Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog kodamian

Un article très intéressant sur 2014 pour la nouvelle-calédonie

1 Janvier 2014, 10:12am

Publié par kodamian

Voici un article très intéressant trouvé sur internet :

http://nouvellecaledonie.blog.lemonde.fr/2013/09/11/ou-en-est-le-processus-dindependance-avant-lecheance-de-2014/

11 septembre 2013, par Delphine Roucaute

Où en est le processus d’indépendance avant l’échéance de 2014 ?

L'année 2014 est une date butoir pour la Nouvelle-Calédonie, ce territoire français situé au milieu du Pacifique. Depuis quinze ans, l'accord de Nouméa signé sous l'égide de Lionel Jospin prévoit qu'un référendum d'autodétermination se tienne entre 2014 et 2018. Aux Calédoniens de choisir si leur île se maintiendra au sein du giron français ou si elle prendra son indépendance.

Le "Caillou" jouit depuis plusieurs années d'une autonomie grandissante, et ce sera au Congrès calédonien, désigné par les élections provinciales de mai 2014, de déterminer une date de tenue du référendum. Mais depuis quelques années, l'échiquier politique traditionnellement divisé en deux pôles – l'un loyaliste, l'autre indépendantiste – s'est divisé en de multiples courants. Et les forces politiques voguent vers l'horizon 2014 en ordre dispersé.

  • Quel est le statut de la Nouvelle-Calédonie ?

Territoire français situé à quelque 17 000 km de Paris, la Nouvelle-Calédonie a un statut unique au sein de l'Etat français. D'abord territoire d'outre-mer sous la IVeRépublique, elle a connu une grande diversité de statuts juridiques jusqu'à la période d'insurrection quasi généralisée dite "des événements", close en 1988 par la signature des accords de Matignon. Ni DOM ni TOM, elle jouit depuis d'une large autonomie, renforcée en 1998 par l'accord de Nouméa, traduit dans les articles 76 et 77 de la Constitution.

Outre l'organisation d'un référendum, cet accord prévoit un renforcement de l'autonomie grâce au transfert progressif des compétences de l'Etat vers l'île, hormis les compétences régaliennes (la justice, l'ordre public, la défense, la monnaie et les affaires étrangères). C'est lors du référendum que se décidera le transfert éventuel de ces dernières compétences.

Depuis 1986, la Nouvelle-Calédonie a par ailleurs également été réinscrite par les Nations unies sur la liste des territoires non autonomes à décoloniser et "dont les populations ne s'administrent pas encore complètement elles-mêmes".

  • Quel est le bilan du transfert des compétences de l'Etat ?

Pour aider à y voir clair, le gouvernement calédonien a mis en ligne un site expliquant le calendrier de ces transferts. Les premiers transferts de compétences ont été effectifs en 2000, et en particulier : le commerce extérieur, le transport aérien (sauf les liaisons entre le Nouvelle-Calédonie et les autres points de la République), les postes et télécommunications, la réglementation relative aux hydrocarbures, au nickel, au chrome et au cobalt, le droit et l'inspection du travail, et l'enseignement primaire. Les droits civil et commercial, ainsi que l'enseignement secondaire, ont suivi.

Très attendu, le transfert de la sécurité civile est prévu pour le 1er janvier 2014. Un dernier point qui, selon Jean-Jacques Urvoas, le président de la commission des lois de l'Assemblée nationale en mission parlementaire en Nouvelle-Calédonie début septembre, "ne se prépare pas dans des conditions optimales". En juin, les pompiers, en première ligne sur ce sujet, se sont rassemblés devant le bâtiment du gouvernement calédonien pour dénoncer la trop grande légèreté avec laquelle les élus préparaient ce dossier. La chaîne locale Nouvelle-Calédonie 1ère relate que le président du gouvernement, Harold Martin, leur a expliqué que des tiraillements politiques ralentissaient sa mise en œuvre...

