Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog kodamian

Articles avec #tour du monde

Sévères inondations à l'oùest de Viti Levu ( iles fidji )

16 Janvier 2009, 10:08am

Publié par kodamian


Cette semaine, les iles fidji connaissent de très sérieuses inondations dans l'oùest de l'ile principale, Viti-Levu, qui ont débuté dimanche.
Un certain nombre de villages cotiers ont été évacués et on dénombre déjà une demi-douzaine de morts.
Environ 6000 personnes auraient trouvé refuge dans des zones à l'abri.
La ville de Nadi se trouvait même les pieds dans l' eau avec les pluies intenses qui se déversent depuis quelques jours sur ce territoire. Il en est de même pour Lautoka, Sigatoka ainsi que Ba.
L'état d'urgence a été déclaré depuis dimanche dans l'oùest de l'archipel.
Les touristes nombreux aux iles fidji ont été pris en charge de façon à être mis en sécurité, mais un certain nombre  a loupé l'avion, ne pouvant se rendre à l'aéroport.

Sur la photo ci-dessous trouvée sur internet, on voit la zone concernée.

L'aéroport international se trouve à proximité de Nadi mais reste ouvert et la route entre nadi et l'aéroport est empruntable .


Mais on attendait encore mercredi et jeudi des pluies intenses.

Décembre - janvier - février est la saison cyclonique à wallis.




Voir les commentaires

Le Musée National du Vanuatu : à voir lors de votre voyage...

7 Janvier 2009, 13:54pm

Publié par kodamian

Lorsque vous serez en visite à Port-Vila, ne manquez surtout pas d'aller visiter le Musée National du Vanuatu. Pour s'y rendre, il suffit d'indiquer au chauffeur du bus " Musée National " à moins de s'y rendre à pied.

Le Musée comporte un certain nombre de collections sur l'histoire et sur les différentes cultures présentes au Vanuatu.

Il est bien organisé et il faut compter deux bonnes heures si on veut prendre le temps de s'intéresser aux différentes explications jointes aux pièces qu'on y trouve.

Voici quelques photos prises lors de ma visite.

Il était traditionnel d'avoir des représentations faites sur le sable au Vanuatu, et j'ai eu l'occasion de le voir lors de mon séjour à Santo, où les enfants s'amusent encore aujourd'hui à dessiner sur le sol.
Ce sont les Lapita qui sont les premiers habitants des iles du Vanuatu, provenant très vraissemblablement d'asie du sud est. On trouve ainsi des traces de poteries Lapita au Vanuatu, de même qu'à Wallis d'ailleurs. La période est d'environ 1500 ans avant Jesus-Christ.
Le Roi Mata est un chef important ( voir ci-dessus ) qui a vécu au 17ème siècle de notre ère, et dont les ossements ont été retrouvés sur l'ile d'Efate, où l'on trouve Port Vila.
Les pirogues ont bien sûr un rôle important dans un archipel composé de nombreuses iles. On en trouve de différentes sortes au Vanuatu, en fonction de la localisation et de la période de l'histoire.
Voici une photo du siècle dernier
Les masques revêtent bien sûr une importance dans la culture mélanésienne.
Les américains furent au Vanuatu durant la deuxième guerre mondiale, et principalement sur l'ile de Santo.
Pour célebrer l'igname, on construit des tours ... Le saut du Ngol est à voir sur l'ile de Pentecote en avril.
La musique fait partie de la vie vanuataise et on y trouve des instruments similaires à certains trouvés à wallis ( le lali )



Il n'y a plus qu'à acheter votre billet d'entrée ...

Voir les commentaires

Les " blue hole "

28 Décembre 2008, 13:34pm

Publié par kodamian

Les " trous bleus " sont des endroits que l'on trouve dans quelques zones de l'ile de Santo ( Vanuatu ) et où l'eau y est cristalline , ce qui permet d'y voir à une profondeur de plusieurs dizaines de mètres.
Sur la route qui va de Port Olry à Champagne Beach, j'ai rencontré des jeunes qui m'ont menés à un de ses " blue hole " .

