Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog kodamian

Vanuatu : un arc et des flèches ...

26 Décembre 2008, 10:06am

Publié par kodamian

Alors là, ça valait vraiment " la photo " !
Sur la route, je croisai un " chasseur " muni de son arc et de ses flèches. Comme vous pouvez le voir, la flèche se termine par un embout genre ventouse, fait pour assommer les oiseaux et non pour les transpercer.

Les arcs sont confectionnés avec les bois locaux, bien sûr, et ils sont très résistants.

Je n'ai bien sûr pas résisté à faire un essai. Celà faisait au moins ... 35 ans que je n'avais pas joué avec un arc et des flèches ...
D'ailleurs, à mon départ, j'allai trouver le chasseur qui me confectionna un arc tout neuf et des flèches et ce fut mon cadeau de départ à notre hôte, qui fut ravi de pouvoir disposer, à côté de son IPOD et de son téléphone portable , d'un arc et de flèches toutes neuves.

Voir les commentaires

L'église apostolique de Tanna

26 Décembre 2008, 09:59am

Publié par kodamian

Les missionnaires de toutes origines et de toutes paroisses ont sillonné le Vanuatu, comme d'autres terres du Pacifique, et apporté leurs messages .
On trouve l'église apostolique ici, mais on trouve des missions des pères maristes au Vanuatu ( comme à Port Olry, sur l'ile de Santo ), des missions catholiques mais également des missions protestantes.
De nouvelles églises apparaissent d'ailleurs aux alentours de Port-Vila également.
L'église est un batiment en bois, à quelques pas du village, et il a entièrement été construit par les fidèles.
C'est son gardien qui me l'a faite visiter et m'a expliqué que Noel serait l'occasion d'une grande fête.

Voir les commentaires

Le café le matin ... et s'il n'y a pas d'allumettes ?

26 Décembre 2008, 09:44am

Publié par kodamian

On avait été invité, chini le volontaire japonais et moi-même, à demeurer chez Joseph et sa famille au village, au pied du volcan Yasur.
Le matin, pour le petit-déjeuner, on est allé dans le falé-cuisine, là où l'on prépare le repas.
Il n'y avait pas de feu . Tout d'abord, il fallait aller chercher de l'eau pour remplir la bouilloire.

C'est à quelques dizaines de mètres de la maison que se trouve le tuyau d'eau, qui permet de remplir le bidon à côté. C'est de l'eau qui est puisée directement depuis la rivière.

Il fallut aller alors chercher des allumettes au magasin, ainsi que des petites choses à grignoter pour le petit-déj.
Dans le magasin, il n'y avait pas  grandchose, mais c'était suffisant pour se rassasier.
Néanmoins, il n'y avait pas d'allumettes.

Alors un des oncles de Joseph me dit :  " attends, je vais chercher du feu chez le voisin " .
Et là, GENIAL, je le vois sortir en ..Homme des Cavernes ... avec le gourdin .
Arrivés à la maison, Joseph sortait déjà la natte pour qu'on puisse s'installer.

Et tous ensembles, on prit un super petit déj. A l'arrière-plan, la maison où l'on demeura trois jours durant ce séjour. Comme vous pouvez le constater, l'IPOD est déjà arrivé au Vanuatu, ainsi que les téléphones portables.

Voir les commentaires

Jour de vote à Tanna

26 Décembre 2008, 08:54am

Publié par kodamian

C'est jour de vote aujourd'hui à Tanna.

Tout le monde vient des villages pour accomplir son devoir électoral. Et l'élection se tient dans l'école du village.

Les explications rédigées en bishlama, la langue nationale du Vanuatu, permettent ainsi que  les dessins pour ceux qui ne savent pas lire, de décrire la procédure de A à Z.
Il suffira alors de déposer son bulletin de vote dans la boite, et le devoir électoral sera accompli.

Voir les commentaires

Le Nakamal : la cérémonie du Kava au Vanuatu

26 Décembre 2008, 06:57am

Publié par kodamian

Comme dans d'autres iles du Pacifique, le Kava revet une importance toute particulière au Vanuatu. En effet, le breuvage à base d'une racine de la famille des poivriers permet d'apaiser et est l'occasion aux hommes ( et aux femmes dernièrement ) de se réunir le soir pour converser et discuter des événements de la journée.
Les racines sont broyées et avec de l'eau, on obtient un breuvage qui sera bu dans une demi-noix de coco, et ceci en une seule fois.