C'est pour cela que M. Urvoas juge qu'"avant d'envisager de prochains transferts, comme celui de l'enseignement supérieur ou des collectivités territoriales, il faudrait que les transferts actuels soient digérés".

Si le Congrès vote un transfert de compétences, le dossier est étudié par la commission consultative des charges, chargée de calculer la compensation financière due par l'Etat à l'île. Pour les charges de fonctionnement, la compensation est calculée sur la base de la moyenne des trois dernières années, tandis que pour les charges liées aux investissements, le calcul est fait sur la moyenne des dix dernières années. Une fois le calcul fait, le montant est validé par Paris et directement inscrit au budget de l'Etat. La difficulté principale étant de savoir précisément de qui relève quelle compétence.

  • Qui participera au référendum ?

Le corps électoral autorisé à participer aux consultations a été défini dans l'article 218 de la loi du 19 mars 1999 organique relative à la Nouvelle-Calédonie venant fixer l’accord de Nouméa. Selon cette loi, pourront participer au prochain référendum :

  • les personnes ayant été admises – ou qui remplissaient les conditions nécessaires – à participer au référendum du 8 novembre 1998 validant l’accord de Nouméa, c'est-à-dire toute personne de nationalité française résidant en Nouvelle-Calédonie depuis au moins le 6 novembre 1988
  • les personnes pouvant "justifier d'une durée de vingt ans de domicile continu en Nouvelle-Calédonie à la date de la consultation et au plus tard au 31 décembre 2014"

Mais l'accord ne définissait pas le corps électoral pouvant voter aux élections provinciales, celles-là même qui doivent déterminer la composition du Congrès qui sera chargé de fixer un texte et une date au référendum. Entre 1999 et 2007, ce point polémique a divisé la scène politique entre les tenants d'un corps électoral "gelé" ne comprenant que les personnes présentes en Nouvelle-Calédonie avant le 8 novembre 1998, et les partisans d’un corps électoral "glissant" accordant la citoyenneté calédonnienne à quiconque pouvant justifier une présence continue de dix ans en Nouvelle-Calédonie.

La question a nécessité plusieurs années de recours, ainsi qu'un passage par le Conseil constitutionnel et plusieurs au Parlement, avant de pouvoir être tranchée. C’est finalement le corps électoral "gelé" qui a eu la préférence du Parlement français. Pour les indépendantistes, cette revendication était une des clés de voûte de l'accord de Nouméa.

Par ailleurs, il faut savoir qu'il existe un troisième corps électoral "général" qui permet à tous les habitants français de Nouvelle-Calédonie de participer aux élections nationales, c'est-à-dire, la présidentielle, les législatives, les municipales, les européennes, et les référendums nationaux.

  • Quelles conséquences pour la citoyenneté calédonienne ?

La validation d'un corps électoral "gelé" n’a pas seulement débloqué le scrutin des élections provinciales, mais a également donné une définition à la citoyenneté calédonienne, laissée en suspens depuis 1998. C'est l’accord de Nouméa qui évoqua le premier cette citoyenneté calédonienne, venant s'ajouter à la citoyenneté française – une exception au sein de la République française. Depuis 2007, est donc calédonienne toute personne vivant de manière principale en Nouvelle-Calédonie depuis le 8 novembre 1998 et pouvant justifier de dix ans de présence sur le territoire, ainsi que toute personne devenue majeure après cette date et ayant au moins l’un de ses deux parents calédonien.

Réaction en chaîne : c'est également la préférence locale sur le marché du travail, soumise à la notion de citoyenneté par l'accord de Nouméa, qui a été déterminée. La loi sur l'emploi local a été publiée au Journal officiel de la Nouvelle-Calédonie du 12 août 2010, et la mesure est appliquée depuis le 4 février 2012. Sur son site, la direction du travail et de l’emploi de Nouvelle-Calédonie précise bien que "les emplois du secteur privé ainsi que les emplois occupés par des agents contractuels de droit privé du secteur public, sont occupés par des citoyens de la Nouvelle-Calédonie et, à défaut, par des personnes justifiant d’une durée de résidence suffisante".