L'eau y est incroyablement fraiche, surtout quand il fait très chaud et qu'on a marché pendant presque deux heures.
Et la limpidité de l'eau est hallucinante.

Voir les commentaires

Escale à Luganville ( Ile de Santo, Vanuatu )

28 Décembre 2008, 13:06pm

Publié par kodamian

Voici un petit hotel sympa, charmant, confortable, avec cuisine si l'on désire se faire ses repas.
Il est situé à quelques dizaines de mètres du marché et est très pratique pour séjourner à Luganville.
Le marché est très bien approvisionné, ouvert du lundi matin au samedi soir, et on y trouvera toutes les productions locales.
On trouvera toujours de quoi y manger.
Il y a des petits restaurants à côté du marché, où pour quelques centaines de vatus ( disons 3-4 euros ); on a un plat copieux et un jus.
C'est devant vous que la nourriture sera préparée, et toujours avec le sourire.
Et on ne tarde pas à s'y faire des amis.
Luganville est une ville moderne, offrant toutes les facilités ( distributeur, internet, pharmacie ... )
La ville a vu stationner des dizaines de milliers d'américains pendant la deuxième guerre mondiale.
C'est pourquoi on trouve encore beaucoup de " quonset " ou batiments en demi-lune.

On trouve un certain nombre de commerçants d'origine chinoise au Vanuatu.
Beaucoup des batiments sont encore en bois.
L'hopital de Luganville se trouve sur une colline, au-dessus du centre-ville.
Les inscriptions y sont rédigées à la fois en français et en anglais.
On paie quelques dizaines de vatus pour être soignés et on paie également pour les médicaments.
Je rappelerai que le vanuatu était un condominium franco-anglais jusqu'en 1980. C'est pour celà qu'on trouve des signes de la présence française, comme ici, le nom du nouveau boulevard de Luganville , " Général de Gaulle ".
Le port se trouve à la sortie de la ville.
On y décharge le coprah venant des autres iles, de Malo, de Tutuba ou Aoré.
Déchargé des cales des bateaux et mis à bord de camion, ce coprah sera alors transformé en huile.
Ce sont des " crochets " qui pemettent d'attraper plus facilement les sacs.
Et puis ils seront disposés sur le camion. A chacun sa tâche.

Luganville est une ville sympathique, et il faut quelques jours pour bien la connaître.
Au Club de Billard, on peut avoir pas mal d'informations sur les horaires des bateaux en partance pour les autres iles. A bon entendeur, salut !

Voir les commentaires

Dormir à Port Olry : le " lodge " de Dardassius

28 Décembre 2008, 12:53pm

Publié par kodamian

Un prénom difficile à retenir, pour un personnage très sympathique. Dardassius a quelques falés au bord de mer à Port-Olry et on y réside pour deux milles vatus ( 14 euros ) la nuit.
On peut même y cuisiner.
D'ailleurs, dès que les pécheurs rentrent de mer, on peut leur acheter du poisson .

Et le choix est grand.

Derrière la maison, on a des " compagnons " bien particuliers ...
Une chauve souris, dont le visage fait penser à un petit chiot ...
Et un perroquet...
Et au petit matin, la vue est imprenable pour le petit-déjeuner ( compris ).

Voir les commentaires

Autour de Port-Olry ( Ile de Santo, Vanuatu )

28 Décembre 2008, 12:26pm

Publié par kodamian

Dès que j'arrivai à Port-Olry, un groupe de jeunes vint à ma rencontre et me proposa de les accompagner pour chercher des mei ( fruits à pain ).
Aucun problème, ce fut alors une superbe promenade d'une demie-journée à travers les plantations qui me permit de découvrir les délices de Santo.
Tout d'abord, on traversa les cocoteraies et on put voir à ces abords de nombreux corossoliers. Je ne sais pas si vous avez déjà dégusté un corosol , mais c'est excellent ( on parle de " sélé " à wallis ). J'ai un fruit très juteux, très riche en vitamine.

