Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog kodamian

un site intéressant sur le fenua ... http://wallisetfutuna.fr

31 Août 2009, 09:12am

Publié par kodamian

Il est toujours intéressant de découvrir des sites sur internet qui parlent du fenua.

En voici un dont on m'a parlé hier :

http://wallisetfutuna.fr

Il donne de nombreuses informations sur Wallis concernant son histoire, son présent, mais également des informations pratiques.

Bonne consultation !


Voir les commentaires

Aircalin cherche un avion ... Air Vanuatu peut être pour nous dépanner ?

30 Août 2009, 14:57pm

Publié par kodamian

C'est peut être un avion d'une compagnie " régionale " , Air Vanuatu, qui permettra d'assurer provisoirement la rotation entre Nouméa et Wallis, en attendant la réparation de l'Airbus A 320 d'Aircalin abimé lors d'une opération de maintenance à Nouméa. La pièce en provenance de Dubai devra être mise en place et tous les contrôles devront être effectués avant que l'appareil ne puisse reprendre les airs.

En attendant, ce sont des passagers qui se trouvent bloqués de part et d'autre de la ligne, à Wallis comme en Nouvelle-Calédonie.
Les passagers qui attendaient à Fidji auraient été  emmenés à Nouméa pour des raisons de facilité de gestion pour la compagnie.

Sur un site internet voisin, il est indiqué qu'un vol aura lieu lundi 31 aout 2009 , mais c'est à ACI qu'il faut avoir confirmation des informations.

Je pense qu'aujourd'hui, beaucoup espérent que la situation s'arrangera définitivement avant la fin de la semaine prochaine, dans la mesure où débutent les congés de fin de deuxième trimestre le vendredi 04 septembre 2009.

Voir les commentaires

Correction ( en rouge ) de l'article sur les phrases en wallisien .

29 Août 2009, 14:37pm

Publié par kodamian

J'ai eu un certain nombre de commentaires très sympathiques sur mon article concernant des phrases en wallisien. J'ai essayé d'apporter ici quelques corrections . Mais il est très difficile d'être  irréprochable dans la grammaire et surtout dans l'orthographe, dans la mesure où il n'existe pas encore un véritable consensus quant à l'écrit . C'est pourquoi la création d'une académie des langues vernaculaires, wallisiennes et futuniennes, serait la bienvenue pour permettre d'adopter de façon définitive et sans contestation un " modèle unique " .



Je n’ai pas eu le temps de faire le repas, car j’ai dû aller à l’hopital.
i didn't have time to prepar the diner, because i had to go to the hospital.
 

Ne'e mole ma'u hoku temi kai mea kai, he ne'e tonu kau alu ki lopitali
 
Je suis pressé, aide-moi à ranger la maison

i am hurry, help me to clean the house.

Kuau fakavilivili, tokoni mai mua ki te fakama'a o te api.

 
La voiture est en panne, il faut que j’appelle Jean pour qu’il l’emmene à Mata-Utu.
The car is broken, i have to call Soane to bring it to Mata Utu
 
Kua mate taku motoka. E tonu kau pau'i kia Soane kena ave ki Mata-Utu.

Où peut-on acheter des livres à Mata-Utu ? je ne sais pas.
 
Where is it possible to buy books in Mata-Utu ? I don't know.

Ko fea la e lava  too ai  haku'u  tohi  i Mata-Utu ? Mole au iloi au.

Je voudrais aller à l’ilôt demain,
 
I want to go to the " motu " tomorrow.
 
E au fia alu ki motu apogipogi,

 
L’infirmière m’a dit que la piqûre ne fait pas mal , mais j’ai peur.
The nurse told me that the injection is painfull, but i am afraid.
 
Ne'e ui mai ete fafine faifaito'o takoa e mole mamahi te foi huki ia, kae au mataku.

 
Le docteur a dit aux enfants qu’il fallait faire attention aux moustiques.
 
The doctor told the children that they have to take care of the mosquitoes.
 
 Ne'e ui age ete toketa ki teu tamaliki ke tokakaga ki te namu.

Les enfants avaient faim après la classe. Alors ils sont allés au magasin acheter des gateaux et des bouteilles d’eau.
 
The kids were starving after class. Then they went to the store to buy cookies and bottles of water.