Le Nakamal est pratiqué le soir en général, après s'être lavé, mais avant d'avoir mangé. C'est un grand honneur d'y être convié par le chef du village.
J'ai eu cette chance grace à mes amis.

A Futuna, on parle de Tawasu et on appelle le fale-tawasu l'endroit où l'on boit le kava.  A Wallis aussi, on boit le kava.

Au Vanuatu, on trouve des bars à Kava un peu partout, que ce soit à Port-Vila ou ailleurs.

Il faut vraiment aller au nakamal au moins une fois pour savoir ce dont il s'agit.

Le Kava du Vanuatu est considéré par les experts comme un des meilleurs.

Voir les commentaires

Ma passion des langues ... quelques mots de Tanna ...

26 Décembre 2008, 06:45am

Publié par kodamian

Quand je suis arrivé au village à Tanna, j'ai tout de suite voulu apprendre quelques mots de la langue parlée. On m'expliqua qu'il y avait toute une série de langues différentes dans l'ile, mais qu'un lexique des mots usuels existait dans le musée de Port Resolution, à proximité de la Baie de Cook.

Je fis bien sûr la photo de ce petit lexique.


Combien de fois alors j'ai répété :

Ramasen napnapen , qui veut dire : bonjour ( le matin ).

Dès que je croisais des gens sur la route, en prononçant cette phrase, les gens interloqués me souriaient,  et me répondaient :

ramasen  ( on roule le r ).

Et alors, j'enchainais en disant :

ikawaku , qui veut dire " où tu vas ? "


E alors les gens me disaient qu'ils allaient voter ou bien encore qu'ils allaient au magasin.

En me posant à moi la question : ikawaku, je répondais alors :

iakamen ve Yasur ( je vais au volcan ).

Alors, je continuais mon chemin et me retournais en disant :

Iman , d'une façon tout à fait naturelle . ( Iman veut dire au revoir ).

Jusqu'à aujourd'hui, à l'évocation de ces quelques mots, la joie et les souvenirs me remplissent le coeur.

Voir les commentaires

Tanna : en route vers Port Résolution ... Capitaine COOK !

24 Décembre 2008, 15:19pm

Publié par kodamian

C'est l'ile de Tanna que Cook aperçut, attiré par les lumières du volcan, lors de son deuxième  voyage dans le Pacifique Sud en aout 1774. Le HMS Resolution, son bateau, donna le nom à l'endroit où il débarqua à Tanna, Port Resolution.
Contrairement à moi (lol), il ne put escalader le volcan YASUR, ce qui était tabou à cette époque-là.

Voici ci-dessous la Baie de Cook , à proximité de Port Resolution.


Oui, c'est bien moi . J'y étais ... Je me rappelle de la Baie de Cook à Moorea ( Polynésie Française ). Quel explorateur, cet homme-là ! Sur Wikipedia, j'ai appris beaucoup sur cet anglais qui fut un des grands navigateurs.

Aujourd'hui, on trouve un petit complexe hotelier  ( très simple et très convivial ) à Port Résolution . J'en connais un qui a bougé en prenant la photo, tellement il était ému par l'endroit peut-être.


Je me devais de vous montrer la photo de cet homme, le Capitaine Cook. A côté des bungalows, il y a un petit musée dans lequel un petit historique nous conte l'histoire de la découverte par Cook ( ou de  la re-découverte ) des iles qui constituent aujourd'hui le Vanuatu.

Vous vous rendez compte ? Entre 1606 et la première découverte de Santo par le navigateur portugais Queiros et 1776, aucun européen ne repassa par cet endroit.

Voici la carte dessinée par Cook de la baie de Port Resolution, que je vous ai montré sur la première photo.

Voir les commentaires

l'autre Futuna ...

24 Décembre 2008, 14:56pm

Publié par kodamian

J'habite à Wallis, qui fait partie du territoire des iles de Wallis et Futuna.
Mais attention, il existe un autre " Futuna " .
C'est ce " Futuna là ", qu'on appelle " Futuna lalo ", que vous pouvez voir à l'arrière plan de ces photos ci-dessus et ci-dessous.

Cette ile de Futuna se trouve dans l'archipel des iles du Vanuatu, et on peut l'apercevoir depuis l'ile de Tanna.