Puis ce fut le tour de gouter au ... cacao.
Il s'agit du fruit du cacaotier, qui pousse sous ces latitudes. On rencontre d'ailleurs aussi de caféiers à Tanna.
Voici un cacaotier.
On trouve bien sûr également d'autres fruits tropicaux. De celui-ci ci-dessous, on mange les graines.
Le gout est un peu celui de la cacahuete ou de la pistache.
Mais il y a également des agrumes que l'on trouve, dont les oranges ... Chaque enfant s'empressa de me préparer et de me faire déguster tout ce que la nature offrait . Quel régal !
On m'expliqua le fonctionnement du " four " à coprah .

Dans ce local, on dispose sur les grilles le coprah retiré de la noix de coco, et on le fera sécher pendant deux à trois jours.

On fait chauffer l'écorce du coco pour procurer la chaleur dans de gros tuyaux.
Mais on était venu chercher des fruits à pain.
Une fois réunis, par des lianes à base du bourao ou par des bouts de bois, on les emmena au village.
En tout cas, ce que j'ai retenu, c'est que c'était la première fois que je mangeais du " cacao " frais !

En rentrant au village, certains des enfants voulurent me montrer leur dextérité à monter au cocotier.
Bien sûr, ce fut l'occasion de boire un jus de coco tout frais.

Mais pour les " grands " c'était plutôt le tabac local qui les intéressait.
Une fois découpé, ce tabac allait rejoindre une feuille de papier pour constituer une véritable cigarette.
En arrivant au village, c'était un paysage magnifique qu'on pouvait apercevoir.
N'hésitez pas à aller à Port-Olry si vous êtes à Santo. On peut y dormir , s'y restaurer et rencontrer plein de gens très sympas qui n'hésiteront pas à vous faire connaitre le coin.

Voir les commentaires

En route vers Port Olry ( Ile d'Espiritu Santo, Vanuatu )

28 Décembre 2008, 12:04pm

Publié par kodamian

Une des très belles balades à faire à Santo est celle qui consiste à aller de Santo à Port-Olry, au Nord-Est de l'île.

La route est asphaltée seulement sur les premiers kilomètres, et c'est une route pratiquable par des 4x4 qui conduira à Port-Olry.
Ce sont tout d'abord des plantations de cocoteraies que l'on aperçoit . En grand nombre, ils permettaient de récupérer le coprah, à partir duquel on fabrique de l'huile utilisée par les industriels de l'alimentaire, de la cosmétiques, etc...


D'ailleurs, on remarque très régulièrment la présence de batiments qui permettent de sécher le coprah avant qu'il ne soit mis en sac de jute et envoyé dans les centres dans lesquels on en extrait son huile.


On aperçoit également des troupeaux de bovins, et il faut savoir que la viande de boeuf du Vanuatu est une des meilleures au monde, étant donné que les animaux sont élevés en pleine liberté.
On traverse quelques rivières très claires, indiquant souvent la présence de " blue hole " ou trou bleu. Ce sont des endroits ou la limpidité de l'eau est telle sur les roches que l'on peut voir à 30 - 40 mètres de profondeur.

Il faut deux bonnes heures pour rejoindre Port-Olry.
Cette ville a été constituée au départ par une mission de pères maristes et on trouve bien entendu l'église au centre du village, un peu sur les hauteurs de la ville.


C'est à proximité de Port-Olry qu'on a le Cap QUEIROS, du nom du navigateur portugais qui en 1606, fut le premier européen à découvrir ses iles, auxquelles il donna le nom de " Terra Australia del Espiritu Santo " , croyant découvrir le fameux continent austral.

Les plages de Port Olry sont réputées comme des plus belles de l'île.

En se baladant dans le village, on croisera des jeunes à cheval, qui se rendent aux paturages de bovins.

