Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog kodamian

Articles avec #wallis et futuna

Lagon BLeu et Bleu de Travail

19 Janvier 2006, 06:39am

Publié par kodamian

Le travail dans une île du bout du monde

Combien ont vu ces dernières pages de catalogues de vacances, où le lagon bleu rythme avec calme, douceur et tranquilité ?

Combien ont pensé que les gens qui doivent y vivre sont les " rois du monde ", toujours au soleil et les doigts de pieds écartés ?

Combien en ont rêvé un jour, de cette vie de farniente ... ?

Grosse désillusion, dans ces paradis lointains, on bosse, et même beaucoup ...

Lagon Bleu et Bleu de Travail

J'habite à Wallis et Futuna depuis un peu plus de deux ans. J'y ai trouvé un poste de chirurgien-dentiste dans un dispensaire de l'Agence de Santé du Territoire, qui régit les soins pour l'ensemble des 2 îles.

Ici, tout est gratuit, les médecins, dentistes, personnels médicaux et para-médicaux sont salariés, et il n'existe pas de médecine libérale. Tout y est gratuit, de la consultation jusqu'à l'envoi d'un patient à Sydney pour une opération cardiaque.

Il y a un hopital central, à Mata-Utu, sur l'île de Wallis et un hopital à Kalévélévé, sur l'île de Futuna.

A Wallis, il y a en plus 3 dispensaires, un par district, avec à chaque fois, un médecin, un chirurgien-dentiste et une infirmière, l'équipe étant complétée par des Educatrices Sanitaires de Base.

Ainsi, la population bénéficie de soins tout au long de l'année, et à proximité de son lieu d'habitation.

Pour ce qui concerne les médecins, dentistes, et spécialistes, ce sont pour la plupart des métropolitains qui sont venus au départ pour un contrat de 2 ans, renouvelable une fois pour une durée de 1 an. Certains sont là depuis plus d'une dizaine d'année, car ils étaient présent quand le service de santé était l'institution qui régissait les soins sur ce T.O.M.

Ces îles du Pacifiques sont-ils des lieux où l'on se repose ?

C'est tout le contraire. Pour la plupart des praticiens, il y a toujours quelque chose à faire. La charge de travail est très importante, car celà représente par exemple pour les chirurgiens-dentistes un praticien pour 5000 habitants, ce qui est colossal . En métropole, comme base de comparaison, il y a environ un dentiste pour 1800 habitants.

Pour ma part, je n'ai jamais autant travaillé de ma vie. Il y a énormement de soins quotidiennement, avec d'une part les patients qui ont des rendez-vous, mais en plus, tous les patients qui arrivent chaque jour en urgence, et qu'il faut traiter immédiatement.

Aujourd'hui, en tant que coordinateur des cabinets dentaires, j'ai la tâche supplémentaire qui consiste à gérer les stocks de matériel, d'organiser les congés des praticiens de façon à pouvoir trouver des remplaçants au moment des périodes d'absence de tel ou tel confrère.

Nous disposons d'outils, heureusement, modernes pour le travail. 2 des cabinets dentaires disposent de fauteuils très modernes, et les 2 autres cabinets seront équipés des mêmes équipements d'ici à la fin de cette année 2006. L'informatisation des cabinets dentaires a eu lieu l'an passé, et permet d'avoir accès aux fiches patients à la fois remplie par nous-même mais aussi par les médecins et par les spécialistes.

Nous avons accès direct à Internet bas débit, ce qui nous permet néanmoins de garder un contact avec nos collègues et d'avoir ainsi accès à la formation continue.

Pour cette formation continue, elle est inclue dans nos contrats de deux ans, et nous pouvons aller nous spécialiser dans telle ou telle discipline durant 15 jours.

C'est pourquoi, malgré le lagon bleu, avec notre " bleu de travail ", on bosse ici, et on bosse beaucoup !Le régime actuel est l'ancien régime des 39 heures.

Néanmoins, quand on rentre chez soi, alors on a le plaisir de voir ce lagon bleu, qui nous permet malgré la charge de travail de retrouver calme et sérénité.

 

 

 

Voir les commentaires

Chaque jour peut être le dernier

13 Janvier 2006, 13:35pm

Publié par kodamian

Chaque jour peut être le dernier ...

Il était cinq heures environ hier soir, jeudi 12 janvier 2006, quand l'orage redoubla de violence. L'état d'alerte pré-cyclonique était déjà en phase 1, et la pluie ne cessait de tomber sur le territoire wallisien.

Il fallait rentrer au plus vite du dispensaire, se mettre à l'abri, avant que la nuit n'arrive ! Je pris le chemin habituel, mais au bout de 2 kilomètres, la route fut subitement bloquée par la chute d'un tronc d'arbre.

Je fis demi-tour et pris un autre chemin pour éviter l'obstacle.

Rentré à la maison, le temps avait l'air de se calmer, et j'en profitai pour ramasser des branches, des feuilles de palmier ainsi que  les dizaines de noix de cocos essaimées un peu partout dans le jardin de la propriété.

Je venais à peine de finir ma " tournée " quand, subitement, j'entends dans mon dos, un terrible craquement, et, en me retournant, je vois la chute d'un arbre à une dizaine de mètres de moi, où, quelques minutes plus tôt, je m'attardais à ramasser feuilles et branchages. Un bruit d'enfer, de fin du monde, avec l'orage redoublant de vigueur et les éclairs illuminant le ciel !

Quelle chance !

... Nous sommes aujourd'hui .... vendredi 13 ....

Voir les commentaires

Mon île du bout du monde

8 Janvier 2006, 13:21pm

Publié par kodamian

J'habite à wallis et futuna depuis déjà deux ans et demie, depuis octobre 2003 plus exactement. J'y étais venu à cette époque pour effectuer un remplacement d'un chirurgien-dentiste pour une période de trois mois, et j'étais censé rentrer en métropole en janvier 2004. Et puis tout a basculé, le remplacement s'est prolongé et j'ai finalement signé un contrat de deux ans, jusqu'en mai 2006.

J'ai été amené  à travailler à la fois sur l'ile de Wallis et sur l'ile de Futuna qui sont distantes d'environ 250 kilomètres. C'est en Twin Otter que la liaison aérienne se fait, avion d'une douzaine de places.
Tandis que Wallis est une ile relativement plate, sans relief, bordé d'un lagon et d'une barrière de corail, Futuna est une ile montagneuse, sans lagon, avec un relief très incliné. A côté d'elle se trouve Alofi, distante de quelques kilomètres.

Wallis a une population d'environ 10 000 habitants, tandis que ce sont 5000 futuniens qui peuplent Futuna. Alofi est inhabitée, mais où les futuniens ont des plantations.

Wallis et Futuna sont peuplées par des  polynésiens, et tandis que wallis a été colonisée principalement par les tongiens, ce sont les samoens qui sont les ancêtres des futuniens.

Les deux langues sont relativement proches, mais présentes des différences néanmoins.

Voici quelques photos de Wallis.

Voir les commentaires

Au bout du Monde ...

6 Janvier 2006, 16:25pm

Publié par kodamian

Au bout du Monde

 

J'habite actuellement à Wallis et Futuna, territoire français d'outre-mer situé entre la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie Française, au nord-est de Fiji.

 

 

Voir les commentaires