Ne'e kua fia kakai teu tamaliki ite hili ako ; pea ne'e natou olo ai kite koloa o to'o te'u keke mo te'u hina vai.

 
Le grand-père de marie est tombé et s’est cassé la jambe. Je dois aller le voir à l’hopital, mais avant, je dois préparer le umu.
 
Maria's grandfather felt and broke his leg. I have to go to the hospital to see him, but before, i have to prepare the umu. 

Ne'e toka te kui tagata a Malia pea fasi tona vae.  E tonu kau alu ki lopitali o faka siosio kiai , kae e tonu mua ke  fai haku umu.

J’ai oublié de te dire que Tosi avait téléphoné. Elle ne rentrera pas ce soir à la maison. Elle restera à Vailala.
 
I forgot to tell you that Tosi gave a phone call. She will not be back tonight at home. She will stay in Vailala.

Ne'e galo foki kau ui atu ne'e telefoni mai ia Tosi. Mole anai hau ia afiafi ki fale. E nofo anai ia i Vailala.

 
Si j’avais de l’argent, je m’achéterais une nouvelle Vespa.
 
If i have money, i would buy a new vespa ( motorcycle ).
 
Kana iai la haku foi fala, e au to’o nei haku vespa foo’u.

 
Quand ils seront grands, les enfants pourront aider leur père à la plantation.
 
When they are older, the kids will helpt their father to the plantation.

Ka lalahi anai teu tamaliki, pea natou lava tokoni leva ki tanatou tamai i te gaue'aga

 
Avant de partir à l’ilôt, vérifiez que vous n’avez rien oublié.
 
Before going to the " motu " , check that you didn't forget anything.

Ia mua o takotou olo ki motu, fakasiosio na'a galo he mea.

 
As-tu entendu ? les voisins vont construire une nouvelle maison.
 
Did you hear ? The neighbours are going to build a new house.

Ne'e ke logo la ? Ko te'u vaha'a fale , e fau tonatou api fo'ou.

 
La semaine prochaine, Paul et Thomas se réuniront au faléfono pour préparer l’arrivée du président de l’assemblée territoriale.
 
Next week, Paul and Thomas are going to meet at the falefono to prepare the arrival of the president of the local assembly.

Ko te vaha'a ka hau, e fakatahi anai ia Paulo mo Tomasi ki te falefono o teuteu'i te ha'u ate pelesita o te falefono  faka telituale.
 
Depuis 4 ans, j’habite à wallis et je peux parler correctement le wallisien.
 
I am already living in wallis for four months, and i can speak correctly wallisian language.

Kua tau fa taku nofo i Uvea nei pea kuau poto pe leva  i te palalau faka'uvea.

 
Ne roule pas trop vite, sinon tu vas tomber et tu auras un accident.
 
Don't drive too fast, otherwise you are going to fall down and you will have an accident.

Tuku tau lele vave fau  na'a ke too kake tuu tamaki.


  N’écoute jamais cet enfant-là ! c’est un menteur !
 
Never listen to that child ! he is lying !

Tuku tau fakalogo ki te tamasi'i aena ! Ko te tama gutu loi !

 
Arrête de faire de bruit ! Arrête de crier comme ça !
 
Stop being noisy ! stop to shout !

Tuku tau logoa'a ! Tuku tau kalaga feia !

 
Tu dois te parfumer avant d’aller à la messe, parce que c’est important de sentir bon .
 
You have to parfume before going to church, because it is important to smell good.

E tonu ke ke milimili i mu'a o tau alu o misa he'e tonu ke kita magoni.

 
Excuse-moi, peux-tu m’expliquer pourquoi tu es venu en retard ?
 
I am sorry, but can you explain to me why you were late ?

Silou age, he koe ne'e ke hau  tauhala ?

La mer est agitée aujourd’hui, il y a de grosses vagues et le ciel est plein de nuages. Il y aura peut-être une tempête cette nuit.
 
Today, the see is agitated, with big waves and the sky is plenty of clouds. There will probably be a storm tonight.

E toka kovi osi te tai ite aho nei , e lalahi te peau, pea kau aoa mo te lagi. Lagi feala pe ke tou afa'sia ite po nei.
 
 Les bateaux ne doivent pas sortir sur le lagon .
 
The boats shouldn't go on the lagoon.

Mole tonu ke taka tua te'u vaka.

Tu as un beau bateau. Il  va vite ? j’aimerais faire un tour.
 
