour négocier son immunité devant le Tribunal, et fait monter la tension à cette fin.

Les gesticulations militaires et les démonstrations de forces débouchent-elles sur un conflit militaire régional ? ou au contraire, préparent-elles le terrain aux négociations ?

La question est d’autant plus posée que Damas ne s’oppose pas à l’idée d’une rencontre avec les Israéliens à Moscou, et exploite Ankara comme « boite aux lettres » pour s’ouvrir sur Tel-Aviv. Reste à savoir si les Israéliens acceptent cette main tendue, et s’ils sont prêts à assumer la poursuite du « harcèlement » syrien par Hamas et Hezbollah interposés, et enfin, s’ils font encore confiance à un régime qui a érigé le mensonge en mode de gouvernance ? Or, si les négociations israélo-syriennes reprenaient, comment Damas gérera-t-il la question du Hezbollah et son alliance avec l’Iran ? Comment se débarrassera-t-il des dirigeants palestiniens qu’il a hébergés et exploités ? Cette perspective renforce les soupçons qui pèsent sur les Services syriens dans l’assassinat du chef militaire du Hezbollah, Imad Maghnieh. Son élimination à Damas serait ainsi un premier acompte versé pour acheter la pérennité du régime.

Voir les commentaires

l'once d'or à 1000 dollars : aujourd'hui ou demain ...

3 Mars 2008, 17:08pm

Publié par kodamian

Dans un contexte international agité, avec des bourses qui semblent se chercher une direction, c'est un nouveau record qui est entrain d'arriver pour l'once d'or.

Celui des 1000 dollars l'once.

En ce lundi 03 mars 2008, on y approche à grands pas : 983 dollar ce matin à Tokyo pour l'once d'or.

Alors à quand les " 4 chiffres " ?

Il est sûr que la spéculation va tendre à arriver à ce chiffre des 1000 dollars pour l'once d'or assez rapidement, dans un contexte de guerre au proche-orient et de pétrole chèr, de reprise de l'inflation et d'incertitude économique pour les mois à venir.

L'or, qui était délaissé jusqu'au début des années 2000, semble avoir retrouvé de sa splendeur.




Voir les commentaires

les chèques de la bwf : non utilisables en calédonie .

3 Mars 2008, 15:04pm

Publié par kodamian



Il n'y a qu'une banque à wallis, c'est la BWF, la banque de Wallis et Futuna.

Mais cette banque, c'est une filiale de la bnp nouvelle-calédonie, elle même filiale de la BNP.

Néanmoins, les chèques ne sont pas utilisables à Nouméa, contrairement à ce que j'avais pu écrire auparavant. On peut seulement retirer de l'argent dans la bnp nouvelle-calédonie avec son chèquier de la bwf.

Mais une chose à savoir, c'est que les comptes bancaires ici sont en francs pacifiques ou en euros, et donc on peut faire établir des chèquiers en francs pacifiques et en euros également. C'est quelquefois bien pratique pour régler des " factures " provenant de métropole.

Quand on dispose d'un abonnement avec le service internet de la banque, on  peut d'ailleurs choisir la devise dans laquelle on veut connaitre le solde de son compte.

Dernière chose : on peut retirer sur son compte bancaire des euros sans aucun frais, mais il faut s'y prendre un peu à l'avance de manière à ce que la banque puisse servir les clients.
On peut également y retirer des devises avant de voyager.

Voilà quelques informations pratiques bonnes à savoir quand on vient d'arriver sur le fenua.

Voir les commentaires