  • Quelles sont les différentes solutions envisagées par les politiques pour l'après-2014 ?

L'accord de Nouméa prévoit que "la consultation portera sur le transfert à la Nouvelle-Calédonie des compétences régaliennes, l'accès à un statut international de pleine responsabilité et l'organisation de la citoyenneté en nationalité". Ce sera donc aux Calédoniens de choisir le statut et le système institutionnel de leur île.

Le texte sur lequel ils devront se prononcer sera émis par un décret du conseil des ministres, après consultation du gouvernement de Nouvelle-Calédonie. La date du vote, elle, sera fixée par le Congrès. S'il ne parvient à s'accorder sur une date de référendum d'ici 2018, ce sera alors l'Etat français qui imposera une date. Composé de 54 membres, le Congrès est actuellement dominé par les non-indépendantistes (31 élus) – mais leurs divisions ont malgré tout mené un indépendantiste, Roch Wamytan, à la tête de l'institution. Le Congrès sera totalement renouvelé après les élections de mai.

De nombreuses hypothèses ont été soulevées après l’accord de Nouméa, pour savoir quelle forme donner à la relation entre la Nouvelle-Calédonie et la France, mais aujourd’hui, l'absolue indépendance semble s'être éloignée des discours politiques, les indépendantistes du FLNKS ne revendiquant plus l'"indépendance kanak socialiste", mais plutôt une souveraineté aux modalités à définir. A terme, la Nouvelle-Calédonie sera ou bien un État indépendant (comme le Vanuatu ou le royaume de Tonga, par exemple), ou bien un État souverain associé à la France (comme l'île de Guam et l'île de Porto Rico avec les États-Unis, les îles Cook avec la Nouvelle-Zélande, le Groenland avec le Danemark).

Voir les commentaires

L'événement de l'année 2014 pour les wallisiens et les futuniens

1 Janvier 2014, 09:48am

Publié par kodamian

Cette année 2014 va connaître un événement important pour les gens du fenua, qui ne les concernent pas directement au sens géographique du terme, mais qui les concernent bien sûr dans la mesure où ils ont tous de la famille et des proches qui vivent en Nouvelle-Calédonie.

C'est cette année que débuteront les élections en Nouvelle-calédonie pour connaître l'évolution de son statut dans l'avenir.

( copier-coller d l'article ci-dessous en lien )

Conformément à l'Accord de Nouméa, les Calédoniens devront se prononcer par référendum, entre 2014 et 2018, pour décider ou pas de l'accession du pays à l'indépendance.

Il faut rappeler qu'il y a environ 30 000 wallisiens et futuniens qui vivent sur le " caillou ", alors qu'ils ne sont aujourd'hui qu'à peine 12 000 à vivre sur le fenua.

Voici un article trouvé sur le net concernant le vote en Nouvelle-calédonie et ses enjeux :

http://www.gouvernement.fr/premier-ministre/2013-2014-annee-charniere-pour-la-nouvelle-caledonie

Voici ce qu'on trouve sur internet, entre autres articles :

http://politique.lefigaro.fr/reforme-nouvelle-caledonie-referendum-d-autodetermination.html

http://nouvellecaledonie.blog.lemonde.fr/2013/09/11/ou-en-est-le-processus-dindependance-avant-lecheance-de-2014/

Il y aura des élections municipales au cours de cette année 2014, ainsi que les élections au parlement européen plus tard dans l'année, le 24 et 25 mai 2014.

Voici deux liens pour en savoir un peu plus :

http://www.amf83.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=1625:les-elections-municipales-fixees-aux-23-et-30-mars-2014&catid=189:elections&Itemid=421

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_europ%C3%A9ennes_de_2014

Voir les commentaires

Fruits de saison en Janvier à Wallis et Futuna

1 Janvier 2014, 09:30am

Publié par kodamian

Que trouve-t-on comme fruits, entre autres fruits, en ce premier janvier à Wallis et Futuna ?