Your boat is nice, is it a fast one ? I would like to make a tour on it.

E matalelei tou vaka. E gaholo ? Kuau fia alu nei mua o fai haku kii tulu.

Le bateau est arrivé au wharf ce matin à six heures. Il y a beaucoup de containers. Les camions arrivent et emmenent les containers vers les magasins.
The boat arrived at the wharf this morning at six am. There are plenty of containers; The trucks are coming to take the containers to bring them to the stores.
 
Ne'e tau mai te sitima ite hola ono uhu ananai kite uafu. E lahi osi tana fua- " containers ". Ko teu kamio leva ae e natou fetuku  ki te'u koloa.

 A Malaefoou, il y a une nouvelle salle où l’on reçoit l’internet.
 
At malaefoou, there is a new internet room.

I Malaefo'ou  kua i ai te fale neti foou .

 
Où est le falefono à Teesi ? A côté du cimetière.
 
Where is the meeting place at teesi ? close to the cimetery .

E tu'u ifea te falefono o Teesi ? I te vae tanuma pe !


 
J’ai rencontré des wallisiens en France, à Paris. Ils y travaillent depuis cinq ans , mais ilstéléphonent souvent à leur famille à Tepa.
I met wallisian people in france, in paris. They work there for five years, but they phone often to their family at tepa.
 
Ne'e au felavei mo te kau  uvea i Palesi. Kua tau nima nei tanatou gaue i ai , pea e natou tau telefoni mai pe ki onatou famili i Tepa.

 
Je ne me suis pas encore marié, mais j’espère rencontrer une jolie fille cette année.
 
I did not marry yet, but i hope to meet a nice girl this year.

He'eki mama'i te sino ( language populaire ) , kae lagi feala leva kau felavei mohe kii taahine matalelei ite tau aeni.
He'eki au ohana  ( language plus strict ),

 
J’ai trois enfants, deux garçons et une fille.
 
I have got three kids, two sons and one daughter.

Ko aku tamaliki e tolu, tama e lua mote taahine e tahi.

 Les élèves sont sages et écoutent le professeur.
The pupils were wise and listen to their teacher.
                                                                                                      
Ko te'u tamaliki e tokaga  lelei  pea fakalogo ki te faiako



Je remercie un ami wallisien ( qui tient à garder l'anonymat ) pour m'avoir aidé pour cette correction. Quand il n'y a pas eu de corrections à apporter, les phrases sont restées inchangées.

Voir les commentaires

Intérêt de s'immatriculer à Wallis et Futuna pour les bateaux

28 Août 2009, 10:08am

Publié par kodamian

http://74.125.93.132/search?q=cache:uXxerrNpsaQJ:junon.u-3mrs.fr/ad210w00/memoires/2004/m04gaan.doc+le+ponant+wallis+et+futuna+immatriculation+co%C3%BBt&cd=6&hl=fr&ct=clnk


Cet article vous apportera tout ce que vous voulez savoir sur les avantages d'une immatriculation pour un bateau à Wallis et Futuna.
Je l'ai trouvé en " surfant " sur le net , qui est vraiment une source d' informations presque sans limite.

en outre, voici une partie de l'article :


La possibilité d’immatriculer et de franciser des navires à Mata Utu devait permettre  d'enrayer le déclin de la flotte de commerce sous pavillon français. Il s’agissait d’apporter une solution moderne à un problème moderne en demandant à certains marins de participer à la rénovation des règles de leur profession. C’est donc le territoire des Iles de Wallis et Futuna qui a été choisi comme terrain d’expérimentation de ces solutions nouvelles car les règles juridiques applicables y étaient particulièrement favorables : elles permettaient d’aller plus loin que le registre TAAF.

Les régimes fiscal et social ont alors été en grande partie redéfinis par les armateurs immatriculant leurs navires dans ce territoire en raison de nombreux vides juridiques laissés dans la législation applicable à ce territoire. Ces règles juridiques ont permis aux compagnies, notamment spécialisées dans la croisière de luxe, de faire des économies considérables en employant des marins français sous statut d’Outre Mer. Ce statut repose sur un contrat de travail d’un an avec un salaire brut annuel et des acomptes mensuels correspondant au salaire net métropolitain et bénéficiant de conditions de rémunération et de congés propres à ce territoire. Les marins bénéficient du traitement fiscal prévu pour les expatriés. En outre, les marins étrangers peuvent être employés dans de plus larges proportions que sous les autres registres français. Les armateurs doivent seulement respecter à leur égard les normes internationales minimales en la matière. Ils économisent donc sur les salaires, les charges fiscales, sociales grâce à l’adaptation et aux compléments apportés au régime juridique spécifique à ce territoire.