C'est une ile montagneuse, avec le mont TATAFU à 643 mètres d'altitude.
On y trouve un petit aéroport à TAVARERE.
On peut séjourner à Futuna chez l'habitant, car il n'y a pas de bungalows ni de gites. Les touristes doivent y emmener leur propre nourriture, et des présents comme du café, du thé ou du sucre sont toujours bienvenus.

Voir les commentaires

L'ile de Tanna et son " Yasur " ( volcan ) ( Vanuatu )

24 Décembre 2008, 13:45pm

Publié par kodamian

Je suis arrivé à Tanna par le vol Port-Vila - Tanna qui est quasi-bi-quotidien ( une seule fois le dimanche ) . Le trajet s'effectue en ATR 42 et ne dure qu'une petite heure.


 Dans l'avion, j'ai rencontré un autre " touriste " en sac à dos, Chini, un japonais qui enseigne l'anglais sur l'ile de Malicolo. On a fait connaissance et on a rencontré un jeune ni-vanuatais, Joseph, francophone,  qui nous a proposé de venir dans son village, au pied du volcan Yasur.
Son père ( en fait, son oncle ) l'attendait à l'arrivée de l'avion,  ainsi que son grandpère et on a pris la décision d'aller dormir la première nuit au Jungle Lodge, situé au pied du volcan, bien qu'invité par Joseph à rester chez lui, dans son village à côté du lodge. Ainsi, on pu avoir le transport pour rejoindre cet endroit.



Ce fut un choix très judicieux, car on pouvait ainsi accéder à pied au volcan sans avoir besoin d'autres moyens de transports. Le trajet dura deux bonnes heures et nous fit  traverser l'ile de Tanna de part en part ( d'oùest en est ).

On put voir alors le volcan.
 

Impressionnant. Un paysage lunaire à côté d'un forêt tropicale. Et à l'horizon, au loin, les iles d' Erromango, d'Anatom et de Futuna . Mais attention, ce n'est pas le Futuna de Wallis et Futuna, mais Futuna lalo, le Futuna d'en bas si je traduis la façon dont on l'appelle ici.



Arrivés dans le Jungle Lodge, on posa nos affaires dans le grand dortoir où nous étions que deux, et puis on décida d'aller faire un tour au village de Joseph, où nous fûmes reçus par son grandpère, chef du village  et ses amis.


Après avoir dégusté notre premier " laplap ", on partit à l'ascension du Volcan. Le laplap est un plat à base de manioc.
La balade dans le village nous permit d'apercevoir des maisons originales. Des maisons dans les arbres. Les banyans sont en effet des arbres colossaux, et certains en ont profité pour y construire de vrais " deux pièces ". On y accède par des escaliers judicieusement construits. Attention à bien vérifier néanmoins qu'il ne manque pas une marche ...



.

45 minutes de marche après avoir passé le poste de contrôle et payé les droits d'entrée, nous arrivâmes à proximité du volcan.

Première chose intéressante : une poste. On peut poster des lettres ici et elles arriveront avec l'estampillage " YASUR ", du nom du volcan

Puis encore dix minutes de marche et on arriva en vue du cratère.

Toutes les dix minutes, un grondement sourd, puis une projection de pierres et de lave.
Impressionnant comme paysage. De loin, on aperçoit donc les iles qui entourent Tanna ( Erromango, Anatom et Futuna ) , et près de soi, la forêt qui a laissé place au volcan en cet endroit.
Il y a trois bouches de sortie du volcan, mais on en voit deux en fait.
Une fumée sort régulièrement suivie de projection de cendres et de lave incandescente.



Voir les commentaires

Port-Vila : une ville à découvrir à pied ...

24 Décembre 2008, 12:40pm

Publié par kodamian

Voici le batiment ci-dessus qui servait de siège à l'autorité française à l'époque du condominium franco-britanniques sur les Nouvelles-Hebrides. Le pays a accédé à l'indépendance en 1980. Une opposition contre cette indépendance a eu lieu dans certaines iles, dont Tanna et surtout Santo. A Santo, Jimmy Stevens, chef des " rebelles ", donna du fil à retordre aux autorités et on parle des 100 jours de Santo, au cours desquels il y eut une sorte d'incertitude sur l'ile. Jimmy Stevens fut capturé et fut emprisonné en 1980, où il purgea une peine de prison de 10 ans  et il mourut en 1993. Il est enterré à Fanafo ( ile de Santo ). Il y a des fidèles qui continuent à le réverer.