Il suffit de se balader sur les routes du fenua pour apercevoir de chaque côté de la route ces délicieux fruits qui permettent non seulement de se maintenir en bonne santé, mais aussi de profiter de ce que la nature nous offre généreusement.

Réponses par l'image ...

bananes et papayes ...!
bananes et papayes ...!

bananes et papayes ...!

Voir les commentaires

Quelle heure est-il à Wallis ? Quel temps fait-il ? Réponses

1 Janvier 2014, 09:20am

Publié par kodamian

Cliquez sur ce lien pour avoir les réponses :

http://www.horlogeparlante.com/heure-mata-utu-wallis-et-futuna-HEUREfrance4034821.html

Pour en savoir plus sur les heures de lever et de coucher du soleil, voici le lien qu'il faut suivre :

http://www.horlogeparlante.com/observations-astronomiques-4034821.html

Lever du soleil en ce premier jour de l'année 2014

Lever du soleil en ce premier jour de l'année 2014

Voir les commentaires

Un nouveau calendrier scolaire en 2014

1 Janvier 2014, 09:09am

Publié par kodamian

En cette année 2014, un nouveau calendrier scolaire a été instauré et permettra d'avoir des vacances calquées sur celle de la Nouvelle-Calédonie.

Voici les dates à retenir pour cette année qui commence aujoud'hui :

Rentrée des élèves le lundi 17 février 2014

Vacances mi- 1er trimestre du 05 au 20 avril 2014

Vacances fin du premier trimestre du 07 au 22 juin 2014

Vacances mi- 2ème trimestre du 09 au 24 août 2014

Vacances fin du deuxième trimestre du 11 au 26 octobre 2014

Fin de l'année le 18 décembre 2014.

Voici ce qu'on trouve d'ailleurs sur internet pour la nouvelle-calédonie :

http://quelles-dates.fr/vacances-scolaires-nouvelle-caledonie/

Voici le calendrier des vacances scolaires 2013-2014 pour la Nouvelle Calédonie.

Voir les commentaires

Bonne année 2014

1 Janvier 2014, 08:58am

Publié par kodamian

Le premier lever de soleil de l'année est un événement à ne pas manquer bien qu'on ne soit plus les premiers au monde à Wallis et à Futuna à voir ce premier soleil de l'année 2014 depuis que les ïles samoas ont changé la ligne internationale de changement de date en 2011.

Néanmoins, nous sommes " parmi les premiers " à voir poindre la nouvelle année.

Espérons qu'elle sera bonne et prospère pour nous tous à travers le monde, pour les wallisiens et les futuniens sans oublier les " papalagis " qu'ils se trouvent ici au fenua, mais aussi en Nouvelle-Calédonie, en métropole ou partout dans le monde.

Manuia le tau foou !

Photo du premier lever de soleil, de l'église de Malaefoou et la première messe de l'année.

Premier lever de soleil de l'année 2014, église de Malaefoou dans le district de Mua et première messe de l'année dans l'église de Malaefoou.
Premier lever de soleil de l'année 2014, église de Malaefoou dans le district de Mua et première messe de l'année dans l'église de Malaefoou.Premier lever de soleil de l'année 2014, église de Malaefoou dans le district de Mua et première messe de l'année dans l'église de Malaefoou.

Premier lever de soleil de l'année 2014, église de Malaefoou dans le district de Mua et première messe de l'année dans l'église de Malaefoou.

Voir les commentaires

Les populations à wallis et à futuna

31 Décembre 2013, 10:32am

Publié par kodamian

http://www.statistique.wf/index.php/component/content/article/102

Sur le site du service de la statistique, on peut désormais lire les résultats définitifs du recensement qui a eu lieu cette année 2013 à Wallis et à Futuna.

Les résultats : 3613 futuniens et 8584 wallisiens , soit 12197 habitants pour ce qui concerne la population municipale.