La gestion des équipages embarqués sur les navires immatriculés dans le port de Mata Utu est donc révolutionnaire par rapport aux pratiques mises en œuvre sous les autres registres français.

 

      Pour les navires de croisière, cette expérimentation sociale et fiscale a été réalisée pour la première fois dans le cadre de l’exploitation du navire de croisière «le Ponant » appartenant à la Compagnie des "Iles du Ponant" fondée au début des années 90. Devant la réussite de cette expérience, la compagnie a pu non seulement survivre à la concurrence de gros groupes de croisière (Costa, Club Med) mais également s’agrandir. Elle exploite actuellement deux autres navires immatriculés également à Mata Utu : le Levant et le Diamant. Le responsable du service armement de cette compagnie m’a expliqué que le régime applicable dans ce territoire était la condition de survie de cette compagnie. Ce système a tellement bien fonctionné que d’autres compagnies importantes concurrentes ont décidé de bénéficier également des avantages offerts par l’immatriculation sous ce pavillon. Ainsi, le navire de croisière « Club Med II » en 1992, puis le « Paul Gauguin » en 1997 et le « Mistral » en 1999 ont été immatriculés à Mata Utu.

Ce régime pourrait éventuellement être extrapolé à d’autres navires de commerce. D’après la Compagnie « Iles du Ponant », si les 200 navires actuellement immatriculés aux TAAF mutaient de francisation vers Mata-Utu, 3000 emplois seraient créés instantanément.

 

     Cependant, malgré tous ces avantages, il apparaît que le registre de Mata Utu présente de nombreux inconvénients puisque les règles juridiques applicables sont floues et notamment du fait de l’application du Code du Travail d’Outre Mer à ce territoire. Cette réforme a donc semblé constituer un pas de géant dans le processus de rénovation du pavillon français mais elle doit être revue afin de clarifier les règles juridiques applicables.

     Les pavillons bis mis en place ont donc rapidement montré leurs limites. C'est pourquoi, le Gouvernement actuel, devant la pression des professionnels du monde maritime, a décidé de mettre en place un nouveau registre destiné à redonner un regain de compétitivité au pavillon français.

Voir les commentaires

Le pavillon " wallisien " attire toujours ...

27 Août 2009, 08:51am

Publié par kodamian

Comme on peut le lire sur le site internet de Victor Brial, la compagnie du Ponant, basée à Marseille,  a demandé l'immatriculation de deux nouveaux navires de croisière en construction par l'entreprise FICANTIERI, le  Boreal et l'Austral.

Cette immatriculation a un coût, et c'est toujours intéressant pour le territoire d'avoir de telles rentrées.

On apprend d'ailleurs que c'est la société basée à Mata-Utu, UVEA MARINE SERVICES, qui gère une grande partie de l'équipage des navires de la compagnie.


Il serait intéressant de savoir d'ailleurs si le montant des taxes et impôts payés par les sociétés ainsi immatriculées à Wallis représentent des sommes importantes ou négligeables .


Ci-dessous la référence pour cet article :


http://www.blog.fr/community/profile_photo_sizes.php?item_ID=3826356

Voir les commentaires

l'airbus A320 d'Aircalin toujours cloué au sol ...

27 Août 2009, 08:44am

Publié par kodamian

Pas de vol mercredi 26 aout 2009 entre wallis et nouméa. Et interrogation pour les jours à venir .

La raison :
En rentrant l’Airbus A320 d’Aircalin à Tontouta dans son hangar, une mauvaise manoeuvre l'a endommagé,  entrainant du fait une impossibilité pour l'avion de reprendre l'air comme prévu.
Il faut changer la dérive de l'avion, mais une telle pièce ne se trouve pas partout. Actuellement, on parle de son acheminement depuis Dubaï dans les jours à venir.


Cet avion qui peut transporter un peu moins de 150 passagers effectue la rotation habituelle entre notre ile et la nouvelle-calédonie, mais effectue également les rotations vers les destinations régionales, comme vers l'Australie et la Nouvelle-Zélande.