 


Mais on peut aussi rencontrer des hommes " armés " d'un fusil : il s'agit de ceux qui vont tuer un boeuf pour la consommation locale.

On trouve bien sûr, comme partout au Vanuatu, le Nakamal, lieu dans lequel on consommera le kava.
Les hommes s'y reposent, discutent et boivent leur boisson préférée, à base de racines de poivrier.

Pendant que certains se reposent, d'autres préparent le kava.
 
Les enfants au village jouent, avec des cartes et les gagnants accumulent ainsi des billes .
D'autres font des dessins sur le sable, très typiques du Vanuatu.
A Port-Olry, on trouve une station d'essence, mais pas des plus modernes.
Mais on y trouve des petits magasins qui permettent d'y faire les courses de tous les jours.
C'est la raison pour laquelle je décidai d'y rester quelques jours, afin de profiter de la convivialité de l'endroit et de son charme.

Voir les commentaires

Les américains au Vanuatu pendant la seconde guerre mondiale

26 Décembre 2008, 14:33pm

Publié par kodamian

Au cours de la 2ème guerre mondiale, les américains installèrent des bases sur l'ile d'ESPIRITU SANTO, à proximité des iles SALOMON où eut lieu la fameuse bataille de GUADALCANAL contre les forces japonaises.

Si vous êtes vieux comme moi, vous vous souviendrez sans doute du feuilleton télévisé " Les têtes brulées ", avec Greg Papy Boyington, feuilleton qui montrait les troupes aériennes basées à SANTO et effectuant des raids sur les porte-avions japonais sillonnant le Pacifique Sud ainsi que des batailles aux iles Salomon.

On voit aujourd'hui beaucoup de vestiges de cette présence américaine, en particulier à Luganville où l'on voit les hangars en demi-lune ( quonset ) . Il y eut plusieurs aéroports militaires, plusieurs hopitaux à Santos.

On trouve au million dollar point un reste du matériel américain, qui à défaut d'être  vendu, fut jeté dans la mer.

Beaucoup de plongeurs du monde entier viennent voir l'épave du Coolidge, bateau transformé en transport de troupes, mais qui coula en arrivant dans la rade de Luganville, car on ne lui avait pas dit qu'il était miné ... par les américains eux-mêmes. Il n'y eut que deux morts néanmoins.

Voici la carte de l'ile de santo, la plus grande de l'archipel du Vanuatu.
On trouve des bouteilles de coca-cola de l'époque de la guerre, ainsi que des munitions de toute sorte, à acheter dans les boutiques de Luganville .
Je me demande si toutes les munitions sont inoffensives.

Au Million dollar point, à 5 minutes en bus de la ville, on peut trouver les vestiges de ce que les américains jettèrent à la mer.

N'oubliez pas votre masque et votre tuba, parce qu'il n'y a rien d'organisé sur place.

Voici le fameux coolidge , avant qu'il ne sombre.
C'est un des sites de plongée les plus connus au monde.

Voici quelques photos de photos pris sur le dépliant d'une des agences qui proposent les plongées sur le site.
Leurs bureaux sont dans le centre de Luganville, mais on trouve leurs différentes brochures dans tous les hotels.


Ainsi, quand on se balade à Santos, on peut tomber sur des carcasses d'avion, des hopitaux enterrés, en particulier si on emprunte la route de Fanafo .

Voir les commentaires

Habitat à Tanna

26 Décembre 2008, 13:43pm

Publié par kodamian

Dans les villages de Tanna, on distingue plusieurs sortes de maisons. En voici quelques exemples : avec ou sans pilotis, et dont le toit descend ou non jusqu'à terre.
Il n'y a ni eau, ni électricité dans la maison.

On trouve des générateurs qui permettent d'obtenir de l'electricité quelques heures par jour, surtout entre 17h00 et 21h00, ce qui me permis entre autre  de recharger les batteries de l'appareil photo.
On trouve des panneaux solaires dans quelques villages et des groupes électrogènes également fonctionnant au diesel.