A Wallis, on a environ 3500 habitants à hahake, 3000 à mua et 2000 à hihifo.

A Futuna, on a environ 2100 habitants à Alo et 1500 habitants à Sigave.

Voici ci-dessous tous les chiffres en détail :

Authentification des résultats du recensement 2013

Authentification des résultats du recensement de la population des îles Wallis et Futuna – 2013

Le décret n° 2013-1038, authentifiant les résultats du recensement de la population des îles Wallis et Futuna, est paru le 21 novembre 2013 au Journal Officiel.

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=?cidTexte=JORFTEXT000028218387

Le territoire des îles Wallis et Futuna compte au 22 juillet 2013 une population de 12 197 habitants. Les personnes comptabilisées représentent les habitants permanents du territoire que l'on décrit comme étant la population municipale au sens légal du recensement de la population.

Le recensement tient compte des doubles comptes qui concernent les mineurs logés dans les internats et les jeunes de moins de 25 ans logés ailleurs en France (métropolitaine, DOM ou COM), dont la famille réside sur le territoire. Les personnes dans cette situation sont classées dans la catégorie des populations comptées à part et représentent 670 personnes.

En ajoutant 12 197 personnes de la population municipale et les 670 personnes des populations comptées à part, on obtient l'autre chiffre de population légale qui est la population totale du territoire et qui représente 12 867 habitants.

La population des îles Wallis et Futuna a diminué de 9,5 % depuis le dernier recensement de 2008. Néanmoins, cette baisse de population est légèrement moins importante qu'en 2008. En effet, entre les recensements de 2003 et 2008, la population avait diminué de 10 %.

Un écart de population entre ces résultats et les premiers résultats du recensement est à noter. Ce dernier se justifie par la mise à jour des chiffres après la saisie des questionnaires.

Présentation des chiffres de la population des îles Wallis et Futuna

  • Tableau I. - Population des circonscriptions et districts des îles Wallis et Futuna (recensement 2013)

CIRCONSCRIPTIONS
et districts

POPULATION
totale avec doubles comptes

POPULATION
municipale

POPULATION
comptée à part

Circonscription d'Alo

2 297

2 156

141

Circonscription de Sigave

1 551

1 457

94

Total Futuna

3 848

3 613

235

Circonscription d'Uvea

9 019

8 584

435

Dont :

- district d'Hahake

3 704

3 529

175

- district d'Hihifo

2 185

2 009

176

- district de Mua

3 130

3 046

84

Total Wallis

9 019

8 584

435

Ensemble du territoire

12 867

12 197

670

  • Tableau II. - Population municipale des villages des îles Wallis et Futuna (recensement 2013)

CIRCONSCRIPTIONS
et districts

VILLAGE

POPULATION
municipale

Alo

Alofi

1

Kolia

309

Mala'e

192

Ono

537

Poi

190

Tamana

183

Taoa

531

Tuatafa

2

Vele

211

Sigave

Fiua

302

Leava

368

Nuku

257

Tavai

177

Toloke

194

Vaisei

159

Uvea

Hahake

Ahoa

431

Aka'aka

495

Falaleu

586

Ha'afuasia

353

Liku

589

Mata'Utu

1 075

Hihifo

Alele

551

Mala'e

463

Tufu'one

185

Vailala

369

Vaitupu

441

Mua

Gahi

249

Ha'atofo

181

Halalo

478

Kolopopo

112

Lavegahau

342

Mala'efo'ou

175

Te'esi

248

Tepa

264

Utufua

615

Vaimalau

382

Ensemble du territoire

12 197

Voir les commentaires

Un " visiteur de marque " au fenua pour quelques heures

30 Décembre 2013, 18:34pm

Publié par kodamian

Quand on revient de vacances, il est d'habitude d'écouter les nouvelles et tout ce qui s'est passé pendant son absence.