Tous les moyens sont mis en oeuvre par la compagnie pour trouver une solution de remplacement.

Le problème avec la piste de Hihifo ( Wallis ), c'est qu'elle ne peut pas permettre aux gros porteurs d'y atterrir. Donc il faut trouver un avion qui soit tel que son atterrissage et son décollage soit compatible avec les caractéristiques de notre aéroport.
Qui plus est, il faut aussi toutes les autorisations pour qu'un avion affrété ainsi soit dans la légalité en atterrissant sur notre fenua.

En attendant, ce sont les étudiants parmi les passagers qui devaient s'envoler ces jours-ci qui commencent à s'inquiéter pour leur rentrée scolaire à partir du mois de septembre.

Voir les commentaires

Promotions :Nadi - Hong Kong A/R à 62 000 xpf ttc ( 515 euros )

26 Août 2009, 10:19am

Publié par kodamian

Chose promise, chose dûe !

Air Pacific vend actuellement sur son site internet www.airpacific.com des billets d'avion sur sa nouvelle ligne régulière

Nadi - Hong kong à des prix aller-retour ttc très intéressant , 1469 dollar fidjien , c'est à dire 515 euros.


Il faut partir entre le 03 décembre 2009 et le 25 février 2010, le retour pouvant aller jusqu'à 1 an après le départ.

Il faut acheter son billet avant le 30 septembre 2009.

Il y a deux vols par semaine, le jeudi et le samedi depuis Nadi.


ATTENTION : l'avion du samedi  wallis-nadi arrivera en décembre à 08h00 à nadi, donc c'est trop juste pour attraper le vol de hong kong, à moins de ne pas avoir de bagages en soute. IL EST PREFERABLE DE PRENDRE L AVION DU MERCREDI ET DE PASSER LA NUIT A FIDJI.

L'avion quitte Nadi à 08h55 pour arriver à 15h10 à Hong Kong.
Au retour, l'avion quitte Hong Kong à 17h05 pour arriver à 07h05 le lendemain à Nadi.

Ainsi, on pourra prendre son avion à Wallis le mercredi après-midi, arriver à Nadi et prendre la correspondance pour Honk kong  le jeudi matin
Au retour, on arriverait le dimanche à Nadi et on y passera une nuit avant de prendre l'avion du lundi pour retourner à Wallis.


On peut trouver depuis Hong Kong des vols aller-retour pour l'Europe sur le site www.expedia.fr  à partir de 570 euros  à certaines dates, voire moins quelquefois.

Un cas concret comme exemple :

Avec Air France/Klm  ( donc des points pour la carte flying blue),  on prend le vol le jeudi à 23h35 depuis Hong Kong pour arriver à Paris à 05h50 le vendredi matin.
Au retour, on part de Paris le Vendredi à 19h10 de Paris, et, via Amsterdam, on arrivera à Hong Kong le Samedi à 15h55 pour prendre son vol une heure plus tard pour Fidji.

Avec Qatar Airways, les horaires sont même plus pratiques, et on a des prix à  partir de 540 euros.

Ainsi , on pourra aller depuis Fidji en Europe ( Paris ) à moins de 1100 euros , c'est à dire 132 000 xpf  ttc.


Profitez-en vite !

Et bon voyage !

Voir les commentaires

La grippe A (H1N1 )bien présente à Wallis et Futuna

24 Août 2009, 10:10am

Publié par kodamian

On parle  à la télévision en métropole de la grippe A dans les territoires d'outre-mer, mais il est rarement fait état de la situation à Wallis et Futuna.
Chez nos voisins, en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie Française, on a jusqu'à présent eu quelques décès, mais le nombre de personnes atteinte serait d'environ 8% de la population en Nlle-Calédonie, selon des estimations données par les autorités locales.

A Wallis et Futuna, on a aujourd'hui de nombreuses personnes présentes en consultation dans  les différents dispensaires de l'ile, qu'il s'agisse de Sagato Luka ( district d'Hihifo ), de Sagata Malia ( district de Mua ) ou au dispensaire de Sia (district d' Hahaké ).
Beaucoup toussent et présentent des syndrômes grippaux ( fièvre, maux de tête ) mais il faut savoir qu'on est en plein Hiver Austral, saison propice à la grippe dans nos territoires de l'hémisphère sud.
Parmi ces patients, certains ont été confirmés positif  à la grippe A (H1N1).