 

Ce que j'ai appris au village, c'est que le système de patriarcat prévaut ici. Quand un homme prend une épouse, il paie une dote à la famille de la femme, et celle-ci viendra vivre dans son village.

Selon la coutume, le paiement est aujourd'hui composée d'un part d'argent, environ 70 000 vatus ( 450 euros ), mais également de cochons, de nattes, d'ignames et de taros.
Quand un homme n'a pas assez d''argent pour prendre femme, c'est sa famille au sens large qui participera à la cotisation.
Autre chose : la médecine traditionnelle est présente à côté des dispensaires, et les remèdes tirés des plantes, transmis de génération en génération, sont toujours d'actualité.
La circoncision est un passage obligé à la vie d'adulte et a lieu quand l'enfant a une dizaine d'années environ.
C'est seulement l'adulte qui pourra se rendre au NAKAMAL, c'est à dire qui pourra consommer le kava.
Un homme est riche en fonction de sa production d'ignames, de kava, de taros...et du nombre de ses cochons.

Voilà, j'oublie beaucoup de choses, mais ce sont quelques éléments que j'ai retenus.

Voir les commentaires

Escale à Lenaken, capitale de Tanna ( enfin , son port )

26 Décembre 2008, 13:20pm

Publié par kodamian

C'est à Lenaken que le bateau qui relie Port-Vila et Tanna arrive régulièrement . Il déchargera les matériaux et besoins essentiels au bon fonctionnement de l'ile.LENAKEN est situé à quelques kilomètres de l'aéroport par lequel on atterrit à Tanna.

Les bouteilles de gaz, le riz, les achats informatiques, tout arrive par le bateau si celà ne peut être transporté par l'avion.

Les sacs de ciments et les sacs de riz nécessitent de la force pour être transbordés.

L'arrivée du bateau est toujours l'occasion d'un rassemblement de la population sur la plage.

Le marché de LENAKEN a lieu plusieurs fois par semaines, et l'on y trouve toutes les productions locales, de l'ananas au kava, en passant par les cocos et le manioc.

Ce sont les femmes essentiellement qui s'occupent de la vente.


On peut même, après avoir acheté un ananas ou un concombre, se le faire découper sur place pour le déguster avec ses amis.


Voici le fameux " kava " de vanuatu. Il est exporté vers l'australie, la nouvelle-zélande, et même vers l'Europe.
Femmes et enfants sont nombreux au marché, alors que les hommes sont plutôt au nakamal ( où l'on consomme le kava ).

Je te remercie, Robert ( plus familièrement bob ), pour m'avoir fait découvrir Tanna avec ta famille, tes amis, et ainsi pu connaitre de l'intérieur votre culture. A bientôt ...

On trouve quelques " grands " magasins à LENAKEN, histoire de s'approvisionner avant de partir au village

Mais la station d'essence est un passage obligé, et mieux vaut faire le plein quand on en a l'occasion, les stations ne sont pas si nombreuses sur l'île.

Si un jour , vous allez à Tanna, arrêtez vous dans le village au pied du YASUR, cherchez la JUNGLE LODGE, et faites demander BOB ou son frère GUILLAUME.  Ils seront toujours prêts à vous faire découvrir une autre facette de Tanna, celle que les touristes n'ont en général pas l'occasion de voir, car une grande partie d'entre eux ne restent pas assez de temps pour s'apercevoir que le volcan n'est pas l'unique richesse de Tanna.
A Tanna, on a aussi des gens, qui en sont la richesse. La plupart n'ont pas de travaux salariés, mais arrivent à faire subsister leur famille avec leurs propres moyens. Et certains qui sont allés " travailler " à Port-Vila, reviennent vivre au village, où la vie est plus paisible, plus sereine, et plus conviviale.

Ah oui, à Tanna, on trouve aussi le fameux " café " de Tanna.

Transmettez leur mes amitiés, de la part du " wallisien ".
Merci d'avance.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>