Les ni-vanuatais pratiquent le rugby, et on peut trouver un stade entouré de " Christmas Tree " ( bougainvilliers ) à Port-Vila. 

L'Hopital de Port-Vila est situé sur les collines qui dominent la ville. On y trouve différents services, des urgences au bloc opératoire en passant par le service dentaire et le service ophtalmologique.
Les soins sont payants au Vanuatu, et les médicaments sont également à acheter. Il y a foule en ce lundi matin à l'hopital.
A la sortie de la visite de l'Hopital, je suis allé me rafraichir en achetant de l'eau dans un des nombreux petits magasins de la ville. Une partie de ces magasins est tenue  par des commerçants d'origine chinoise. D'ailleurs, la présence de la communauté chinoise ne se cantonne pas aux petits magasins d'alimentation mais également au secteur de la restauration, de la construction, de la mécanique automobile avec les pièces détachées, etc.. Les investissements chinois seraient d'ailleurs en augmentation ces dernières années.
Au centre-ville, on peut toujours trouver des cafés très sympathiques où boire un bon " capuccino " et où déguster des très bonnes patisseries ou de bonnes glaces.
En raison du caractère " duty-free" ( c'est à dire hors-taxes ) du Vanuatu, beaucoup de touristes, principalement d'Australie et de Nouvelle-Zélande, viennent faire leurs emplettes à Port-Vila. Les prix seraient intéressants en ce qui concerne la bijouterie et les produits de luxe. On trouve pour cette raison une pléthode de magasin Hors-Taxes sur la rue principale de Vila.
Mais personnellement, ce qui m'a intéressé fut de trouver l'agence Air Vanuatu à Port-Vila. L'agence située au centre-ville est toujours bondée et il fallut attendre une bonne heure avant de pouvoir atteindre le comptoir.
On peut y acheter ces billets d'avion inter-iles, et il faut savoir qu'on bénéficie d'un discount ( réduction ) si l'on présente son billet international de voyage.
C'est dans cette agence que j'ai achetée mon billet : Port-Vila - Tanna - Santo - Port Vila.
Le prix est d'environ 48 000 vatus, c'est à dire environ 320 euros au cours actuel ( 100 euros = 15 000 vatus ).
L'accueil est très chaleureux et l'efficacité est parfaite.
En deux temps trois mouvements, j'avais mon billet en poche.
Revenant au centre-ville, je me suis baladé du côté du port, et je n'ai pas loupé le bateau DINH Ier, dont le nom est le même que celui d'une famille de Wallis. C'est un nom d'origine vietnamienne, me semble-t-il, et il est vrai que les commerçants du sud-est asiatiques ont sillonné les mers du sud.
A ne manquer sous aucun prétexte : c'est la visite du Musée National du Vanuatu, situé non loin du parlement. Il abrite une collection intéressante d'artisanat local, mais également retrace l'histoire du pays, des cultures qui y ont vécu. On y trouve les restes de la culture " Lapita " , d'intéressants documents sur le Roi MATA, qui au 16ème siècle, pacifia la région, et également des documents concernant l'époque du condominium et de la seconde guerre mondiale.
Il faut au moins y passer une à deux heures  pour en faire le tour
Mais c'est vrai, c'est bientôt Noel et le Vanuatu le fête comme partout ailleurs dans le monde.
Pour finir, n'oubliez pas : manger au marché, c'est connaître des gens super sympas et manger toujours très frais.
Et pour le petit-déjeuner, une seule adresse : l'ile d'IRIRIKI. Une navette-bateau gratuite part du matin au soir depuis le parc qui longe le marché pour vous y déposer . On tourne à droite et on longe l'allée bordée de falés sur 100 mètres. Puis on a alors un très beau restaurant avec superbe piscine, qui propose le petit-déjeuner buffet à volonté à partir de 07h00 pour ... allez, je le dis 1200 valus, c'est à dire 8 euros.
4 petits-déjeuners à Port-Vila, 4 petits-déjeuners dans ce petit paradis, avec en toile de fond la ville. Sympa, non ?
J'espère que ces quelques " cartes postales " de Port-Vila vous ont donné l'envie de visiter cette capitale.
En tout cas, une chose, le coucher de soleil en ce début décembre était incroyable, inoubliable ...

Voir les commentaires