Le personnel soignant de l'hopital avait été vacciné contre la grippe saisonnière à titre de précaution, pour éviter que ces derniers ne puissent se trouver à leur poste pour répondre à la demande des patients.

La grippe atteint à la fois les grands et les petits, voire les tous petits, et c'est pour les personnes fragiles qu'elle est la plus délicate ( pathologie chronique , femmes enceintes, enfants en bas age ).

L'agence de santé du territoire dispose de tout ce qui est nécessaire pour répondre à la demande des patients.

Le TAMIFLU ( anti-viral ) est bien sûr présent sur notre territoire et il est prescrit quand le patient répond aux symptômes conduisant à sa délivrance.



Voir les commentaires

Album photo de Nouvelle-Zélande

21 Août 2009, 09:52am

Publié par kodamian

J'ai regroupé les différentes photos de Nouvelle-Zélande, sur lesquelles je me trouve dans un album photo , que vous trouverez parmi les différents albums photos.

Voir les commentaires

La vie chère dans le Pacifique Sud ... ? Pas partout ...!

19 Août 2009, 10:18am

Publié par kodamian

Le coût de la vie est élevé à Wallis et Futuna, mais c'est également le cas en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie Française.
C'est une des raisons pour laquelle on assiste depuis hier à un mouvement de grève illimité en Polynésie.
Les revendications portent sur plusieurs points, mais beaucoup aimeraient voir surtout une baisse des prix des denrées de base dans les grandes surfaces et pouvoir ainsi subvenir plus facilement aux besoins de leurs familles.

Souvent, on explique que le frêt est une des causes essentielles du coût élevé de la vie, mais les derniers événements qui étaient survenus aux Antilles ont montré que celà n'était pas ce qui expliquait un tel renchérissement du paquet de pâtes alimentaires ou encore de lessive.

Alors quoi faire ?

Ici à Wallis et Futuna, on est tout près des îles Fidji, et il est intéressant de voir que malgré un salaire d'environ 25 000 xpf par mois pour de nombreux salariés des iles fidji ( c'est à dire 210 euros ), ces derniers ont néanmoins la possibilité d'entrer et de faire des achats dans les commerces.
Il est intéressant de se rendre dans les magasins d'alimentation et dans les petits commerces lors d'un voyage de quelques jours à Nadi, car on peut se rendre compte alors de la réalité sur le terrain.
Bien sûr, je ne parle pas des " centres touristiques " où la vie y est plus chère, mais dans des localités peu fréquentées par les touristes.
Il est ainsi intéressant d'aller au marché local, et de regarder quel y est le prix des denrées de bases.
J'ai toujours été surpris de voir l'affluence des tomates, des concombres, etc... à un prix dérisoire, dans des iles qui ne sont qu'à une heure et demie de Wallis et Futuna, alors que l'on paye ici à des prix assez importants les mêmes denrées.



A ce sujet-là, d'ailleurs, j'avais rencontré un fidjien  qui travaille à Wallis, et il m'avait expliqué que son salaire ici était le triple de ce qu'il gagnait chez lui ( environ 75 000 xpf mensuellement ).

Et en Nouvelle-Zélande, qu'en est-il ?

La vie n'est pas donnée pour certains articles, certes, mais par rapport au prix que l'on connait ici, il y a de grandes différences.
Ainsi, le prix de location journalier d'une petite voiture ( genre picanto ) est de 25 dollars néo-zélandais, ce qui correspond environ à 12 euros, ou encore 1400 xpf.
Si on veut y faire du tourisme, il y a du tourisme bon marché, ce qui n'est pas pour le moment le cas à Wallis et Futuna, et ainsi on peut aller dans des backpackers ( genre auberge de jeunesse ) et trouver à se loger pour environ 12 euros  ( 1400 xpf ) par nuit. C'est une bonne solution pour les jeunes, car on peut également y cuisiner avec tout le matériel à disposition.
Le prix du transport aérien peut être intéressant entre les villes en s'y prenant suffisamment tôt.
Donc on peut passer un séjour à moindre coût en NZ, par rapport au prix que l'on paierait en Nouvelle-Calédonie ou en Polynésie Française.




Voir les commentaires

1 2 3 > >>