Et la nouvelle qui a fait le " buzz " pendant ce mois de décembre, c'est l'escale quelques heures d'un avion privé d'un pays de la péninsule arabique sur notre aéroport international d'Hihifo, le temps de faire le plein de carburant.

Cet avion faisant un tour des iles du Pacifique a pu ainsi profiter des installations de notre aéroport pour remplir les réservoirs de kérosène.

Certains racontent que le tapis rouge aurait été sorti pour l'occasion...

Nous n'en saurons pas plus, car aucune interview n'a été donnée pendant cette visite à ces hôtes qui ont pu demeurer quelques heures dans un des hôtels de la place.

...

Par contre, pas très loin de chez nous, des représentants de la compagnie EMIRATES seraient entrés en contact avec les autorités fidjiennes, et on pourrait imaginer un vol Nadi-Dubai dans un proche avenir, direct ou peut être avec une escale en chemin ( australie, singapour ). Celà raccourcirait pour nous le trajet pour gagner la métropole depuis Nadi, car on pourrait alors avoir une liaison rapide Dubai - Paris.

Voir les commentaires

Korean air : une bonne alternative pour venir au fenua !

30 Décembre 2013, 18:06pm

Publié par kodamian

Il y a plusieurs façons pour venir à Wallis depuis la métropole. Le plus classique est d'emprunter les lignes d'Air France jusqu'au Japon puis de prendre la compagnie Aircalin pour rejoindre Wallis via la Nouvelle-Calédonie.

Une alternative est d'emprunter la compagnie KOREAN AIR, qui fait d'ailleurs partie du groupe SKYTEAM et qui permet également de gagner des points sur la carte FLYING BLUE.

Un billet korean air Paris-Seoul-Fidji aller-retour vaut environ 1400 euros et on peut le réserver sur le site www.koreanair.com.

( Il faut ajouter l'aller-retour nadi-wallis qui vaut environ 400 euros en basse saison, et 500 euros en haute saison ).

L'escale coréennee est très sympathique en plus du service à bord des avions de KOREAN AIR.

( Dans le sens nadi-seoul-paris, l'hotel est payé par la compagnie koreanair et il s'agit du hyatt incheon, ou encore du Bestwestern, situés tout deux à l'aéroport, ou encore du Ramada qui est situé en ville pour ce dernier )

Je suis resté un jour à côté d'Incheon à mon retour vers le fenua ( wallis ) et celà m'a permis de visiter l'ile de MUIDO, à quelques kilomètres de là.

L'hotel réservé par internet est l'hotel PARKWOOD, pas le super luxe mais à seulement 5 minutes en bus de l'aéroport ( navette gratuite de leur part à l'aller comme au retour ).

On trouve des prix à environ 45 euros la nuit ( pas le grand luxe , mais correct ) et on peut le réserver sur internet sans difficulté.

Et à côté de l'hotel, il y a des plages où l'on trouve des restaurants qui servent de très bons plats de fruits de mer.

A dix minutes à pied de l'hotel, on prend un ferry pour quelques minutes ( 3000 wons, environ 2 euros ) pour rejoindre l'ile de MUIDO, sur laquelle on peut faire une très belle balade dans la montagne.

On y mange également très bien et on y a un bel aperçu de la vie rurale en corée.

A tous les amateurs de curiosité, je pense que cette escale au pays du matin calme vous permettra de vous reposer et en plus de découvrir quelque chose de nouveau.

Quelques mots :

aniong osséo : bonjour

aniong ikésséo : au revoir

kamsam nida : merci.

Korean air : une bonne alternative pour venir au  fenua !
Korean air : une bonne alternative pour venir au  fenua !

Voir les commentaires

le jour le plus long, le 21 decembre a wallis et futuna

22 Décembre 2013, 03:39am

Publié par kodamian

dans les antipodes, a wallis et futuna, c'est aujourd'hui 21 decembrenla journee la plus longue de l'annee.

Des demain, les jours vont devenir plus courts, alors profitons-en !

 

Voir les commentaires

1 2 > >>